Trujillo et les ruines de Chan Chan

23 janvier 2018

Dernières, News

Un peu pressé par le temps (c’est la période des fêtes, beaucoup de choses sont à prévoir) je traverse le pays d’une traite. Deuxième « Au Revoir » de l’Équateur, et deuxième « Bonjour » du Pérou.
Le petit village de frontière s’appelle Tumbes, pas grand chose à voir, ni à faire, comme pour la plupart des villes de ce genre.

Heureusement, j’arrive le matin, le temps de manger un peu,  changer un peu d’argent, et faire le tour des lieux, c’est repartie pour une quinzaine d’heure de bus.

La destination ? Trujillo.

Trujillo est sublime, calme, colorée, une architecture coloniale resplendissante, un joli petit bout de Pérou.
À peine le sac posé, je m'empresse de remplir la salle-de-bain de provision de légumes, car un végétalien en Amérique du Sud se doit de prendre les devants.

Pourtant, à ma grande surprise, la ville détient une multitudes restaurants « animal free » à moindre prix, juste à quelques rues, trois enseignes proposent des menus 100% végétal. (quand je pense que chez moi en France, toujours pas de restaurant vegan dans les 50km à la ronde…)

Quelques exemples de plats :

Ici le kilo de graine de chia …1 euro ! Bien sûr, j’ai prit.

Aller, un petit tour des lieux :

C’est vraiment une ville agréable, qui propose une multitude de « Highlight »
Mais LA grosse attraction, sont les ruines Chan Chan.
Vous pouvez prendre un tour, ou le bus « touriste » pour vous y rendre, j’ai préféré (comme d’hab.) la méthode basique et économique, les transports en commun. Bon, il vous laisse en chemin, et vous avez 2 petits kilomètres à vous faire à pattes, mais marcher est bon pour la santé !

En arrivant on peut voir que les 20km carré de la zone de fouille sont loin d’avoir délivrés tous leurs secrets, en fait juste une bribe est ouverte au publique.

Côté visite, la reconstitution est toujours d’actualité

Puis me voilà enfin en face des murs d’accès. Aux portes d’une civilisation qui a duré plus de 600 ans, 30 milles personnes vivaient ici, un petit monde, au bout du monde.

Je me tais, et vous laisse aux images :

Ah c’est sûr ce n’est pas le Machu Picchu, mais en se baladant dans ces énormes avenues, on peut facilement imaginer le caractère grandiose de ces murs aujourd’hui défraichis par le temps.
Un peu plus loin un musée, qui ne m’a pas laissé de grands souvenirs

Trujillo est une belle étape, si vous passez dans le coin, n’hésitez pas.

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

3 réponses à “Trujillo et les ruines de Chan Chan”

  1. Alex Dit :

    “Celui qui voyage sans rencontrer l’autre ne voyage pas, il se déplace.”
    Alexandra David-Néel

    Répondre

  2. catherine etheve Dit :

    1 euro le kilo de graines de chia!….la, cest fort…tres interessant cette decouverte des ruines

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.