Valparaiso

18 octobre 2016

Dernières, News

La tête pleine de moaï, je rentre à reculons sur le continent, seulement quelques heures à Santiago car j’ai un bus pour une ville dont on me parle depuis des lustres, « Si tu passes au Chili, surtout ne manque pas Valparaiso ! »
Vous imaginez mon enchantement, un lieux qui à 100%, oui, je dis bien à 100%, satisfait tous ses visiteurs.
Génial hein ? Ben pas tellement en fait… Quelques images :

L’endroit à certes un côté charmant, nulle ne peux le nier. Des maisons colorées…

…des ascenseurs d’antan…

…de l’humour…

…et surtout, de « beaux » graffitis/peintures murales.

Ma première nuit sur place, ma montré un autre côté de la ville, dans l’auberge de jeunesse, il y avait de tout, hippies, saltimbanques, musiciens de rue, vendeurs de bonbons (toujours de rue), jongleurs, clowns (un vrai !), une ambiance chaleureuse certes, mais avoir un peu de calme pour dormir, fût proche de l’impossible.
Heureusement, j’avais croisé quelques mois auparavant un couple à vélo qui m’avaient fortement conseillé l’auberge « La Bicyclette » tenu par un français, Gilles, il est très clair sur sa vision des chose, il « n’aime pas les dortoir ! », chez lui, il n’y en a pas, et pour le même prix (qu’un dortoir) voici ce qu’il vous offre :

Oui ! Une chambre, parfaite, salle-de-bain extérieure, mais qu’importe, pour moi, c’est un rêve.
Maintenant mieux installé, voyons un peu la ville :

Voici un des plat local, la Chorrillana :

Pas appétissant ? Je comprends…

Les Alfajores le sont bien plus :

Quelques images des murs, trottoirs et escaliers du coin :

Malheureusement les belles images s’arrêtent là…

Ce quartier, touristique, et où tous les hôtels se trouvent, n’est que le sommet de l’iceberg. D’un, certain quartiers ne sont pas sûres, à la nuit tombée, et surtout, ces jolies peintures ne sont pas majoritaires, le reste de la ville n’est que graffitis et maisons abandonnées :

Certains font de l’humour sur cette ironie qu’est l’UNESCO

Être « protégé » (depuis 2003) par l’UNESCO n’est pas que positif, certes cela empêche les dérivent architectural, mais dans l’autre sens, comme personne n’a assez d’argent pour reconstruire/entretenir comme à l’époque, ils laissent les bâtiments se délabrer, jusqu’à que la nature les fasse disparaitre, mais cela va prendre du temps ! Vous pouvez marcher des heures entouré de ruines, au centre ville…
Même si c’est une vérité, je ne veux pas assombrir le tableau avec des photos plus explicites, restons sur le bon côté :

Ces informations, c’est juste pour contrebalancer les avis unanimes, je ne vais pas dire que j’ai « détesté » Valparaiso, mais sincèrement je n’y ai pas trouvé grand intérêt… Même la plage « Vina del Mar » que l’on m’avait vigoureusement conseillé, était en fait …très décevante, le comble, il est formellement interdit d’y nager.

Je finirai cette suite de photos, par ce Casino, qui étrangement, me fait énormément rappeler le Casino de Bandol (France), pour ceux qui connaissent. Bizarre de voir deux constructions similaire, tous les deux en bord de mer, et servant la même cause.

Voilà, vous avez mon avis sur Valparaiso.
Alors à éviter ? Non, comme d’habitude, faites votre propre avis, n’écoutez personne (moi y comprit !), allez-y et voyez par vous même, de toutes façons, toute experience et bonne à prendre.

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

8 réponses à “Valparaiso”

  1. cathy Dit :

    …intriguee du coup…je pense aussi qu’importe l’endroit ou tu te trouves, ce sont les experiences et les gens que tu rencontres qui donnent un peu de magie a celui-ci ;)

    Répondre

  2. Isabelle Dit :

    Comme toujours ta vision des lieux est très intéressante. J’aime beaucoup le monument au WC, bienfait pour l’humanité.

    Répondre

  3. Solene Dit :

    Valparaiso !! Nous avions aussi dormi à la Bicyclette (il me semble même avoir eu la chambre que tu as mis en photo) =)
    Nous avons pris le parti de faire la visite gratuite de la ville par un habitant des quartiers (une association à qui l’on donne ce que l’on veut à la fin). Ça a été le meilleur souvenir que j’ai eu de cette ville, de très bonnes explications sur l’origine de ces tags et des techniques utilisées. Il nous avait emmené à travers des ruelles, tout en nous conseillant de ne pas nous aventurer dans certains quartiers.
    Je reste persuadée que cette ville mérite le détour, mais elle n’est pas parfaite, comme tu l’expliques dans ton article !
    Hâte de voir la suite =)

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Bonjour Solene,
      J’ai aussi fait ce tour « gratuit » dont je n’ai pas parlé tellement qu’il était ennuyeux… Mais j’imagine que les guides tournent, et certains valent plus le coup que d’autres…
      En revanche, oui, y faire un tour et faire sa propre opinion est recommandé, le « goût » est si personnel.
      Amicalement

      Répondre

  4. Marjorie Loup Dit :

    J’adore les couleurs, absolument sublimes des tags et de tes photos en général (et sûrement magnifiées par ton super appareil photo ! =) )
    J’ai en effet entendu dire par tous les voyageurs que j’ai suivis que Valparaiso était incontournable. Comme quoi, il y a de tous les goûts sur terre et c’est tant mieux !
    Je continue à te lire et à rattraper mon retard (je sais que tu es de retour en France avec une nouvelle vie HeArT )
    A bientôt cher Sandro

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.