Faire le touriste en Guadeloupe

18 juin 2017

Dernières, News

Me voilà à nouveau dans le bateau en or, pour à nouveau atteindre un département français. Cette fois-ci je suis accueilli en fanfare, une vieille amie m’attend, elle fait plus que m’attendre, elle vient me chercher et me présente un appartement (en face du sien) qui sera ‘mon’ appartement pour ce séjour :
– « Mais t’es pas folle ?! »
– « Je ne te vois pas souvent, après je te connais t’aurais prit une auberge de jeunesse à 50km de chez moi, comme ça on est à côté »
– « C’est bien ce que je dis, t’es folle ! »
Sonia a toujours était très généreuse, il faut souvent la freiner dans ses élans, mais je l’adore, c’est comme un sœur, et elle me le rend bien.
Elle gère une petite boutique de souvenirs sur le bord de plage, sans doute du « Made in China » mais que voulez-vous ? C’est ce qu’ils veulent, tant que « Guadeloupe » est bien marqué, ils s’en tapent, ils achètent, et même si ici presque tout le monde vend la même chose (dans cette catégorie) ben elle s’en sort bien, très bien même, car si il y a bien quelque chose d’aussi, voire, de plus important que la marchandise, c’est l'emplacement.

Moi je suis ravis d’être ici à ce moment du voyage, nous sommes à la mi-juin, et le 18 c’est ? C’est mon anniversaire, mais plus important, le 19 je fêterai mes 9 ans de voyage, et quoi de mieux que de le célébrer avec une amie ?
Autant vous le dire tout de suite, cet article n’a pas beaucoup à raconter, j’ai fait le touriste, et le touriste avec un grand « T ». Je ne sais pas si c’est le fait de retrouver le côté français, d’être bien entouré, ou simplement ma saturation des caraïbes (sans doute un peu des trois) mais j’avoue ne pas avoir trop cherché, ni souhaité découvrir ce pays en profondeur, non j’ai suivi la troupe, comme un bon mouton. Je ne notais même pas les lieux visités, je flânais, profitais du moment sans penser à l’écriture qui me tombe dessus aujourd’hui.
Ce n’est pas si grave, des photos sont là pour témoigner, pour vous donner un petit aperçu, rien de bien profond, ni de croustillant, une visite en touriste, et je ne m’en cache même pas.
Allez, quelques clichés :

Un petit sorbet coco de chez Jeannette ?

Encore une fois, une envie stupide qui date depuis longtemps, elle traine dans ma tête depuis toujours, bon peut-être pas toujours, mais depuis la chanson de Voulzy, Belle Île en Mer, Google me confirme que ça date, 1993, autant dire depuis toujours longtemps. Alors je prends le bateau et largue les amarres pour une belle île en mer, Marie- Galante

Malheureusement les algues sargasse sont encore passées par là, plus que passées, elles sont toujours là…

Cette plage devait être superbe, mais voilà… L’avantage ? Je suis seul, oui, je ne la partage avec personne, quelle chance hein ? Un petit bain d’algues ça vous dit ?

De retour, Sonia me fait visiter des petits paradis

Mais ce qui ressemble le plus à la plage paradisiaque se nomme La Caravelle, une plage mi-ange mi-demon

Mi-demon car elle a un deuxième nom, la plage Club Med… Oui, un de ces « club » dont je suis si fan s’est construit derrière les cocotiers, le rêve absolu, chambre, nourriture, piscine, alcool illimité, jeux et distractions, le top !
Bon, je ne vais pas commencer à critiquer l’attraction que génère ce genre d’établissement, qui suis-je pour juger ? Moi le touriste bien pensant, profitez mes braves gens, chacun son truc après tout.

La plage (en France en tous cas) n’est jamais privée, j’en profite donc allègrement, et passe mes derniers jours à fleurter entre les vagues couleur émeraude, et sur le sable en balançant mon pied croisé au dessus de mon genoux, au rythme des sons que procure mon iPod.

Voilà mes braves lecteurs comme promis un article qui ne changera certainement pas la face du monde, mais la léthargie fait parfois aussi partie du voyage, et puis les photos sont quand même au rendez-vous, non ?
Si, je sais que vous apprécierai. Une dernière étape m’attend aux Caraïbes, une destination encore plus populaire, direction la République Dominicaine.

P.S : Aujourd’hui, 18 juin 2017, je mets en ligne cet article qui date de 2015, donc oui, j’ai exactement 2 ans de retard sur les articles… Mais ne vous inquiétez pas, « tout arrive à point à qui sait attendre »

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

Une réponse à “Faire le touriste en Guadeloupe”

  1. cathy Dit :

    ah oui 2 ans tout de meme :p…oui cest vraiment beau…je me demandais si ils ne faisaient pas qqchoses contre ces algues justement…bon, tu me diras quand tu iras a la Reunion :)

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.