Enfin en Arunachal Pradesh

10 novembre 2013

Dernières, News

Nous quittons le Nagaland pour retourner en Assam, et plus précisément dans la ville de Dibrugarh. Il n’a pas grand chose à voir là-bas, alors pourquoi y aller ? Pour ce pu… de permis pour l’Arunachal Pradesh de mer… ! Oui, je m'énerve, mais si vous saviez…
Depuis nos premiers pas aux sept sœurs nous n’avons jamais arrêté de nous battre, mais seulement par téléphone. Nous avons compté que j’avais appelé plus de 75 numéro de téléphone différents, 75 ! Des numéros que j’ai trouvé sur le net, car personne pour nous renseigner ici. Les numéros étaient pour la plupart erronés, ou les personnes incompétentes, nous avons pourtant eu plusieurs commissionnaires de cet état au bout du fil, mais rien, une lutte sans fin… Sauf qu’à Dibrugarh il y a un commissionnaire de l’Arunachal Pradesh et en chair et en os ! Voilà le « pourquoi » de notre venu. Afin de mettre toutes les chances de notre côté Hihi appelle l’ambassade de Taïwan à New Delhi, elle leur explique le problème, qu’on ne veut pas d’elle dans cet état car les Chinois et les Taïwanais sont mit dans le même sac. Elle tombe sur quelqu’un d’important qui décide de lui faire parvenir par email un document officiel qui prouve l’indépendance de Taïwan avec la Chine.

hihi_telelphone_permis_arunachal_pradesh

Avec ce papier en main nous partons, les nerfs à vif, au bureau du commissionnaire.
– « Non mais désolé vous ne pouvez pas parler au commissionnaire, vous êtes qui d’abord ? »
– « On est des étrangers, et on voudrait rentrer en Arunachal Pradesh »
– « Et bien allez dans une agence pour faire ça »
– « C’est ce qu’on a fait, et cela a été refusé »
– « On ne peut pas déranger un commissionnaire comme ça »
– « Ah ouais ? »
Je tape à sa porte/rideau
– « Mais monsieur ! »
Le commissionnaire s’approche, fait un signe de la main à la secrétaire et nous invite à nous asseoir. On lui explique en long ET en large le problème, il prend son téléphone et nous dit : « Ne vous inquiétez pas »
Serions nous près du but ? Nous avons tous nos doigts croisés. L’homme qui nous fait face est un petit indien, un peu grassouillet, mais avec un regard tendre au yeux bleus très clairs, et il ne se laisse pas abattre, il en est à son 4ème coup de téléphone, on le ballade comme nous, pourtant lui a tous les numéros dans son gros calepin. Il commence à suer, fait les yeux rond, nous regarde avec un sourire jaune, raccroche et nous dit :
– « Désolé je ne peux rien faire… »
– « Mais vous êtes le commissionnaire ! Vous pouvez les obliger non ?! »
– « Non, votre dossier a été refusé une fois, ça fait que maintenant c’est plus difficile »
– « Mais il a été refusé pour une mauvaise raison, ils ont tord ! »
– « Je sais… Mais c’est la règle »
– « Donc c’est mort ? »
– « Ben vous pouvez allez à Delhi, ils vous écouteront là-bas, et ils vous feront un nouveau dossier »
– « Delhi ? Juste pour y aller d’ici ça mettra dans les 3 jours, plus le temps sur place et le retour, on perd une semaine… »
– « Je suis désolé, pas d’autre solution… »
Nous rentrons à l'hôtel dépités… Sur le bord d’abandonner, j’appelle un numéro « de plus », à l’appareil un autre commissionnaire situé à Delhi, il me dit d'appeler son assistante, c’est elle qui s’occupe des visas, lui ne fait que les signer. Après m’avoir donné son numéro, il raccroche. J’appelle donc l’assistante à qui j’explique toute l’histoire, elle me dit que ce n’est pas possible de faire ça par téléphone, et qu’abandonner serait préférable, mais quand je lui dit que nous avons un papier de l’ambassade Taïwanaise, elle me demande de lui envoyer un email avec toute l’histoire (encore !) et la copie du papier en question, puis raccroche aussi sec.
Elle était vraiment sèche, et on sentait que je la dérangeais, mais j’ai quand même envoyé l'email.
20 minutes plus tard (oui seulement 20 minutes !) elle me rappelle avec une voix très douce et compréhensive, elle me dit que tout va s’arranger qu’elle peut me faire le permis dans les 24h… De quoi ?! Est-ce la peur de l’incident diplomatique ? Où le fait que je lui est dit que Hihi avait pour projet d’écrire un livre sur les 7 sœurs intitulé « Les 6 sœurs, parce-qu’en Inde ils confondent Taïwan avec la Chine » si, si, je lui ai dit ça.
On doit transférer l’argent (pour le permis) de banque à banque, je pars, je cours, 14h après nous avions le sésame en main !!!

permis_arunachal_pradesh

On arrive à peine à y croire… C’est là, c’est réel, pas de peut-être, non c’est fait ! Je peux vous dire qu’on a fêté ça dignement, dans le plus cher de tous les restaurants de la ville, un régal !
Et bien voilà, il nous a fallut 6 semaines pratiquement jour pour jour, en espérant que ça vaille le coup.
Nous partons donc pour Along, où nous découvrons des chapeaux très typiques…

along_chapeau

chapeau_traditionnel_along

Notre but est de rejoindre Mechuka, à la frontière tibétaine.
Tout se fait en sumo, bon on a l’habitude maintenant… Puis ça crève souvent, ça aussi on a l’habitude…

crevaison_route_mechuka

Mais les chauffeurs sont sympas, c’est d’ailleurs eux qui nous trouverons un hôtel en arrivant.

mechuka_sumo

mechuka_sumo_free_tibet

mechuka_route_sumos

mechuka_route_fille

mechuka_route_chevres

chemin_mechuka

chemin_vieux_Samten_Yongcha_monastere_mechuka_HDR

HDR

Nous arrivons en fin d’après-midi, le temps est maussade, mais nos sommes tellement content d’être là.
L'hôtel est très basique, pas grand choix ici… De toutes façons c’est propre à un prix raisonnable, donc rien à redire.

mechuka_chambre

mechuka_cuisine_feu

mechuka_cuisine

mechuka_cuisiner

mechuka_femme_hotel

Le soir ils nous préparent à diner, seul l'employé qui vient d’Assam parle un tout petit peu anglais, les patrons eux parlent juste …le tibétain.

mechuka_servant

menu_mechuka

Car ici pas de « hello », ou « good morning », ici c’est « Tashi Delek » comme au Tibet.

mechuka_tashi_delek

Ils sont de la génération qui ont fuit l’invasion de Mao pour se réfugier en Inde, mais ils nous disent « Qu’ici ça faisait partie du Tibet …avant », ils ont pu continuer leur traditions, et jamais au grand jamais ils retourneront de l’autre côté. L’armée est partout, les Chinois revendique ce territoire, ils sont sur les dents.

mechuka_enfant_portrait_hihi

mechuka_enfant_portrait

Le lendemain nous partons découvrir les lieux

panneau_mechuka_menchukha

monastere_mechuka

mechuka_monastere

mechuka_vue

mechuka_vue_HDR

HDR

mechuka_ville

arunachal_pradesh_mechuka

mechuka_ville_2

mechuka_village

mechuka_stupa

mechuka_sculpteur

mechuka_porte

mechuka_rue

mechuka_paysage_3

montagnes_mechuka_arbre

mechuka_planches

mechuka_porte_entree

mechuka_paysage_2

Stitched Panorama

mechuka_montagnes

mechuka_monatgnes_HDR

HDR

mechuka_monastere_bouddhiste

mechuka_maisons

mechuka_maison_montagne

mechuka_maison_monastere

mechuka_maison_HDR

Photo de gauche HDR

mechuka_maison_detruite

mechuka_maison_bois

mechuka_chevres

mechuka_arunachal_pradesh

maison_mechuka

fille_mechuka_route

femmes_mechuka

C’est difficile de décrire ce lieu avec des mots (surtout pour moi) et je ne suis même pas sûr que les photos puissent transcrire la sensation que l’on a en traversant la ville, c’est paisible, simple et à part pour l’énorme camp militaire c’est en …harmonie, je ne vois pas d’autre mots. Pour être franc il n’y a presque rien de spécial à visiter, pourtant on s’y sent bien.

mechuka_riviere

Nous partons pour une marche afin d’aller visiter un monastère de 400 ans

mechuka_pont

mechuka_petits_cochons

mechuka_paysage

mechuka_construction_pont

Il faut monter en haut d’une colline pour l’atteindre

drapeau_tibetain_mechuka

vieux_Samten_Yongcha_monastere_mechuka_2

vieux_Samten_Yongcha_monastere_mechuka_maison

vieux_Samten_Yongcha_monastere_mechuka

vieux_Samten_Yongcha_monastere_mechuka_vue

vieux_Samten_Yongcha_monastere_mechuka_stupa

Il est vide, seul un moine reste pour surveiller

vieux_Samten_Yongcha_monastere_mechuka_bouddha

vieux_Samten_Yongcha_monastere_mechuka_masques

vieux_Samten_Yongcha_monastere_mechuka_masque

vieux_Samten_Yongcha_monastere_mechuka_dalai_lama

pont_mechuka

Sur le chemin du retour nous croisons des Tibétains au travail, ils sont tous à l’alcool de riz. Bien sûr ils nous en propose, on boit un verre et bien sûr on fait la grimace… Alors ils nous proposent du thé au beurre

offre_the_mechuka_hihi

offre_the_mechuka_hihi_2

Cette fois ça passe mieux

moi_mechuka_the_tibetain

moi_mechuka_the

portrait_mechuka_tibetaine

mechuka_.tibetains_champs

mechuka_tibetaines_champs

Pour les remercier, je remonte les manches

mechuka_tibetain_champs_moi

enfants_champs_mechuka

tibetaines_travail_mechuka

mechuka_tibetain_champs_moi_2

Pendant que Hihi nous observe…

mechuka_hihi_the

Pour le reste du trajet nous serons prit en stop par un camion militaire

mechuka_hihi

mechuka_portrait_femme

De retour en ville le repas nous attend

mechuka_menu

mechuka_momo

mechuka_HDR

HDR

hihi_chemin_mechuka

Nous resterons 3 jours sur place, qu’en retenir ? Les cartes à jouer Hitler ?

mechuka_hitler_carte_a_jouer

L’électricité au compte goûte ? Nos appareils toujours prêts à être recharger au cas où le courant pointerai son nez. Les chapeaux d’Along ?

mechuka_hotel_prise_courant

Les montagnes ? Les gens ? Ben oui, un peu tout ça… Mais comme dit précédemment, c’est cette sensation de calme et de bien être qui nous marquera le plus.

rue_mechuka_montagne

stupa_mechuka

Un village où le temps s’est arrêté, mais pour encore combien de temps ?..

vue_mechuka_monastere

 

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

13 réponses à “Enfin en Arunachal Pradesh”

  1. Joan Dit :

    Arg, à la lecture de cet article, je m’apercois que seuls les taiwanais peuvent rentrer à Arunachal Pradesh, c’est à dire que je ne pourrais jamais y aller avec ma femme qui est 100% chinoise ! ><
    Autrement, les photos de cet article sont vraiment splendides ! Cette partie de l'Inde doit être merveilleuse aussi bien humainement qu'en terme de paysages

    Répondre

  2. catherine Dit :

    encore une fois magnifique ! superbes photos, tres impressionant avec ces montagnes, et de moments suspendus dans le temps….comme tu dis quelquefois il suffit juste du calme et de la serenite pour se sentir bien!

    Répondre

  3. papa Dit :

    Il y a des endroits comme ça qui ne se racontent pas il faut juste se diluer dans son atmosphère et laisser l’aura du pays nous envahir l’esprit de tout un bien être presque hallucinogène , les horloges n’existent pas dans la vie de ces peuples guidés au quotidien par Dame Nature et la loi de la vie. Une belle expérience ,j’en suis sûr .

    Gros bisous à plus

    Répondre

  4. Blog voyage Découverte monde Dit :

    Bonjour,

    C’est dont bien compliqué entrer dans cette partie du pays. Mais vous avez bien fait de vous acharné, car à voir les images ca l’aura valu la peine :) Quand tu dis qu’il y a pas grand chose à visiter…ca m’a fait bien rire, car au contraire, le simple fait de s’ouvrir les yeux devient une visite tellement tout parait exotique et beau à voir. Un bien bel article dans un endroit qui sort des sentiers battus, j’adore :)

    Répondre

  5. Marjorie@Histoire à Vivre Dit :

    Il me semble ressentir la paix et la sérénité de ce village… Un peu de Tibet hors du Tibet, magnifique =)
    Et ces montagnes enneigées au loin…
    J’adore cet article, vous avez bien fait de vous acharner pour aller dans ce coin d’Inde qui ne ressemble en rien à l’Inde :wink:
    Marjorie

    Répondre

  6. Curieuse Voyageuse Dit :

    Ouahouuuuu!
    Je reprends le fil de ton blog, que j’ai laissé trop longtemps de côté. J’avais entendu parler de cette région d’Inde mais n’avais pas vu de photos: sublime !!! vous avez bien fait de vous battre :)
    Et pour le coup, les cartes Hitler, ça surprend pas mal et ça dénote, mais je suppose que c’est car cette croix (reprise par les Nazis) représente l’éternité pour les bouddhistes?

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Ben bon-retour alors ;)
      T’inquiètes, je ne vais pas te jeter la pierre, je sais ce que c’est de voyager/écrire/lire/photographier, on a chacun nos priorités, et c’est bien normal ! Moi aussi ça fait un bout de temps que je ne suis pas passer chez toi… == Le temps est une denrée rare…

      Je ne suis pas sûr pour les cartes, je pense que c’est seulement par manque de culture, je suis prêt à parier qu’ils ne savent pas qui est Hitler…

      Répondre

  7. helene collet Dit :

    merci pour ces photos;
    nous étions à Menchuka en octobre et nous n’avons jamais pu voir ces montagnes. On en rêvait.Mais la pluie torrentielle de fin de mousson nous a gâcher le paysage.
    Nous avons eu aussi quelques problèmes de PAP ( erreur de sexe et de prénom) mais le pire ça a été l’impossibilité de rentrer dans le parc de Namdapha malgré le permis et la réservation pour des raisons assez bizares et malgré notre insistance , nous avons rebrousser chemin.
    Merci encore d’avoir publier vos photos.

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Aaargh, sous la pluie ça ne devait pas être du gâteau :(
      Et pour le parc, il y a un tas de problèmes dans la région, surtout avec les Chinois. Ils sont un peu sur les nerfs, ils voient des espions un peu partout, bon c’est un peu normal quand on voit comment le gouvernement chinois grignote la frontière à chaque hiver…

      Ben avec plaisir pour les photos ;)

      Répondre

Laisser un commentaire à catherine

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.