Chine du Nord du 4 aout au 1er septembre 2006

1 septembre 2006

Carnets de route

Quel plaisir de decouvrir un autre pays, une fois la frontiere traverse direction Beijing, quelle chaleur! Tres humide, c’est terrible… Apres avoir fait plusieur fois le tour de la ville pour m’impregner des lieux et aussi pour m’habituer aux coutumes, à la nourriture et au marchandage! Je decide enfin a aller voir la grande muraille, mais pas question d’aller dans un endroit où les touristes se compte par milliers, deja decu par la citee interdite qui etait renovation (je suppose pour les jeux de 2008) on ne pouvait pratiquement rien voir, a part les echaffaudages…

Alors pour la muraille je preferais assurer, le lieu repere, c’est partie et comme je ne veut rien faire comme les autres je decide de prendre mon sac de couchage pour y dormir. Je rencontre deux jeunes anglais qui trouvent que c’est une super idée et decident de rester avec moi, la nuit fut terrible d’abort la pluie et ensuite les moustiques, un calvaire! Mais l’epreuve passe on etaient plutot satisfait du defi releve. Le soir on s’est rejoint pour feter ca avec un fameux « hot pot » chinois, qui est tout simplement une fondue ameliore, avec toutes sortes de viandes et de legumes, il y a meme du rat, du chien ou des petites tortues vivantes que l’on jettent dans l’eau bouillante! De quoi vous couper l’appetit…
Changement de cap et direction Pingyao, un jolie petit village entouré de ramparts, dommage que c’etait la saison touristique en Chine, des touristes chinois partout hurlants et mettant de la techno a fond, si, si je vous jure! Le matin vers 6 heure, je me dirigea a l’exterieur des remparts pour voir le 3eme ages pratiquer le Taichi, apres quelques photos ils m’inviterrent a suivre le cours… Ils etaient tous mort de rire de me voir galerer, mais quel souvenir!

Direction Xi’an, plus a l’est connu pour sa fameuse armee de terracotta et c’est vrai que c’est splendide, mais pas la ville en elle meme, alors je change encore de lieu pour Luoyang, une ville connu pour ses splendide grottes et pour les moines shaolins!
Au temple shaolin il regne une atmosphere etrange, le paysage se prete parfaitement a la situation, des mon arrive des petits hauts comme trois pommes se mettent a magner le baton et le sabre comme personne! Et tout ca entre deux saltots, incroyable, parcontre impossible de voir l’entrainement des plus vieux, a partir de 18/20 ans ils ne sont plus visible par les curieux touristes comme moi… Pour pas changer je demande a pouvoir dormir sur place et dans le meme batiment q’eux, grace a cela j’en ai beaucoup plus appris sur leurs mode de fonctionnement et sur leurs facons de vivre.
3 jours sont passes il est temps de reprendre la route, trop de chose a voir en Chine, c’est incroyable se que ce pays est riche de decouverte, mais il faut bien faire des choix, alors c’est decide direction Chengdu pour pouvoir voir les pandas geant (et pas dans un lugubre zoo, mais dans un parc s’il vous plait!) et admirer le plus grand bouddha (assis) du monde!..

Une fois le tour Chengdu effectue, il me tenais a coeur de faire une croisiere sur Yangzi, d’abord parce-qu’il parcours des paysages fantastique, mais aussi parce-qu’a partir de 2009 ces paysages n’existerons plus! Et « pourquoi? » me direz vous, tous simplement parce-que le gouvernement a decide de creer le plus grand barrage du monde sur le Yangzi et que l’eau montera jusqu’a 150 m! Quel massacre pour l’environnement et tout ces paysans qui devront quitter leurs terres… Apparement le gouvernement chinois leurs a promis de meilleurs terres et une compenssation financiere, mais n'empeche qu’ils n’ont pas le choix, qu’ils le veuillent ou non tous sera detruit…
Le Yangzi traverse trois immenses gorges, chaque passage de l’une d’entre elles est un spectacle eblouissant, un peu gache par les guides chinois qui avec leurs microphones vous brisent les oreilles a longueur de journee… Mais cette croisiere m’a fait beaucoup de bien, un peu de repos apres tout ces voyages en train, quel bonheur! Et ce fut ma premiere veritable rencontre avec une famille chinoise, puisque dans la cabine nous etions 4, le pere, la mere, la fille et moi; et au jour le jour je me suis appercu de ce qu’etait « l’enfant roi » le fait de n’avoir qu’un seul enfant permet d’offrir tout a son unique enfant et ceder aux caprices… Je pense que c’est une mauvaise chose pour le preparer a la vie, mais bon ce n’est que mon avis. Fin de la croisiere et direction Shanghai pour de nouvelles aventures, a peine arrive je fonce prendre mes billet de bateau pour le JAPON, mais ceci est pour un autre carnet de route…

Pour voir les photos sur la Chine ICI

 

, ,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

Les commentaires sont fermés