À la découverte du désert d’Atacama

22 avril 2018

Dernières, News

Enfin Atacama ! Depuis le temps que je voulais voir ça, c’est bien simple 90% des raisons de ce retour au Chili était pour pouvoir le visiter.
Sachez que le plus aride de tous les déserts ne se trouve pas en Afrique, non, c’est officiellement ici que le climat est plus sec, certaines régions n’ont pas reçu une goutte d’eau depuis plus de …50 ans !

Je savais que le village serait touristique, mais pas à ce point. Il se nome San Pedro de Atacama, situé à une altitude voisinant les 2500m, il accueil des milliers de touristes, chaque jour. Pourtant il existe depuis des centaines d’années, bien avant la période Inca. Il vivait jusqu’à il n’y a pas si longtemps d’échanges commerciaux avec les pays voisins, mais aujourd’hui c’est à plus de 95% du tourisme que le village respire.
Bon c’est la vie, le beau, le splendide, le spectaculaire ou même l’extraordinaire, attire toujours les foules, moi le premier, il faut se résigner. Mais là ! C’est la folie, on se marche presque dessus, ce bout de terre n’est que bars, hôtels, et agences de tours. Wow, si je m’attendais.
Comme d’habitude je n’ai rien réservé, et je le paie. Tout est plein, ou trop cher. Je marche, encore, et encore, rien !
La chaleur n’aide pas, avec mes sacs sur le dos, mon t-shirt n’est plus que serpillère… Cela m’épuise, et m'empêche d’aller plus loin, je rentre donc dans le premier hôtel qui passe :
– « Bonjour monsieur, désolé nous sommes complet »
– « Bonjour, oui j’imagine, mais ce n’est pas le sujet de ma visite »
– « ??? »
– « Est-ce que vous pouvez garder mes sacs ? Une demi-heure max »
– « Euh… Oui, là derrière le comptoir »
– « Oui, parfait ! Merci beaucoup, je reviens vite »
Ah je revis ! Allégé, je vais pouvoir sortir un peu du centre, je m’éloigne, passe un petit pont, les ruelles deviennent calmes, et enfin, je trouve mon bonheur, Hostal La Canas :

Tout nouveau, avec des prix correctes, en dortoir, mais seulement par 4, et sur tout le long de mon séjour, je partagerai ma chambre avec maximum …une personne.
Ne vous fiez pas aux photos qui vont suivre, je fais toujours en sorte de prendre mes clichés en éliminant un maximum l’être humain, ou plutôt l’être humain « de passage »
Voici San Pedro de Atacama :

Il y a des tonnes de magnifiques lagunes à aller visiter, tout est bien contrôlé, les tours s’enchainent, les limites bien délimités, et les prix des entrées s’envolent…

Il est difficile de faire un pas à droite ou à gauche, tout est structuré, « 20 minutes ici, pas une de plus ! », « Pas par là », « Seulement par là », « Revenez vite, le bus n’attend pas », c’était vraiment joli, mais toutes ces règles m’ont vraiment gonflé

Voici le repas préféré des flamants-roses

On peut croire que rien ne peut vivre dans une flaque salée, à cette température, mais l’on se trompe

J’y ai plongé la GoPro :

Quelques restes de villages :

Sources d’eau chaude et geysers :

Tout pareil qu’en Bolivie

Bien entendu, parmi tout ce que j’ai pu découvrir, la Vallée de la Lune reste le plus mémorable :

Encore un touriste !

Et au couché de soleil :

Pour finir, après 5 jours sur place, je me décide pour la Lagune Cejar, sa particularité ? On peut s’y baigner, et grâce à sa forte concentration de sel et de lithium, le niveau de flottaison est supérieur à la mer Morte ! Il fallait absolument que j’essaie ça.

Ici, difficile de « couper » les gens…

Je flotte ! Même à 80Kg, je flotte !

Il y a plusieurs trous d’eau, avec possibilité de baignade

Alors que penser de cet endroit ?
C’est vrai, c’est absolument magnifique, des décors lunaires, fantaisistes presque.
Le mauvais côté, le tourisme de masse à pousser le gouvernement à faire des choix drastiques, avec des prix totalement démesurés (ils avaient prit 50% en plus, en seulement 2 ans), pour pas grand chose en plus, ni sur les services rendus, ni sur la protection de l’environnement.
Bien sûr je vous conseille de le visiter, c’est absolument splendide. Mais si vous avez le choix, optez pour le côté Bolivien, même paysages (ou presque), plus de liberté, et beaucoup, beaucoup plus abordable.

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

8 réponses à “À la découverte du désert d’Atacama”

  1. Isabelle Dit :

    J’ai passé 6 jours du côté bolivien et j’allais te poser la question du choix entre ces 2 déserts. Tu y as répondu en conclusion.

    Répondre

  2. catherine etheve Dit :

    magnifique comme tu dis…50 ans sans pluie…mais comment font les habitants? dou provient l’eau? des lagunes? il n’y aura plus rien a un certain moment..

    Répondre

  3. Maryse Dit :

    C’est un bien bel endroit, nous l’avions apprécié il y a déjà plusieurs années! Tes photos sont superbes!

    Répondre

  4. Flo Make My Trip Dit :

    Merci pour cette découverte, je ne savais pas qu’il pouvait y avoir aussi aride comme climat au Chili. Et ces photos sont splendides!

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.