Carthagène des Indes

12 octobre 2017

Dernières, News

Ça faisait un moment que je souhaitais visiter Carthagène, alors c’est ici que l’avion de San Andrès va me laisser, malheureusement en « vol bas prix » les horaires sont toujours bancals, on atterrit à 22h00, super d’arriver de nuit, trop tôt pour prendre l’option -Dormir à l’aéroport- trop tard pour prendre le temps de chercher et choisir une auberge.
Les taxis pour le centre sont hors de prix, et plus de bus à cette heure tardive. Je me prépare à marcher les 6 kilomètres qui me séparent du centre, quant au coin de la rue une moto me propose la course pour un prix défiant toute concurrence, normal il rentre chez lui, c’est du tout gagnant. Le seul petit problème c’est qu’il ne peut pas rentrer DANS la cité, car après une certaine heures, les véhicules ne sont plus autorisés, le dernier kilomètre se fera donc à pattes.
J’avais repéré une petite auberge sur le web avant de partir, une fois devant sa porte, le patron m’annonce qu’il ne reste plus qu’un lit, je prends !
J’ai adoré cette ville, malgré le niveau élevé de touristes, on peut quand même se perdre dans les ruelles de la citadelle, se retrouver seul, ou avec des habitants qui se régalent de vous montrer leur fierté. Il y a un tas d’activités dans le coin, j’en ai fait aucune, marcher m’a largement suffit, découvrir ces couleurs, ces places, peintures, statues, architectures, et couchés de soleil, 4 jours en mode ralenti, un pur bonheur.
Alors plutôt que de vous raconter mon petit séjour, voici un aperçu de cette succulente découverte, à travers quelques clichés :

Qui plus est, quelques options de restauration végétale, un en particulier qui m’a fait revenir chaque midi, pour moins d’un Euro cinquante, une soupe, un plat principal et une tisane froide.
Au premier étage, très simple, quatre mûrs, un balcon, des coussins/sièges sur le carrelage, le repas se déguste nu-pieds à même le sol, trop simple ? C’était plein tous les jours ! Les gens devaient attendre dans l’escalier ou se serrer sur le balcon, bien sûr des étrangers comme moi, mais 95% de locaux, des profs, des policiers, des infirmières, etc.
Quelques exemples de « sets » :

Un délice !

Il y a aussi le côté plage…

…mais bien loin de l’idée qu’on s’en fait…

Bien sûr de belles plages existent (comme Playa Blanca), mais il faut s’éloigner du centre.
Reprenons notre petit tour photographique :

Ça donne envie de parcourir ces quartiers n’est-ce pas ?
En espérant que cela vous a donné envie d’y faire un tour (ou deux), je repars la tête submergée de couleurs, mais avant de mettre le cap au Sud, je suis curieux,  la côte caribéenne doit avoir des endroits plus ‘sauvages’, allons poser nos sacs un peu plus haut, à Palomino.

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

3 réponses à “Carthagène des Indes”

  1. cathy Dit :

    ce melange de couleurs et d’architecture est superbe, ca donne envie effectivement (clavier sans dyslexie) :p

    Répondre

  2. Julie Dit :

    Cette destination fait vraiment rêver !

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.