Seul pour les fêtes

23 août 2012

News

Quelques jours après moi, Hihi aussi avait trouvé du boulot, elle aide en cuisine, dans ce que l’on appelle un « camp », des pré-fabriqués montés au milieu de nulle part (j’en parlerai dans un prochain article) le salaire n’est pas mirobolant, mais elle est nourrit et logé. Elle travaille trois semaines non-stop, puis revient pour une semaine de congé.

Toute fière de son nouvel uniforme

 

Elle n’est pas vraiment heureuse, le chef est un gros c… qui n’a aucun respect pour ses employés. Dès le premier cycle elle demande à changer de camp.
Juste avant Noël sa « mutation » est acceptée, elle travaillera à seulement 5 heures d’ici (contre 17h pour celui d’avant…) et avec une augmentation de 55% ! Les salaires diffèrent entre chaque camp, elle gagne maintenant autant que moi, mais en restant au chaud et toujours nourrit, logée. Le seul « hic » c’est qu’elle sera là haut à Noël et au nouvel an…
C’est vrai que jusqu’à présent nous avions fait en sorte d’être toujours ensemble pour ses moments là, loin de tout, et de tout le monde, on essaie chaque année de fêter ça pour marquer le coup. Tant pis, le passage de 2011 à 2012, se fera seul, ‘même pas peur’.
En ce qui me concerne, je travaille toujours aussi dur, avec un minimum de 10h/jour, 6 ou 7 jours par semaine. Cette période n’est qu’une parenthèse dans ce voyage, mais l’argent en fait aussi parti (heureusement ou malheureusement…). Maintenant que je connais les salaires de la région, je trouve que pour le travail demandé ma paye n’est pas assez élevée, j’en parle à mon boss qui me lance un : « Je vais y réfléchir… »
Noël est tout proche, et les (pauvres) guirlandes installées sur la place de la ville, que je traverse presque tous les jours pour aller sur le chantier, sont là pour me le rappeler.

– « Je vais donner 10 jours de vacances (non payés) à tous le monde pour Noël et le nouvel an », me dit le boss.
– « Euh, c’est obligé ? Parce-que je préfère travailler… »
– « Tu veux travailler pour les fêtes ? »
– « Ben je suis un peu là pour ça, et puis pas grand chose d’autre à faire… »
– « Comment ça, rien d’autre à faire ? Tu ne vas pas fêter Noël ? »
– « Avec qui ? Non, je veux juste travailler. »
– « Ok, je trouverais du boulot à te donner, mais pour Noël, tu le passeras avec nous »
– « Nous ? »
– « Ma famille et moi »
– « Non, mais c’est bon… De toute façon moi les fêtes… »
– « Il n’y a pas de « c’est bon », au 24 à 19h00″
– « …ok boss… »

-Vue du chantier-

 

Me voilà donc au milieu d’une famille pour Noël, pas la mienne malheureusement, mais ça faisait longtemps que je n’avais pas fêté cette soirée comme il se doit, avec un vrai dîner de fête, un sapin (sur)décoré, et surtout des enfants et leurs cadeaux ! Quelques part, sans trouver d’explication (logique) , ça m’a fait du bien.
Seconde étape : le nouvel an…
-Au Super-Marché-
– « Bonjour monsieur, je peux vous aider ? »
– « Non ça va, je vais trouver tout seul, merci »
– « Très bien, passez de bonnes fêtes en famille »
– « Je suis étranger, ma famille ne vit pas ici » (je me demande encore pourquoi je lui ai raconté ma vie…)
– « Oh… Mais vous avez bien des amis ? »
– « Euh oui, une, mais elle ne reviendra pas avant le 17 janvier »
– « Ah… » après un long silence, elle me met la main sur l’épaule, et me dit en chuchotant : « Bonne année quand même… »
Comment ça « quand même » ?! Mais tout va bien, il n’y a pas de quoi en faire un fromage !  Être seul est si pitoyable ? J’aime bien être seul parfois et fête ou pas fête. La pauvre femme devait être plus triste que moi…
En plus, j’avais tout pour me réjouir, un boulot, un appartement, et un colis de ma petite maman. Enfin… le colis je ne l’avais pas encore dans les mains… Il était à la poste. Finissant toute la semaine entre 19 ou 20h, même le week-end, comment faire ? La question ne se posa pas longtemps, car au Canada la poste est ouverte tous les jours (oui, même le dimanche !) et jusqu’à 21h. Non ce n’est pas une mauvaise blague, photos à l’appui :

N’est-ce pas formidable ?

 

J’ai maintenant de quoi m'empiffrer pendant 2 ou 3 mois, merci maman (oui, ma mère ne sait toujours pas qu’il y a des supermarchés au Canada, et ne comptez pas sur moi pour lui dire !).

Au menu : gâteaux, chocolats et foies gras (oui, avec un « S »).
Bah, finalement elles ne se sont pas trop mal passées ces fêtes.

Cela faisait maintenant 2 semaines que j’avais demandé mon augmentation, je repars donc à la charge :
– « Vous avez décidé pour mon salaire ? »
– « Décidé quoi ? »
– « Ben, ce que je vous avez demandé… »
– « Ah oui… Peut-être le mois prochain »
– « Le mois prochain ?! Ah mais non, cela fait déjà plus deux mois que je travaille à ce prix. »
– « Oui mais c’est comme ça… »
– « Je comprends… Alors je démissionne. »
– « Quand ? Maintenant ?! »
– « Oui, cela sera ma dernière journée. »
– « Très bien… »
Me voilà reparti à la recherche d’un boulot, et une page se tourne avec la nouvelle année.

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

13 réponses à “Seul pour les fêtes”

  1. papa Dit :

    Travailler pendant les fêtes ce n’est jamais très agréable mais le bon côté c’est de pouvoir déguster son foie gras sans le partager ha ha ha d’autant que Hihi a vite appris à l’apprécier j’espère quand même que tu lui en avais gardé un peu …………la pauvre.
    J’ai bien envie d’aller afficher les horaires d’ouverture de la poste au Canada sur la porte de notre poste à Ajaccio humm ! hummm JE CRAINDS LE PIRE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Bye bye p’tit gros bisous à vous deux à plus

    Répondre

  2. Arnaud Dit :

    Très jolie démission :D
    Simple et rapide, sans chichi !

    Répondre

  3. Yves Destination-Terre Dit :

    J’ai bien aimé moi aussi la façon dont tu as démissionné, Sandro. Je fais exactement la même chose. On est libres ou on l’est pas, un point c’est tout. Et comme je me plais à le dire, je suis un mercenaire de l’emploi. Je me vends donc toujours au plus offrant!

    Pour ce qui est des postes, même si ici (Québec) nous sommes régis par Postes Canada, fermée le samedi et le dimanche. Leur convention collective est tellement blindée que rien ne les ferait travailler le week-end. Tr`s bon article comme toujours! A+

    Répondre

  4. catherine Dit :

    Merci!!!….je suis sure que le « petit » colis a tout de meme du te faire bien plaisir ;)

    Répondre

  5. Lucie Dit :

    Oh c’est quand même sympa de passer les fêtes dans une famille et de voir comment ça se passe à l’étranger! Après je suis comme toi, c’est pas bien grave d’être seul non plus! ;)

    Répondre

  6. MAITHE Dit :

    SALUT MON NEVEU…
    SURPRIS ???
    ENFIN, JE PEUX PROFITER DE TON « PARCOUR » EXTRAORDINAIRE; QUE DE SOUVENIRS TU EMMAGASINES DANS TA MEMOIRE, ET COMBIEN DE BELLES RENCONTRES!!!
    JE VAIS DESORMAIS PROFITER DE TON VOYAGE ET SURTOUT AVOIR DE TES NOUVELLES AINSI, CAR DEPUIS 2006….
    AFFECTUEUSEMENT TATIE

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Hello Tatie,

      Ben non pas trop, plus surpris par le fait d’avoir un message tout en lettres capitales :D
      Tu n’avais pas internet avant ? Ben alors bienvenue sur le web !
      Oui… 2006… Ça fait un baille que je voyage égoïstement…
      Je t’embrasse, A+

      Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.