Les momies d’Arica

29 mars 2018

Dernières, News

Me voici à Tacna Pérou en début de nuit, une petite ville frontière. Obligé d’y rester une nuit pour traverser au Chili, alors le lendemain en attendant le bus, je passe quelques heures à scruter les environs :

Jean-Paul 2…

L’Arche…

Jean-Paul 2…

L’Arche…

Oh, une église !

C’est tout ? Oui, c’est tout, du moins l’essentiel, « le plus joli » et je dois dire pour une ville frontière c’est pas mal du tout.
Mais ce qui m’attendais de l’autre côté l’était encore plus, sans doute une des plus sympa ville frontière que j’ai eu l’occasion de visiter (voire LA plus sympa), et comme cela me plait, je vais y rester 2 ou 3 jours.
Voici Arica (Chili donc) :

Piste cyclable, avec vue sur l’océan

Ils ont gardé les vieux bâtiments, celui de l’ancienne douane, et celui de l’ancienne gare

Certains murs sont décorés façon Valparaiso

Au milieu de la nuit le téléphone me réveille avec un drôle de son, un son que je n’avais jamais entendu. Pas certain que cela soit mon téléphone, je l’allume et :

ALERTE TSUNAMI ! WTF !?! À 1h46 du matin, je fais quoi ?! Évacuer, où ?! Je sors de la chambre, personne, l'hôtel reste stoïque. Dehors, pas un chat, pas de mouvement de panique, rien. C’est une blague ?
Je fais défiler la page du smartphone, être bien sûr de ne pas faire d’erreur, mais non, c’est bien une alerte tsunami, et tout le monde s’en tape. Après 20 minutes d’observation, je baisse les bras, personne ne bouge, personne à suivre, autant reprendre la nuit où je l’avais laissé, et tant pis pour le tsunami.
Le lendemain, je pose mes deux pieds sur un sol sec, pas de gout salé dans la bouche, c’est confirmé, aucun tsunami n’est passé par là. Je demande quand même au patron :
– « Il y a eu une alerte tsunami non ? »
– « Oui, oui »
– « Et ?! »
– « Juste une fausse alerte »
– « Comment vous le savez ? »
– « Ils nous ont prévenu à la télé et à la radio »
Super…
Le plus surprenant à découvrir ici, en tous cas pour moi, était le musée Archéologique de San Miguel de Azapa, à 12 km du centre, ce tout petit bâtiment séparé en 2 parties, renferme une collection de momies.
Et pas n’importe quelles momies, probablement les plus anciennes que l’on ai découvert à ce jour, pour vous comparer, elles sont 2 à 3000 ans plus anciennes que celles d'Égypte !
Elles appartiennent à la culture Chinchorro, des chasseurs-cueilleurs qui pratiquaient aussi la pêche.
La première pièce montre comment ils momifiaient leurs morts

Puis dans la deuxième nous montre des momies de tous âges.

Avec parfois des détails stupéfiants

Et petite cerise sur la gâteau, il y avait un petit restaurant vegan au centre ville, que demander de plus ?

J’ai agréablement été surpris par Arica (à part pour l’épisode Tsunami…), s’y arrêter quelques jours a été une très bonne décision, marcher sur la plage, profiter de ses température douces toute l’année, on peut même faire quelques treks dans les environs. Le Parc National Lauca avec sa nature abondante, et ses volcans est à moins de 150Km, vraiment une région qui ne manque pas d'attrait. Alors si vous passez par là, n’hésitez pas à poser vos sacs à Arica.

 

, ,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

2 réponses à “Les momies d’Arica”

  1. catherine etheve Dit :

    ahahahahh…alerte tsunami en plein milieu de la nuit, cest clair tas du hallucine! sympa comme tu dis comme petite ville

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.