Bikaner et le temple des rats

6 décembre 2010

News

Nous prenons le train pour atteindre notre prochaine destination, il fait toujours chaud, le vent s’est levé et comme nous sommes proche du désert, c’est une véritable tempête de sable qui se profile à l’horizon.

« Sleeper » est le nom que l’on donne aux classes couchette de base, je m’enfonce dans le hall du wagon, en arrivant sur nos « lits » je découvre avec stupeur les couchettes du bas sous une couche de sable, sur le chemin le train s’était rempli, le vent avait amené avec lui des tonnes de sable, y compris dans les wagons.

Nous avons l’habitude de ces train, et afin de ne pas être (trop) dérangés nous demandons toujours à l’avance les couchettes du haut, en plus de nous donner un peu plus d’intimité, ce soir le fait de dormir en haut nous évitera de manger du sable pendant la nuit.

Nous sommes entourés de policiers, ils vont dans la même direction. Ils déposent tranquillement leur armes sur la banquettes qui suit, puis viennent se coucher sur les couchettes du bas, juste au dessous de nous.

Avant de totalement fermer les yeux, l’un d’eux me demande de quelle nationalité je suis (il ne s’adresse pas à Hihi, car ici un homme doit s’adresser à l’homme du couple, l’inverse serait impoli)

– « Je suis français. »

Après un court regard, l’un des deux me balance :

– « Ah ! Le pays sans moustiques ! »

– « Quoi ?! »

– « Oui, j’ai lu dans des livres que la France était le seul pays au monde sans moustiques. »

J’avais envie de lui répondre avec sarcasme, que bien sûr, les moustiques étaient repérés dès la frontière, que l’on avait des polices anti-moustique à chaque douane, ou encore que le sang français ne les attiraient pas car nous mangions trop de fromage. Mais je me suis rappelé que l’on nous avait sorti la même histoire quelque mois plus tôt, assis dans un temple, des étudiants en droit nous avaient fait la conversation, et pareillement, ils m’avaient félicité d’avoir un pays sans moustiques…

– « C’est faux mon ami, tu devrais changer de lecture. » c’est tout ce qui est sorti de ma bouche, et jusqu’au lendemain matin.

Comme les trains sont toujours en retard, on ne peut jamais trop savoir l’heure d’arrivée, donc je suis, depuis une heure, les yeux rivés sur tout les arrêts.

– « Où est-ce que vous descendez ? » me demande un des policier, secouant le sable qui s’était amassé sur son corps.

– « Bikaner. »

– « C’est le prochain arrêt » me répond son collègue en crachant le sable qu’il avait dans la bouche.

Incroyable, le ciel n’est ni blanc, ni bleu et encore moins gris, il est … jaune ! La tempête s’est apaisée mais toujours présente, et le sable a prit des hauteurs vertigineuses, impossible de voir à plus de 50m.

Après une longue traversée du désert, si l’on peut dire, nous avons finalement trouvé un hôtel à petit budget, où les rats et cafards n’avaient pas (encore) élu domicile. Cette petite ville au Nord du Rajasthan était, à cette période de l’année, totalement ignorée par les touristes, nous n’avions croisé qu’un « blanc » sur tout notre séjour, et c’était à notre arrivée à la gare.

Très surprenant, car la ville avait beaucoup à offrir, comme Junagarh, le fort de la cité, sans doute un des plus beaux palaces que l’on ai vu au Rajasthan (avec celui de Jhodpur), faites vous un avis avec ces quelques photos :

HDR*

HDR et non HDR

à gauche HDR*

HDR*

Mais il faut avoué que nous n’étions pas à Bikaner pour Bikaner, si nous étions là s’était pour être plus proche de Deshnok, une ville à 30Km plus au Sud. Ce lieu abritait une des nombreuses bizarreries du pays, le temple Karni Mata, un temple dédié aux …rats !

Des milliers vivent ici, nourris tout les jours, avec du lait, des gâteaux, des noix de coco, et toutes sortes de sucreries.

Ici le rat est roi. Et il le sait, des grappes entières de ces bestioles sont là allongées, la panse bien pleine, filants parfois entre nos jambes, mais très facile à approcher. À vrai dire ils sont presque domestiqués.

Je doit avouer que la première émotion qui s'empare de mon corps est le dégout, car il ne faut pas oublier que le rat, n’est ni un chien, ni un chat, il n’a aucun remord à faire ses besoins sur le sol marbré de ce lieu sacré, même les bols de lait que les indiens leur offrent, sont parsemés de petite boules noires flottantes à la surface… Le rat n’a vraiment aucune éducation !

HDR*

Un rat blanc ! Il paraît que ça porte bonheur...

Et puis, cet animal n’est pas spécialement beau, et il est associé à tellement de mauvaises choses dans nos têtes, qu’il est vraiment difficile d’accepter qu’un temple lui soit dédié, qu’il y soit entretenu comme un dieu, et que les gens parcours des centaines, parfois des milliers de kilomètres, pour venir s’y marier. D’ailleurs nous avons été témoins d’un de ces mariages, les mariés n’avaient eu aucun mal à accepter la chose. Ils avaient même recruté un photographe pour l’occasion.

Et vous, cela vous direz d’avoir pour témoins des rats sur vos photos de mariage ?

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

10 réponses à “Bikaner et le temple des rats”

  1. papa Dit :

    débectant …..et c’est gentil!!

    Répondre

  2. Aline Dit :

    Les photos sont incroyables :)

    Bravo à vous deux (et merci pour la lecture des tous ces articles passionnants pendant la période où je préparais le mien)

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Bonjour Aline,

      Merci pour les compliments, et c’est avec grand plaisir.
      Que dire de plus ? Bon voyage, bon vent et surtout éclates toi bien !

      P.S : J’aime beaucoup le design de ton site, particulièrement les commentaires en « post-it » ;-)

      Répondre

  3. ludo Dit :

    moi je sais que mes deux chats serait heureux dans ce temple,lol,mais pour ma par,que ces rats restent la bas,c est pas tres ragoutant comme animal,mdr.et puis pour mon mariage cest deja fait,les rats repasseront plus tard;aller @ poto

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Ah c’est sûr que tes chats ont dû se lécher les babines devant l’écran !
      Bon ton mariage est déjà passé ok, mais je pense que tu pourrais faire le voyage pour tes noces d’argent, d’or, et de diamant, non ?
      Mouhaha ! A+ l’ami.

      Répondre

  4. laurent Dit :

    Bj les voyageurs …
    Bon ok les rats ces pas très cool ;mais je leurs dit merci pour la science ils nous aide beaucoup !!!
    Pour les photos ces que du bonheur !!!
    Je suis a Taïpei le 24 Décembre,ci vous êtes la!!! ont peut se faire une petite bouffe…
    je vous souhaite un bon voyage a tout les deux;et je croise le doigts …faute de rat blanc !!!
    Bonne route a tout les deux.
    Maggie Laurent & Anaïs .

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Hello Laurent,

      Merci pour l’invitation, mais nous ne serons pas sur l’île à cette période, désolé… Décidément on ne fait que ce rater…
      Mais passez un super Noël (et nouvel an ?) à Taiwan !

      A+ les amis

      Répondre

  5. Barbara Dit :

    Bonjour Sandro et Hihi :)
    woww, je crois que je suis un peu en retard j’ai loupé quelques news… Faut que je retourne un peu en arrière…C’est toujours un plaisir de regarder les nouvelles que tu nous mets !.. Les photos sont très belles, et le temple des rats, j’en avais entendu parler, mais je ne savais pas à quel endroit se situe ce temple, maintenant, je sais :)…Ils sont quand même incroyables ces Indiens ! C’est pourtant dégoûtant les rats ! incroyables mais vrai !..Ils adorent beaucoup d’animaux : la vache, le singe, le rat…le lion ??

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Salut Barbara,

      ne t’inquiètes pas pour ton retard dans les news, ce n’est pas bien grave.

      Oui ils vénèrent un tas d’animaux, en revanche pour le lion… J’en ai jamais entendu parler :D
      Merci pour ton message, A+

      Bise.

      Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.