Elephant Sands

26 décembre 2018

Dernières, News

À la recherche d’un endroit paisible et « nature » nous arborons tous les endroits possible dans les environs.

Mais rien de satisfaisant, trop de monde, trop cher, trop …trop, vu que nous partons vers le Sud pour atteindre la ville de Maun, notre hôte nous conseille de faire un arrêt dans un endroit connu, mais jamais « trop », un petit coin de terre appelé Elephant Sands.
250Km nous en sépare, autant partir dès maintenant.
C’était assez facile de trouver, l’endroit est connu, et bien indiqué. Vous avez le choix entre les cabanons de toile sur pilotis (cher), ou le camping (abordable), malheureusement en choisissant ce dernier pas d’ombre pour vous protéger de la canicule, pas d’arbre géant pour nous abriter comme dans les autres campings de la région. Mais l’endroit est plaisant, calme, et possède …une piscine

Depuis un transat vous pouvez observez les éléphants (entre autres) qui vont et viennent se désaltérer au trou d’eau naturel.

À notre arrivée un seul pachyderme se prélassait sur la flaque, mais alors que nous préparions l'intérieur de la tente le sol se mit à trembler : un groupe venait de faire son apparition

Je me dis qu’absolument rien ne les empêcheraient de venir nous piétiner, rien ne nous sépare, aucune barrière, câble ou barbelé. Nous sommes à leur merci.

Seul le restaurant/bar/piscine est protégé par des pics de béton

Nous profitons allègrement et abondamment de cette chance de pouvoir les observer de si près. Qui plus est, presque personne au camping, les quelques clients restent dans leur bungalow. Nous avons les transats et la piscine pour nous, de vrais rois de la jungle.

Le va-et-vient ne s’arrête jamais, toujours d’autres éléphants, solitaire ou en groupe, ils viennent sans aucune crainte ni timidité.

À la nuit tombée, la température tombe avec elle, un feu est allumé, et nous pouvons continuer d'apprécier le spectacle au clair de lune.

Le lendemain, jour de mes 40 ans donc, un « Banana Bird » vient nous tourner autour, voudrait-il nos restes de petit-déjeuner ?

Sans concession, nous nous délectons de notre privilège pour 24h de plus.

La vie est toujours surprenante.
Pour mon anniversaire, il y a six mois, je pensais:
«Je vais avoir 40 ans (Pu… 40!) Cette année, où je serai? À faire quoi ? Et avec qui ? »
J’ai pensé à beaucoup de possibilités, mais aucune n’était proche de la folle réalité.
Bon aussi pour pouvoir prévoir que je serais au Botswana (pays que je ne pouvais pas mettre sur une carte il y a encore trois semaines…), avec une charmante brésilienne, dans une piscine entourée …d’éléphants sauvages, il fallait se lever tôt !

Super souvenir, nous n’avons pas bougé, ni exploré, et encore moins découvert, mais nous avons largement apprécié le moment. Une petite pause, dans un lieu magique.

 

, ,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

3 réponses à “Elephant Sands”

  1. Bernier Dit :

    Mon rêve! D’autant plus que le Botswana interdit la chasse des ces grands mammifères.

    Répondre

  2. Exc Dit :

    Merci pour cet article. On n’y a encore jamais fait un tour. Vous avez pris de magnifiques clichés. On a vraiment l’impression d’y être :)

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.