Les bateaux-maison de Srinagar

17 février 2011

News

Après Dharamsala nous avions prévu d’aller dans la région appelée « Jammu et Cachemire » (le Ladakh en fait partie), nous voulions en faire le tour, et dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant par Jammu. Malheureusement plus haut à Srinagar, des affrontements brutaux avec les forces de l’ordre ont lieu, et plusieurs morts sont à déplorer. Les journaux locaux ne parlent que de ça, hier deux décès, aujourd’hui trois, et demain ? Même les indiens nous déconseillent d’y aller, alors après quelques hésitations, nous décidons de changer nos plans et d’aller à Leh en passant par Keylong.

Carte WikiMedia Commons

Mais maintenant que notre séjour à Leh est terminé, que faire ? Revenir par la même route ? Prendre l’avion ? Ces deux solutions ne nous conviennent pas… Et Srinagar raisonne toujours dans nos têtes. Après avoir prit plus d’information sur les heurts de la région, nous avons cherché à savoir si des bus faisaient toujours le trajet :

– « Est-ce que des bus vont à Srinagar ? »

– « Oui, un à deux par jour. »

– « Mais ce n’est pas dangereux d’aller là-bas? »

– « Les bus affichent tous les jours complets, si c’était dangereux pourquoi les gens continuent à y aller ? »

– « …, complets ? De touristes étrangers ? »

– « Non pas trop, eux ont peur, un peu comme vous… »

– « Ce n’est pas une question de peur ! Mais de logique !  »

– « Si vous êtes si logique, quand vous voyagez dans un pays étranger, et qu’une manifestation se créait, qu’elle va dans la rue, et commence à se battre avec la police, vous vous y joignez ? »

– « Bien sûr que non ! »

– « Alors vous n’avez rien à craindre, les touristes ne sont pas des cibles, au contraire, la plupart des habitants de Srinagar vivent du tourisme, ils ont besoin de vous. »

Vu sous cet angle, nous n’avons pas hésité longtemps, dix minutes plus tard nous avions en main 2 tickets pour Srinagar !

Effectivement le bus était plein, plein à ras bord. Et nous avons dû y passer la nuit, car 19 heures sont nécessaire pour faire ce trajet.

Sur place l’armée était partout, des soldats armés tous les cinq mètres, pas très rassurant tout ça… Nous descendons enfin de la carcasse roulante, une nuée de propriétaire de bateaux-maison se ruent sur nous : « Monsieur, venez voir mon bateau ! », « Le mien est bien plus grand! », « Non, le mien est bien moins cher ! », « S’il vous plait monsieur, donnez moi une chance ! », « À moi aussi, donnez moi une chance ! », ils étaient 50, pas le temps de donner une chance à tout le monde.

La principale attraction de la ville est le gigantesque lac Dal au bord des montagnes, il fut un temps où les habitants vivaient sur ce lac à bord de bateaux résidentiels arrangés comme des maisons, aujourd’hui la majorité des gens habitent sur le « dur », mais les bateaux-maison (Houseboat) existent toujours, ils sont même en nombre supérieurs car les touristes (indien et occidentaux) en raffolent.

Malheureusement avec les évènements, les touristes se font rare, d’après ce que j’ai pu voir 95% des bateaux-maison étaient vides, leur acharnement à nous vendre « leur » bateau devenait compréhensible.

Après les avoir semés un à un (parfois avec quelque frictions), nous optons pour un bateau haut de gamme -très longuement négocié-, c’est normalement notre dernier arrêt en Inde, on voulait savourer ces derniers jours. Notre chambre :

Et le reste du bateau :

Avant d’arriver ici, nous avons eu beaucoup de mal à avoir une explication sur ces affrontements, les deux versions qui revenaient le plus souvent étaient :

– Une guerre entre le Pakistan et l’Inde, car le Pakistan voudrait récupérer le Cachemire.

– Un pèlerinage hindouiste, mal accepté par les musulmans. Il y a une certaine pierre, au fond d’une certaine grotte, qui est réputée pour être sacrée. Mais les Hindous et les Musulmans, se disputent la propriété des lieux. (pour faire court)

Ce qui est bien on venant ici, c’est que l’on a le fin mot de l’histoire, les locaux nous en informent largement. En fait même si les raisons précédentes sont toujours réelles, elles ne sont pas la cause des derniers affrontements, ce qui embrase Srinagar aujourd’hui c’est que les habitants du Cachemire veulent leur indépendance, ils ne veulent ni être Indiens, ni Pakistanais, mais simplement Cachemiris, et donc avoir leur propre pays. Et c’est pour cela qu’ils se battent dans la rue, et aussi pour cela que l’armée riposte. Car l’Inde ne laissera jamais cette région devenir indépendante, il ne faut pas se leurrer. Même le patron de notre bateau nous confirme que tous ces morts ne serviront malheureusement à rien, « C’est peine perdue ».

Nous avons fait un rapide tour de la ville, mais sans aller trop loin (il ne faut pas non plus chercher le bâton…), les rues à se moment là étaient calmes, certes les militaires avaient envahis les lieux, mais nous n’avons jamais ressenti de danger.

Faut dire que la plupart du temps, nous l’avons passé à bord de la houseboat, ou sur une Shikara (nom donné au barquette/taxi), nous avons fait quelques ballades sur le lac, et largement profité des paysages.

Exemple de shikara

Les touristes indiens étaient bien plus nombreux que les occidentaux, et ils en profitaient aussi un maximum, à coup de bouteilles d’alcool (l’alcool est normalement interdit sur le lac), et de ski-nautique sur palette.

Nous étions très satisfaits de notre passage à Srinagar, certes il existait une certaine tension, mais aucunement du côté lac. La vie à bord du bateau-maison ne fût que tranquillité et farniente.

Pour info : La pollution et les multiples déchets rejetés à l’eau, ont donné une croissance plus rapide à une certaine algue, elle est partout et en abondance. Pendant notre séjour nous avons vu des dizaines de shikaras retirer cette algue du lac, ils avaient même une machine à algues.

Au début je pensais que c’était juste pour « nettoyer », mais pas du tout, cette algue s’est trouvée être un très bon engrais, donc ils ne « nettoyaient » pas, ils « récoltaient », et les tas d’algues s’amoncelant sur les trottoirs de la ville étaient en fait en attente, en attente de vente. Peut-être une bonne idée de recyclage pour l’algue au « gaz mortel » qui prolifèrent en Bretagne…

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

29 réponses à “Les bateaux-maison de Srinagar”

  1. papa Dit :

    A part tes belles photos j’ai l’impression de regarder les infos du JT concernant l’Egypte et la Tunisie mêmes causes – des conflits- mêmes effets – plus de tourisme ….quel gâchis !!!
    Ce sont les premiers avertissements aux pays dont les économies sont surtout basées sur l’aubaine des devises étrangères faciles à récolter. Il serait temps de penser à la stabilité, attirer les investisseurs et créer de l’industrie et des emplois….Mais bon je ne vais encore pas refaire le monde il me faudrait plusieurs vies et quand bien même cela ne suffirait pas alors pour l’heure je me contente de boire tes magnifiques images et de lire tes richissimes commentaires.
    Gros bisous à vous deux et bons vents pour la suite de vos aventures.

    Répondre

  2. Lili - vuesdechine Dit :

    Très belles photos et chouette témoignage…
    J’aime beaucoup la photo du « pagayeur », quel regard !

    Répondre

  3. brice dit le nain Dit :

    Toujours aussi magnifique, merci de nous faire voyager bizzzz de tte la p’tite famille!! Pascale

    Répondre

  4. Fabrice Dit :

    J’ai falli m’y rendre lorsque j’étais en Inde, au dernier moment, j’ai baisse pavillon après avoir lu dans les journaux une série d’attentat.
    Bon, je regrette un peu là:-)
    Ha je me demande si c’est si bon de lire la presse parfois;-)

    Répondre

  5. DM Dit :

    Très jolis, les houseboats!!!! J ‘adore ces dentelles en bois !!! Et de bien belles photos !!!!

    Répondre

  6. cathy Dit :

    trop bien! et bravo dy etre aller meme si la presse exagere toujours un peu!

    Répondre

  7. Mick Dit :

    ahahah j’adore le « ski nautique sur palettes » ! bientôt discipline olympique ??? ^^

    Répondre

  8. ludo Dit :

    superbes photos,kom dab,et c est sans compter la chambre,enfin,le houseboats ou tu as du te prendre pour un roi,lol,reve de conte de fee ou pas!aller poto @+

    Répondre

  9. Sébastien Dit :

    salut l’ami,

    je vois que vous passez toujours autant de bon temps, c’est super.
    quel superbe endroit, il aurait été dommage de ne pas le faire. et puis une petite pause dans un bateau de luxe… ca fait toujours du bien, sutout dans ce genre de pays !

    alors comme ca c’est fini pour l’inde, une grande page de ton livre se tourne, mais il me semble qu’il te reste encore pas mal de pages à tourner … profitez bien

    kiffe ta life !

    seb

    Répondre

  10. sony Dit :

    kikou ptit frero!!! hallucinant la beauté de ces maisons sur l’eau!!! quelle splendeur j’en reviens pas!!! vu les divers endroits ou tu as vécu tout au long de ton parcours tout ca a du te paraitre royal!!! gros bisou a vous 2 et bonne route

    Répondre

  11. fabe Dit :

    Bonjour,

    Je dois m y rendre prochainement, pouvez vous me dire le prix de la nuit ds le house boat?

    merci

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Bonjour Fabe,
      800Rs pour la chambre sur les photo, mais après de longues négociations, on était parti à 2000Rs… Sachez que c’était un haut de gamme, vous pouvez trouver des chambres en houseboat à partir de 250Rs.
      Si vous voulez l’adresse du bateau dans l’article, je peux vous l’envoyer en mp.
      Bon séjour-

      P.S : Encore quelques semaines de patience, et la page Conseil/Budget Inde 2011 sera mise en ligne ;-)

      Répondre

  12. fabe Dit :

    Bonjour,

    merci pour votre reponse…etes vous alle a Gulmarg?

    fabe

    Répondre

  13. Pralinette Dit :

    Rho purée votre chambre sur le bateau, un vrai palais! Vous aviez bien mérité un peu de farniente. Finalement vous avez bien fait de vous y rendre malgré tout.
    Dis-moi j’ai une question un peu bête mais comment ça se passe pour Hihi en tant que femme? Je te demande ça car il y a plein de pays envers lesquels j’éprouve une certaine réticence par peur de l’attitude des hommes là-bas (certains récits de nanas sur Voyageforum m’avaient vraiment choquée.

    Répondre

    • Sandro Dit :

      On ment ! On dit qu’on est marié ;-)
      Ça passe très bien, et l’attitude des hommes se dissipent rapidement.
      Mais c’est vrai, que ce n’est pas tous les jours facile. Sincèrement, si tu vas en Inde avec ton homme, tu as as très peu de chance d’être ennuyée. Et si tu aime le voyage, l’Inde est incontournable !

      Répondre

  14. Pralinette Dit :

    Me voilà rassurée! Je passerai mon temps à mettre mon alliance en évidence alors :p ! L’Inde ça fait vraiment partie des destinations où je veux me rendre au moins une fois dans ma vie, alors ça m’aurait embêtée de ne pas y aller à cause de ça…
    Merci d’avoir pris le temps de me répondre!

    Répondre

  15. Elyes Dit :

    Originaux tous ces bateaux. Si je n’aurais pas su que c’était en Inde, j’aurai tout de même supposé que c’était là bas vu toutes les couleurs.

    Répondre

Laisser un commentaire à Fabrice

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.