Retour à la vie nomade

9 décembre 2012

News

Voilà maintenant 6 mois que nous sommes en camp, soit déjà un an sur le sol canadien, ce qui signifie que le visa de travail est terminé… Il est temps de ranger nos « costumes » de cuisinier et par la même, dire au revoir à tout le monde. La chef pâtissière nous prépare un superbe gâteau de départ,

le regard des employés est un peu mitigés, balançant entre envie et curiosité :
– « Mais qu’est-ce que vous allez faire ? »
– « Continuer notre voyage »
– « …..juste voyager ? »
– « Juste ? Non, voyager est pour nous essentiel, je dirais même l’essence de nos vies à l’heure actuelle »
– « Il faudrait que je fasse ça aussi… »

Même si nous sommes très heureux de partir il aura quelques « trucs » qui vont nous manquer, comme :
– La nourriture, illimité, 24h/24. Certes pas toujours au top, mais comme je suis au cuisine, je me prépare un peu ce que je veux !
– La viande, bon ok c’est toujours au chapitre « nourriture », mais quel luxe d’en avoir tout les jours. Des côtes de beauf, des steaks (énormes !), c’est sûr qu’au prix où est la viande, cela va faire un vide…

– L’équipe, pas une majorité certes, mais une poignée de gens exceptionnels, qui vont sacrément nous manquer.
– La cabine, incroyable d’avoir de telles chambres, plus qu’un 5 étoiles à nos yeux !

Nous sommes aux anges, finalement cette année sera passé comme une fusée ! Et tous nos défis ont été relevés (en particulier celui du budget). Mais maintenant, par quoi commencer ?

Nous avons tellement travaillé, que nous avons pratiquement rien vu du pays… N’est-ce pas un peu stupide, de passer un an dans un pays sans vraiment le visiter ? Partir directement vers l’Amérique du Sud (ou autre) ne nous semblait pas essentiel pour l’instant. Et puis aujourd’hui nous avons une voiture, assurée encore pour quelques mois, pourquoi pas un road trip ? Et tant qu’à faire, pourquoi ne pas y inclure les USA ? Deux pays aux distances gigantesques, aux budgets similaires, et surtout deux pays pratiquement « fait » pour les voyages motorisés. Cela s’est décidé en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, nous allons partir quelques mois sur les routes d’Amérique du Nord, et en voiture !

Un passage éclair à Edmonton pour régler les derniers papiers, et nous prenons la route en direction du parc national de Jasper ! Cela nous permettra de tester un peu mieux la voiture, voir comment elle réagit, et peut-être prévoir de futur réparation (qui sait ?)

Nous arrivons sous la pluie, la route est quand même splendide, un parc qui mérite largement sa réputation.

Le mauvais temps ne sera pas notre « point noir », en revanche les moustiques, oui ! Un truc de fou ! Premier contact avec le parc, la guérite où l’on paye les droits d’entrée, j’ouvre donc la fenêtre et tends les billets. Le temps de prendre le ticket et la monnaie, une quinzaine de ces bestioles nous tournaient déjà autour, la vitre fermée en quatrième vitesse, mon front était déjà en sang. Ce n’était que le début… C’était tellement insupportable que même les campings se vidaient, au profit des hôtels et auberges de jeunesse. Imaginez des essaims de plusieurs centaines, vous martelant de piqûres, au levé du jour, à la tombée de la nuit, mais aussi toute la journée quand vous êtes dans les bois ! Un calvaire… Heureusement les super-marchés vendaient des bombes assez puissantes, très lucratif la vente d’anti-moustique à Jasper… Même si le dossier « moustique » est loin d’être une exagération, le reste en valait largement la chandelle, et même avec un temps maussade, tant par la faune, que par la flore. Allez quelques clichés (comme au bon vieux temps), je ne sais pas si ces photos rendront justice à l’endroit (cela faisait presque un an que je n’avais pas touché l’appareil photo…), mais cela vous donnera une idée :

Pour la photo suivante, je pensais que c’était un coyote, mais sur place on m’a dit que c’était un jeune loup… Si il y a des connaisseurs n’hésitez pas à confirmer (ou pas)

Au milieu d’un petit chemin …Bambi !

 

Va-t-elle fuir ?

Ben non, elle continue tranquillement son repas…

*HDR

Voilà pour la première partie de ce road trip,  la suite arrive à grands pas !

 

, ,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

23 réponses à “Retour à la vie nomade”

  1. Yves Destination-Terre Dit :

    C’est vrai que les moustiques sont plutôt costauds au Canada. Maringouins, brûlots (de véritables vampires volants) et la non moins célèbre « mouche à chevreuil », tellement grosse qu’on jurerait qu’elle est équipée d’un moteur d’avion…

    Pour ce qui est de la photo, c’est bel et bien un coyote. Et pour les autres photos, et bien elles sont superbes!

    Répondre

  2. catherine Dit :

    Merci!!! jaurai dit un loup mais javoue que je nai jamais vu de coyotE…alos je laisse les professionels parler…superbe ce parc!

    Répondre

  3. Curieuse Voyageuse Dit :

    Et bien et bien, si ces photos sont en-dessous de la réalité, ça devait donner!
    Bonne route à vous !

    Répondre

  4. MarieBo Dit :

    Bonjour à vous deux,

    Je vous ai découvert sur Destination Terre.

    Tes photos sont superbes et je confirme pour avoir croisé des loups au Nunavut et un coyote en Colombie-Britannique : c’est un coyote.

    Répondre

  5. Chris Dit :

    non, decidemment, t’as pas perdu la main, elles sont superbes, je me rejouis de la suite :p

    Répondre

  6. papa Dit :

    Je vois ,quand même, que tu n’as pas perdu la main malgré tout et que tes photos sont toujours aussi belles avec moins d’effets et de recherche qu’à l’accoutumé certes mais ça reste des superbes clichés .J’imagine bien le contexte, attaqué par des myriades de ces insectes piqueurs à essayer de cadrer tes images …..un vrai folklore ,je préfère dans ce cas admirer ces paysages bien au chaud planqué derrière mon écran.

    Coyote ou loup , en voilà une bonne question !!!! En creusant pas mal sur le net j’en suis arrivé à la conclusion suivante : UN COYOTE .Loin d’être un spécialiste cela reste ma
    conviction par rapport au museau (trop fin et trop long),au gabarit (cet animal me parait adulte) car le loup est beaucoup plus imposant, la taille de ses oreilles (trop grandes) et
    enfin les quelques partis de son poil qui ont des reflets un peu jaune au niveau des pattes,
    derrière les oreilles, sur la gueule. Caractéristiques que l’on retrouve sur les coyotes d’après
    les dires et les photos que j’ai trouvé sur internet….mais bon !!!!!!

    Je veux bien croire que la nourriture abondante des camps va vous manquer , j’avais
    d’ailleurs remarqué dans tes reportages précédents que tu avais bien repris quelques
    petits kilos en plus qui ,à mon goût, t’allaient parfaitement , j’avais trop le souvenir de nos
    retrouvailles à Bangkok (vous reveniez de Birmanie ) ou je t’avais trouvé transparent,
    maigrichon au possible bref quasi cadavérique à tel point que je ne t’avais pas reconnu
    dans cet aéroport alors que tu étais à peine à une vingtaine de mètres de moi et si je n’abuse
    j’étais resté 8 jours et tu avais pris 8kg…pas vrai ?????

    Allez les p’tits continuez votre voyage ,soyez prudent et bon courage.
    Bisousssssssssssssssss

    Répondre

  7. Betty Dit :

    Cool! A moi aussi votre voyage me manquait!!
    Bonne route!

    Répondre

  8. fabrice Dit :

    Eh bien, quelles paysages!
    Tu as fais comment pour la dernière photo, pour le ciel?

    Répondre

  9. Lucie Dit :

    Tu n’as pas perdu la main et les photos sont magnifiques! C’est l’été les moustiques à Jasper ou toute l’année?

    Répondre

  10. Myriametjonathan Dit :

    Bonjour Sandro,
    Depuis une semaine nous parcourons ton site. Félicitations c’est vraiment bien écrit et les photos sont superbes. On te souhaite une très bonne continuation.
    PS : Nous revenons tout juste de Jasper, Banff etc et on a vécu le même cauchemar avec les moustiques ! Ca nous a fait sourire de voir que vous aviez « vécu » la même chose …

    Mymie et Jo

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.