Projet Myanmar-Mae Sot ATUNAS

10 juillet 2011

News, Vidéos

Un petit flash-back dans la chronologie, 3 semaines avant le départ pour le Myanmar…
L’expérience que j’avais eu avec les réfugiés birmans fin 2008 m’avait donné une idée de projet. La plupart de ces enfants viennent sans leur famille (qui reste au Myanmar), j’avais dans l’idée, si un jour je partais voyager dans ce pays, d’aller visiter quelques familles d’élèves, pourquoi ? Pour leur amener des photos et vidéos de leurs enfants en Thaïlande, histoire de les rapprocher virtuellement, et de leur montrer qu’ils sont entre de bonnes mains, en bonne santé, puis de leur montrer ce qu’est une journée dans une école de migrants à Mae Sot.
J’en parle à Hihi :
– « Qu’est-ce que tu en penses ? »
– « Oui, pourquoi pas ? De toute façon on veut visiter le Myanmar, autant y aller avec quelque chose en tête. »
– « Ok, alors je dois partir à Mae Sot d’abord, pour prendre les adresses, filmer et photographier les élèves. »
– « Pas de problème, en attendant je vais voir si on peut pas trouver un sponsor. »
– « Quoi ? Tu veux trouver un sponsor pour ça ? »
– « Ben oui pourquoi pas ? Il y a parfois des compagnies qui ont un budget pour ce genre de projet, on peut tenter. »
– « Bon, ok. »
Ni une, ni deux, Hihi se met à scruter le net, chercher quelque chose qui pourrait nous correspondre, et elle trouve !
– « Atunas propose d’offrir jusqu’à 100,000TW$ pour un projet de ce genre. »
– « Atunas ? »
– « C’est une marque taïwanaise, elle vend du matériel pour le trekking, la randonnée, etc. »
– « Ben, on peut essayer »
Pendant qu’elle prépare le dossier, je prépare mes affaires, et en route pour la Thaïlande (seul dans un premier temps). Juste avant de partir, elle est convoquée par Atunas qui est intéressé par l’idée, mais ils seront 10 à être sélectionnés et auditionnés, pour seulement 6 bourses, trois projets auront droit à 10,000TW$ (240€), deux 50,000TW$ (1200€), et un 100,000TW$ (2400€) pour le grand gagnant, donc on a plus qu’à attendre le délibéré.
De retour à Mae Sot, je retrouve avec joie et surprise mes anciens étudiants, joie parce-qu’ils me reconnaissent tous, et crient des « Teacher ! Teacher ! » dès mon arrivée, et surprise parce-que d’un, ils ont bien grandi, et de deux ils sont bien plus nombreux !
C’est bien d’avoir un projet en tête, mais quand l’étape de la réalisation arrive, on peut parfois avoir de désagréables surprises.
Je parle un peu de l’idée à quelques élèves, ils en sont enjoués dans un premier temps, mais très vite je me retrouve face mur, un mur de peur. Alors je demande aux anciens, aux professeurs :
– « Je sais que c’est avec une bonne intention, mais cela ne va pas être possible… »
– « Ben… Pourquoi ? »
– « Personne, à part les inconscients, ne va te donner son adresse »
– « Je ne comprend pas… »
– « Au Myanmar la vie est très différente, nous sommes surveillés, épiés, par la junte. Si quelqu’un du gouvernement te vois, toi l’étranger parler et montrer des choses à une famille, elle court un grave danger. »
– « Mais je ne fais rien de mal ! Je ne fais même pas de la propagande anti-gouvernement, je leur montre simplement leur famille »
– « Je sais, mais ils s’en foutent ! Toi tu ne risques rien, ils ne touchent pas les étrangers, mais à ton départ, les familles en questions peuvent avoir de gros problèmes, de fortes amendes, voir de la prison. »
– « Pour de bon ? »
– « Oui, c’est ça la dictature. Je sais qu’il y a un tas de touristes qui vont dans notre pays, et croient que tout va bien. Mais la réalité c’est qu’on leur montre ce qu’ils veulent bien leur montrer. »
Je suis dépité, on cherchait à améliorer leur quotidien,  pas l'empirer… Tant pis, je suis quand même très heureux de retrouver mes petits bouts.
Ils me posent (comme d’habitude) 348 questions à la minute, les plus récurrentes sont « Tu voyages toujours ? », « Tu viens nous faire cours ? », « Dans quels pays tu es allé depuis la dernière fois ? », et bien sûr le « Quel est ta prochaine destination ? » et là je n’étais pas peu fier de leur annoncer :
– « Le Myanmar, ton pays ! »
– « C’est vrai ?! Ouha ! Tu dois aller à Bagan ! »
– « Non, non » me dit un autre, « Va voir le lac Inle ! » puis cela s’enchaîne : « Va à Myitchyina ! », « Va voir le temple de Yangon ! », « Et Mandalay, va voir Mandalay ! »
– « Ok, ok, j’irai voir tout ça. C’est des endroits que vous aimez ? »
–  » Ben euh… En fait, on n’y est jamais allé… Mais il paraît que c’est très beau. »
– « Comment ça vous n’y êtes jamais allé ? Aucune de ces places ? »
– « Non, on vient majoritairement de petits villages de campagne, voyager au pays revient trop cher, nous avions juste assez pour survivre… »
– « Je comprend… En fait, vous n’avez jamais rien vu de votre pays ? »
– « Ouhais… »
En rentrant à la guest-house, j’ai la tête en ébullition, déjà le projet qui meurt dans l'œuf, et ces conversations qui ne m’ont pas laissé de marbre. Un petit coup de Skype à Hihi pour lui annoncer la nouvelle :
– « J’ai quelque chose à t’annoncer… »
– « Moi aussi ! Moi aussi ! »
– « Ouha, tu m’as l’air enjoué. Qu’est-ce qu’il se passe ? »
– « Le sponsor ! On a gagné ! Nous sommes l’équipe numéro un ! 100,000TW$ pour notre projet ! »
– « Oh put…  Ah super… »
– « Ben quoi ? » et je lui explique… Puis elle me questionne :
– « Bon, de toute façon on va quand même au Myanmar ? »
– « Bien sûr, projet ou pas »
– « Alors peut-être que tu pourrais trouver un autre projet, quelque chose qui va dans le même sens, et je proposerai ce changement de plan à Atunas. »
– « Tu crois qu’ils accepteront ? »
– « Je n’ai pas encore prit l’argent, si ils refusent, ils gardent le chèque, rien a perdre. »
En terminant la conversation, je me dis que c’est impossible. Trouver une bonne idée, la soumettre au sponsor en lui disant que le projet précédent n’est pas réalisable, et le tout en un temps record, IMPOSSIBLE. Et pourtant…
Le lendemain retour à l’école, je tenais à en profiter un maximum, deux ans sans les voir, ils m’ont tant manqué.
– « Dis, tu nous ramènera des photos ? Elles sont belles tes photos, je voudrais en voir de mon pays. »
– « Tu veux que je te ramène des photos du Myanmar ? »
– « Oui, un tas ! »
– « Et pourquoi pas un film ? Cela vous direz que je vous ramène un film du Myanmar ?! »
– « Oh oui! »
Et c’est tout simplement comme cela que le deuxième projet est né. Un par un, ils me donnèrent leur instructions, quelles villes ils voulaient voir, quels temples, quels endroits ils désiraient visiter, c’est tout cela que je mettrai dans ce film, et bien plus.
Hihi fût enchantée par l’idée, et la proposa au sponsor. Deux jours plus tard on se rejoint à Bangkok, elle m’annonce que Atunas a très bien compris, et qu’ils accepte le changement ! Le chèque devait être remis devant une salle de journalistes, mais vu qu’elle était déjà parti, c’est sa mère qui a eu le privilège de la photo souvenir.

Bon 2400€ cela devrait faire 1200 chacun, sauf que non car le gouvernement prend direct 10% (et oui…), puis il y a 500€ qui sont donnés en bons d’achat chez Atunas (logique), au final on aura quand même reçu 800€ chacun, ce qui est énorme quand on sait comment on voyage.
Alors je ne vais pas vous mettre le film (qui est en fait un DVD) car il est bien trop long. En revanche, pour ceux que ça intéressent (et ceux qui ont un peu de temps) voici les deux vidéos que l’on a remit à Atunas, la première est une sorte d’introduction, le pourquoi du comment si on peut dire, la deuxième est le projet en lui même, mais hyper raccourci.
Comme je suis un gars sympa (si, si), j’ai refait les vidéos en français (elles sont en anglais et chinois au départ) et croyez moi c’est pas de la tarte, car dans un montage vidéo ce que je hais le plus, ce sont les sous-titres ! Ne vous attendez pas à un chef d'œuvre, ce sont des vidéos témoins, une sorte de preuve qu’on a bien fait le boulot.

INTRODUCTION 12min

PROJET 7min

Ce que je peux vous dire c’est qu’au retour les enfants étaient plus que ravis, à tel point que nous avons dû graver plusieurs DVD afin qu’ils soient distribués dans d’autres écoles de migrants.

 

, , , ,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

25 réponses à “Projet Myanmar-Mae Sot ATUNAS”

  1. balsa Dit :

    Quel équipe de choc!

    Répondre

  2. Mick en chine Dit :

    excellent !!!
    bravo sandro et hihi !! beau boulot !

    Répondre

  3. Nicolas Dit :

    Génial, juste génial, c’est incroyable ce que vous faites, pour vous, pour les gens et pour nous, merci!

    Répondre

  4. laurent Dit :

    Salut a tous les deux !!!
    Je dirai plus que génial !!!
    Merci !!! que du bonheur les vidéos .
    @ plus Maggie & Laurent .
    Ps plus que 19 jours pour moi :p

    Répondre

  5. Maryse et Dany Dit :

    Très belle action pour ces enfants. Bravo pour la vidéo.

    Répondre

  6. papa Dit :

    Comment est-il encore possible de voir des gouvernements capables de terroriser des populations toutes entières au nom de je n’sais quoi ou et je n’sais qui ?
    Vous avez quand même contribués à apporter de la joie et des sourires sur le visage
    de ces enfants malgré les interdits et les risques encourus, un grand coup de pied
    à ces règles tyranniques, ancestrales et malsaines.
    Je voulais, à travers ces quelques lignes, vous faire une gigantesque « OLA » pour
    votre courage et votre persévérance, un grand merci, également , à votre sponsor qui vous à fait
    confiance en pure connaissance de la cause à défendre et qui à travers vous à contribué
    à nous faire parvenir ces magnifiques photos de Minos pétillant de bonheur et de générosité.

    BRAVO

    bisousssss

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Merci papa,

      Oui le régime birman est soutenu par le gouvernement chinois, c’est une des raisons qui ne facilite pas le changement dans ce pays, mais il n’y a pas que ça…

      En tous cas, ils étaient bien content d’enfin pouvoir découvrir leur pays, même si ce n’était qu’une goutte dans l’océan, on était bien contents du résultat obtenu sur leurs visages ;-)
      Bise~

      Répondre

  7. Martine Destination-Terre Dit :

    J’ADORE cet article! Voyager afin de se découvrir et découvrir l’autre oui, mais voyager pour aider, c’est encore mieux! C’est ce qui donne la touche magique à certains endroits, ce qui fait que le souvenir aura peut-être encore plus de valeur et ce qui fait que notre périple aura encore plus d’impact sur notre propre vie.
    Bravo pour l’initiative!

    (en passant, je ne sais vraiment pas ce qui se passe, mais toujours pas capable de voir les commentaires!! Désolée donc si mon suivi n’est pas aussi régulier que je le voudrais…)

    Répondre

  8. sébastien Dit :

    salut vous deux,
    je n’ai rien d’autre à te dire que BRAVO !!!!! j’espère que ce mot englobe bien tout ce que je pense de cette action.
    bisous à vous deux
    seb

    Répondre

  9. pascale Dit :

    que d’émotion!!!! félicitation pour ce superbe reportage et tout ce que vous avez apporté a ts ces enfants!!

    Répondre

  10. Lemerou Dit :

    Super reportage.
    Et beau projet, ça fait réfléchir à ce qu’on peut faire (mais qu’on ne fait pas forcément :/)

    Répondre

  11. Marjorie / Histoire à Vivre Dit :

    Merci Sandro, magnifique vidéo !!!! (J’ai regardé la 1e pour l’instant) Elle m’a mis les larmes aux yeux, c’est très touchant et ma foi bien monté, quoique tu en dises ! Bravo pour votre action, et m’avoir fait connaître ce qui se passe là-bas ! Je partage sur mon Fess de Bouc fFf

    Répondre

Trackbacks/Pingbacks

  1. Découverte de la Malaisie - Malaisie, voyage - TetedeChat.com - 11 septembre 2011

    […] ce que nous avons fait en quittant Mae Sot pour notre petit projet, de Bangkok nous prîmes le train jusqu'à la frontière Malaisienne. Comme nous ne l'avions jamais […]

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.