Visiter le centre spatial guyanais

6 avril 2017

Dernières, News

Qu’est-ce que l’on peut visiter quand on est en Guyane française ? La nature ! Oui, elle est abondante, des trekkings de folie, avec une faune et flore incroyable, mais pas que… Kourou est LA ville qui fait toute la différence, je pense même que c’est la principale (voire seule…) raison pour laquelle la France a fait de ce territoire d’Amérique du Sud un de ses département, le centre spatial. Et oui, les arbres c’est bien joli, mais les fusées ça rapporte plus ! Pardon, on me l’a dit et répété, ce ne sont pas des fusées… mais des ‘lanceurs’, la différence ?
D’après ce que l’on nous a rabâché pendant 3h, seules les fusée envoient des hommes (ou femmes…) dans l’espace, les lanceur c’est seulement pour des objets, vous ne saviez pas hein ? Ben moi non plus.
Donc pour visiter ce haut lieu de la technologie, il faut montrer pattes blanches, d’abord il faut savoir que même si on doit le visiter en « tour », cela reste gratuit. Ensuite il faut réserver sa place au moins 48h à l’avance, par téléphone, et enfin il faudra venir avec son passeport, ou carte d’identité (pas de permis !) qui vous sera « confisqué » en échange de ça :

Le minibus pour venir ici m’a couté 25Euros (20 pour Kourou, mais 5 de plus pour le centre spatial qui est éloigné, super…), donc vous vous imaginez bien que je voulais savourer chaque minute sur place.
Voici quelques photos de l’entrée, et donc, mes premiers pas dans ce fameux centre de lancement :

Réplique taille réel d’Ariane (5 je crois…), voyez la taille humaine en bas à gauche.

On nous fait un peu patienter dans le musée, où je me retrouve face à une salle de contrôle en …Lego.

Puis une fois le petit questionnaire rempli, nous montons tous en bus :

Et c’est partie pour la visite ! Bon il faut le dire franchement, j’ai mit un point d’exclamation, mais il n’y avait rien de transcendant non plus…
Allez photos :

Les fusées lanceurs arrivent ici « en kit », elles sont assemblées sur place puis traversent la zone de lancement sur des rails

Ci-dessous le portique mobile pour le lancement des lanceurs Soyouz (Russe)

On peut bien voir les cuves construites  pour ‘accueillir’ les flammes gigantesques.
Nous fîmes plusieurs arrêts, le dernier sera pour la vraie salle de contrôle (et pas en Lego !)

La voilà …vide.

S’en suit un petit film, puis un PowerPoint pour nous expliquer tout ça, mais bon, je ne vais pas m’étaler sur le sujet.
La visite se termine, il faut maintenant trouver un moyen de revenir à Cayenne sans débourser une fortune. C’est en demandant aux personnes présentes pendant le tour, qu’une d’entre elle m’a offert un siège dans sa voiture.
Alors que penser de tout ça ? Bof… Bon ce n’est que mon avis hein, mais vraiment, bof… J’avais trouvé Cap Canaveral en Floride bien plus intéressant, c’était il y a 25 ans (25 ?! P…) mais toujours bien encré dans ma mémoire.
Alors pour sûr, cet article n’est peut-être pas le plus captivant du blog, mais au moins, vous avez maintenant une idée des lieux.
Je ne resterai pas longtemps avec mes acolytes du Coushsurfing, un deuxième ‘monument’ est à visiter, et celui-ci bien plus intéressant (à mes yeux en tous cas) le tristement célèbre bagne de Saint-Laurent-du-Maroni.

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

2 réponses à “Visiter le centre spatial guyanais”

  1. cathy Dit :

    sympa..tant qua etre la autant y faire un tour :)

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.