Le marché indigène de Silvia

6 juillet 2015

Dernières, News

Voilà nous sommes mardi, je me précipite donc de beau matin vers la station de bus, direction Silvia.
Plus d’une heure à monter et zigzaguer les virages de la région Cauca, pour atteindre ce petit village à plus de 2500m d’altitude (soit 800m de plus que Popayan).

silvia_colombie_vue_ville

Je n’avais pas eu le temps de prendre mon petit déjeuner, alors chocolat chaud (local et super bon !) s’impose.

silvia_colombie_chocolat

Au premier coup d'œil on pense que c’est une tranche de pain, mais non, c’est bien du fromage.

On est très bien entouré, et faire quelques marches aux alentours doit valoir la peine.

silvia_colombie_vue_paysage

Mais aujourd’hui c’est jour de marché, et c’est bien sûr pour ça que je suis là, des indigènes Guambiano viennent de toute la vallée en ce jour de vente, il y a de tout, patates, fruits, patates, légumes, patates, habits traditionnels, patates, objets de cuisine, patates, viandes, et surtout …des patates !

silvia_colombie_vendeuse_patate

silvia_colombie_pomme_de_terre_rose

Je vous laisse observer ces femmes en poncho, et hommes en jupe :

silvia_colombie_tenues_traditionelles

silvia_colombie_tenues_traditionelles_rue

silvia_colombie_tenues_traditionelles_femmes

silvia_colombie_tenues_traditionelles_femmes_rue

Les Guambianos sont assez réservés, difficile de les approcher, mais pas impossible. Pour les photos en revanche, demandez avant, où prenez à distance car ils n’aiment pas trop ça.

silvia_colombie_tenues_traditionelles_femmes_assises

silvia_colombie_tenues_traditionelles_femmes_assises_5

silvia_colombie_tenues_traditionelles_femmes_assises_2

silvia_colombie_tenues_traditionelles_2

silvia_colombie_tenue_traditionelle_homme_assis

Même si connu, pas vraiment touristique, j’ai croisé deux autres « groupes » en tour organisé, puis c’est tout…
Ce qui est un avantage, car rien à vendre pour les touristes, pas de bibelots, de peintures soit disant faites main, et tous ces trucs que l’on vend et voit un peu partout en Amérique du Sud, mais qui sont tous fabriqués en …Chine. Cela reste un marché authentique, pour mon plus grand bonheur.

silvia_colombie_rue

La tranquillité fût un autre point positif, malgré le monde (et encore, au marché seulement), les rues restaient calmes, et presque désertes.

silvia_colombie_portrait

silvia_colombie_place

silvia_colombie_personnes_place

silvia_colombie_personne_rue

silvia_colombie_marche

À cette époque je n’avais pas encore visité la Bolivie, mais aujourd’hui, et avec le recule, je retrouve un tas de points communs entre ces indigènes et les Boliviens.

silvia_colombie_patates_vendeuses

silvia_colombie_marche_patates

silvia_colombie_locaux

silvia_colombie_marche_gens

silvia_colombie_femme

silvia_colombie_marche_eglise

L’église sur la place :

silvia_colombie_eglise_2

silvia_colombie_eglise

silvia_colombie_place_eglise_2

eglise_silvia_colombie

silvia_colombie_homme

silvia_colombie_habits_traditionels

silvia_colombie_femmes_tenues_traditionelles

silvia_colombie_femme_traditionelle

silvia_colombie_chapeau

Le mini-bus de Popayan était bien plus confortable que les leurs :

bus_silvia_colombie

silvia_colombie_bus

Ce sont des pitayas, un dérivé du fruit du dragon, il paraît que si on en mange trop, ça peut faire de sacrés dégâts dans vos toilettes !

pitaya_marche_silvia_colombie

En revanche, je n’ai pas trouvé le nom de ce fruit, une première.

fruit_silvia_colombie

Mini-patates roses :

patates_silvia_colombie

marche_silvia_colombie

framboises_silvia_colombie_marche

locaux_silvia_colombie

habits_traditionels_silvia_colombie

chapeau_silvia_colombie

Vraiment sympa ce marché, et très différent de ce que j’ai vu de la Colombie. Faites-y un tour si vous passez par Popayan, ça serait vraiment dommage de passer à côté, et d’ailleurs si vous avez un peu plus de temps, vous pouvez même aller visiter quelques villages aux alentours.
En ce qui me concerne, je vais devoir quitter la Colombie (question de timing), mais j’espère pourvoir y revenir prochainement, en attendant, le prochain article vous amène à la frontière avec l’Équateur, pour visiter une église (toujours côté colombien) un peu spéciale, à très vite !

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

9 réponses à “Le marché indigène de Silvia”

  1. Papa Dit :

    J’aime beaucoup cet article et je comprends mieux maintenant pourquoi tu tenais tant à voir ce marché.
    Je pense qu’avec du temps tu aurais peut-être pu aller côtoyer ces indiens directement sur leur territoire encore aurait-il fallu qu’ils acceptent, mais pourquoi pas. Même cape, même chapeau, mêmes chaussures mais pourquoi !!!! Une mise en scène ou des traditions ? Toujours est-il qu’ils sont bien agréables à regarder et quand j’observe la qualité et la quantité de leurs récoltes il va de soit que ce sont des bosseurs acharnés.

    Gros bisous p’tit, à plus

    Répondre

  2. Philippe N Dit :

    ça devait effectivement valoir le coup d’y aller. Très chouettes leurs costumes. Hâte de voir tes tophs du sanctuaire de las lajas et peut être une ou deux de la magnifique petite ville d’Ipiales ;) et de la frontière (j’ai été prendre un café clope de l’autre côté histoire de garnir mon nouveau passeport en tampons et les douaniers se sont un peu posé des questions sur le pourquoi de mon aller retour express ;).

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Ha ha, tu es ce genre de gars qui traverse la frontière pour un tampon ?! :D
      Je n’ai pu voir Ipiales que de nuit (et par deux fois !) donc pas de souvenir mémorables… Mais je vais sans doute y repasser (chuuuuuut),
      A+ Philippe.

      Répondre

      • Philippe N Dit :

        T’inquiètes pour Ipiales, t’as rien perdu ;) Et pour le tampon, c’était aussi parce qu’il fallait que j’attende mon bus de retour pendant 4 heures et qu’il y avait justement rien d’autre a foutre a Ipiales :( . Et puis, ça me plaisait bien de voir la tronche des douaniers me voir revenir une demie heure plus tard ;)

        Répondre

  3. Claire@blog guyane Dit :

    En effet, en regardant tes photos, j’aurai juré que Silvia se trouvait en Bolivie!

    Répondre

  4. Gaston Dit :

    C’est marrant, le jour où j’y suis allé j’ai trouvé ça trop fréquenté par les touristes, même si ça reste quand même limité. Je crois que le meileur moyen d’approcher les Guambianos était encore de rester quelques jours à Silvia et de se promener dans les villages autour.
    Par contre, je crois avoir raté quelques étapes de ton voyage, t’es où là?

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Ah ouais ? Moi non, juste deux trois groupe avec leur guide, et puis… c’est tout, c’était fin septembre début octobre.
      Je suis toujours en retard avec les articles, la page FB est plus à jour, donc non tu n’as rien raté ;)

      A+

      Répondre

Laisser un commentaire à Claire@blog guyane

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.