Le parc national Ranomafana

7 juin 2019

Dernières, News

C’est de beau matin que nous foulons le sol de Ranomafana, village et parc national du même nom.

Comme d’habitude le chauffeur nous amène dans un hôtel minable (murs moisis, bâtisse insalubre, tellement génial que zéro client dans tout le batiment), je pars donc, encore une fois, à la recherche d’un toit à pieds. Et une petite auberge se présente, moitié moins chère, tout confort, même si très basique, juste à l’entrée du village. Nous sommes près pour découvrir le fameux parc.

Les photos ci-dessus viennent de la partie « gratuite », ci-dessous la partie payante avec guide :

Un gecko Uroplatus phantasticus qui a la forme d’une feuille d’arbre
« Je tire la langue… »

Hop retour sur la branche

Varecia Variegata

Et à part ça ? Ben ça :

En sortant du parc, un petit pont traverse une rivière, sur la rambarde un Gecko Géant (c’est son nom, rien de vraiment géant)

Et puis voilà… Encore une fois on frôle les 50€ (2 entrées + guide) pour pas grand chose, c’est d’autant plus rageant quand on sait que cet argent ne va pas à la population locale. Bref, je ne suis pas là pour changer les règles, je m’y plie, et continue mon chemin.
Deux jours plus tard nous partirons pour notre dernière destination avant le retour à la capitale, au programme : Des minis caméléons
Si petits, qu’ils peuvent tenir sur un ongle, et comme cela va se passer de nuit, les clichés seront difficiles.
Mais vous pourrez quand même les apercevoir dans le prochain article.

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.