Un lit pour notre van !

2 janvier 2013

News, Vidéos

Il est temps d’aller faire un petit tour chez le garagiste, l’expérience de la roue à Banff m’a suffit, allons faire un petit check-up.
Je demande à ce que l’on change le pneu de secours, fasse la vidange, aussi regarder l’alignement des roues (le volant tire un peu à gauche), le moteur, l'embrayage, bref : La totale. Elle me dit que cela va prendre plusieurs heures, et qu’elle m’appellera dès que c’est prêt, bon ok. J’ai laissé Hihi au verger, mais je ne suis pas seul, un vieil ami Italien (rencontré en Australie en 2007) est là aussi. Alexandro est aussi un vagabond/voyageur, un gars très intéressant et intègre, que je respecte énormément, bref, un ami. Il avait besoin de redorer le blason de son compte en banque (comme nous l’année dernière !), nous l’avons donc vivement recommandé à Christine, qui l’a prit dans l’équipe cerise 2012.
Cela fait moins d’une heure que nous avons laissé la voiture, pourtant le téléphone sonne déjà :
– « Mr Lacarbona ? »
– « Oui… »
– « J’appelle à propos de la voiture… Les pneus sont tous en très mauvais états, on ne peut pas vous faire l’alignement avec ça… »
– « C’est si terrible ? »
– « La voiture est toujours en élévation, venez voir par vous même »
– « Ok… »
À peine arrivé, elle me fait passer de l’autre côté du comptoir, elle ouvre la porte portant le signe « Employees Only », la voiture est devant moi, la quatre pattes en l’air. Un mecano s’approche :
– « Monsieur, je ne peux pas faire un alignement avec des pneus pareil… »
– « Qu’est-ce qu’ils ont ? »
– « Ils sont morts ! Plus que mort… Je ne sais même pas comment vous êtes arrivé jusqu’ici… »
Là je me dis, comment savoir la vérité ? Ils veulent me facturer 4 pneus, où ai-je VRAIMENT besoin de 4 pneus ?
– « Comment vous savez qu’ils sont mort ? »
Il me regarde avec des pupilles dilatées :
– « Ben venez voir… »
Je passe sous la voiture, des morceaux pendaient, l’intérieur des pneus étaient dilatés, de fins câbles métalliques sortaient du caoutchouc.
– « Qu’est-ce que c’est que ces câbles ?!
– « Tout les pneus ont ces câbles, mais on ne les voit jamais, trop profond. Vous avez atteins un niveau d’usure extrême ! C’est vraiment dangereux de conduire avec ça… »
Tout le parcours que l’on vient de faire me revient par images, le mont Revelstoke avec ses virages de folies, sous la grêle, tout ces coups de frein pour éviter les branches, les 3h de route serpentine, sous la pluie, qui nous ont amené jusqu’ici… C’est sûr, on a un ange gardien… Alors je lance :
– « Changez les 4 pneus, il n’y a pas de problème »
Surtout avec les distances qui nous attendent, on ne va pas lésiner sur des roues… Qui plus est, 3h plus tard, de nouveau le garage qui appelle pour m’annoncer qu’à part les pneus, tout va bien, c’est une vielle voiture, mais rien à signaler, ouf !
Nous en profitons aussi pour visiter les alentours, l’année dernière c’était « travail, travail, travail » alors maintenant, autant en profiter.

Hihi, qui était assistante pâtissière en camp, s’essaye au fourneaux, pour notre plus grand plaisir ! Cookies, muffins, gâteaux, et bien sûr pour garnir le tout : les cerises !

Nous apprenons l’existence du AAA (American Automobile Association), une carte qui vous permet d’être dépanné n’importe où en Amérique du Nord, une panne d’essence ? On vous amène un Jerrican. Vous avez crevé ? On vient vous changer la roue. Un panne de moteur ? On vous envoie gratuitement une dépanneuse. En plus de cela, vous avez droit à un tas de discounts, sur certains hôtels, restaurants, ou attractions. Mais pas que ! En prenant cette carte, la secrétaire me demande :
– « Vous êtes étranger, pourquoi prendre la AAA ? Vous partez en road trip, n’est-ce pas ? »
– « Ha ! Oui, c’est bien ça »
– « Vous savez par où vous allez passer ? »
– « Ben en gros, mais pas exactement… »
– « Nous avons des guides de voyage, et cartes, c’est gratuit »
– « … des guides et cartes, gratuits ?! »
– « Oui, enfin si vous êtes membre. Et maintenant vous l’êtes »
– « Euh, ok… »
– « Écrivez-moi sur un papier les destinations prévues, même si c’est approximatif »
Je m’exécute. Elle s’en va avec la liste, et revient 20 minutes plus tard avec un gros sac bourré de livres.
– « Voilà ! »
– « Voilà, quoi ?! C’est pour moi tout ça ?! »
– « Ben oui, toutes les destinations que vous m’avez donné sont là. Et si plus tard vous changer de cap, allez dans une agence AAA (il y en a partout), montrez votre carte de membre, et demandez de nouvelles destinations. »
– « Ouha… Ben merci… »
J’étale le tout sur la table en rentrant, rien qu’avec les cartes, on a déjà rentabilisé !..

Deuxième étape : le logement. Se loger en Amérique du Nord revient cher… La tente est une solution, mais quand il pleut… ou grêle ! Et puis faire, et défaire la tente, tout les jours, ou presque, ce n’est pas idéal…
L’idée du lit à l’arrière du van trotte dans ma tête depuis un moment, passons aux actes. L’année dernière nous avions croisé plusieurs personnes dans le même cas, un van et un lit construit par leur soin. C’était toujours la même chose, quatre pieds montés sur une immense planche en bois, pour matelas de la mousse, ou des tapis de yoga. J’ai toujours eu horreur de faire comme tout le monde, cette idée de planche ne me plaisait pas… Je voulais quelque chose d’unique, avoir un « vrai » lit, mais en restant modeste (pas la peine de rentrer dans des travaux herculéens !). Un lit est fait de quoi ?.. De lattes ! Oui, nous allons construire des lattes, fixes, et au final cela sera plus léger qu’une planche. Je prends des mesures, gribouilles quelques plans et c’est partie ! Entre temps nous fabriquons aussi des rideaux, histoire de ne pas être épié pendant la nuit. Ils seront tous cousus à la machine, sous mes directives certes, mais surtout grâce aux petites mains agiles de Hihi, on fixera le tout avec des bandes Velcro, et le tour est joué !
Passons au lit. J’explique dans les grandes lignes comment assembler le tout à mon binôme italien, et nous voilà au travail.

J’avais eu dans l’idée de faire un petit time lapse de la construction, malheureusement nous avons eu quelques problèmes de perceuse, au lieu de prendre 2 ou 3 heures, cela a mit près de 6h pour finir le tout… La GoPro n’avait plus de batterie, et de toute façon, on a terminé de nuit ! Voici quand même un morceau de la fabrication :

Quelques clichés :

Nous sommes assez fier du résultat, en plus j’avais fait en sorte de « tailler » le lit pour qu’un vrai matelas puisse s’y glisser, et ça marche !

Ça y est, nous sommes enfin prêts à reprendre la route, dernier verre (de thé) avec notre ami,

dernier « à bientôt » échangé avec la patronne (suivi d’un millier de « merci »…).

Plus tard, avec nos affaires à l'intérieur.

Nos pneus neufs peuvent enfin s’exercer, direction ? L’île Vancouver.

 

, , ,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

18 réponses à “Un lit pour notre van !”

  1. Arnaud Dit :

    Excellente idée ce lit ! Du coup en dessous vous mettiez vos sacs de rando c’est ça ?
    Je pense qu’on s’inspirera de votre van si on décide de partir en road trip.
    Mais où vous laviez-vous ?

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Oui, sac, eau, nourriture, etc… Super pratique.

      Se laver ?! C’est obligatoire ça ? :D
      Tu verras dans les prochains articles, on trouve des douches un peu partout, mais c’est sûr, ce n’est pas journalier…

      A+

      Répondre

  2. Yves Destination-Terre Dit :

    La classe Sandro! Et pour l’avoir examiné de près je peux confirmer que ce lit est très bien fait! Ça va faire boule de neige cette idée! A+

    Répondre

  3. catherine Dit :

    effectivement pour les pneus….pas mal je dirait, comme tu dis ous devez avoir un ange gardien, pourvu que ca dure!

    Répondre

  4. papa Dit :

    Ha !!! Enfin des nouvelles de tes pneus, quelle histoire ,vous auriez pu avoir de graves problèmes avec un taux d’usure pareil c’était suicidaire mais comme tu dis il y avait un ange
    avec vous, je pense plutôt qu’il y avait au minimum un troupeau d’anges pour vous protéger
    quand on connaît les distances parcourues avec une météo parfois à la limite
    du dangereux . Bref………………..

    Bravo pour la construction de ce super BED c’était bien pensé, bien réalisé et certainement très confortable. De nous montrer ta petite vidéo est une excellente idée , on y voit tout
    comme si nous y étions, je suppose que tous les bois étaient taillés d’avance car je
    remarque bien les deux perceuses en revanche je ne vois pas de scie. Allez peu être un
    brevet à déposer » the Bed’s Car » made in Sandro !!!!!!!!!!!

    Maintenant que vous avez un véhicule tout veuf et un hôtel portable vous allez pouvoir
    voyager dans de meilleurs conditions pour nous en faire profiter un max.

    Grosses bisesssssss à plus.

    Ma photo préférée la 3éme HIHI dans l’eau.

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Oui, j’avais acheté de grand panneaux de bois, que nous avions découpé morceau par morceau, mais pas très enrichissant pour la vidéo :wink:
      Le tout (bois, vis, colle) nous a coûté moins de 60Euros, donc pas trop mal.
      La 3ème photo a été prise avec le petit S95,comme quoi ;)

      Bise !

      Répondre

  5. Curieuse Voyageuse Dit :

    Ouah, ça donne envie de prendre la route avec vous, là de suite !
    Et bonne année à tous les 2: voyages, joie et harmonie au programme!
    A bientôt, peut-être que nos routes se croiseront en 2013…

    Répondre

  6. Lucie Dit :

    Extra le AAA! Ca vous a coûté combien pour devenir membre?

    Répondre

  7. Rocky Dit :

    Très efficace dit donc cette technique.
    Un lit embarqué ca gère bien et c’est efficace pour faire des économies, j’adhère.

    Répondre

  8. Nnay Dit :

    Encore félicitation pour l’aventure que tu nous partage à travers ton blog et qui nous fait non seulement rêver, mais qui nous dit que tout est possible, pour autant qu’on se lance et prenne certains risques!

    P.S. Quel logiciel utilise tu pour faire tes montages vidéos en voyage ?

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.