5 ans de voyage, 5 ans de questions

19 juin 2011

News

Aujourd’hui un article un peu décalé et spécial puisque cela fait pile 5 ans que je trimballe mon sac à dos. 5 ans sur la route, avec ses hauts et ses bas. 5 ans de découverte, 5 ans de blog, 5 ans de voyage quoi.

Alors je pourrais vous parler de ce qui a changé en 5 ans dans ma tête, ou faire un sujet sur la vie nomade, mais je préfère garder ça pour plus tard. Aujourd’hui cet article est dédié aux questions que l’on nous bombardent à longueur d’année, aussi ces clichés et affirmations qui reviennent sans cesse sur la table. Après notre deuxième séjour en Inde (particulièrement riche en questions…), je m’étais promis que le moment venu il faudra pondre un article pour mettre les choses au clair.
Nous allons les séparer en deux catégories, les questions (et affirmations) « Compréhensibles » se sont les questions récurrentes mais logiques, et les questions « Connes » « Pas fute fute » (j’ai rien trouvé de mieux…) c’est plus pour ces questions que l’article est né.
Questions compréhensibles :
- Quel est ton pays/lieu favoris ?
Cette question revient souvent. Alors bien sûr qu’il y a des pays où je me sens mieux que d’autre, comme le Japon ou certains quartiers de Bangkok. Mais comme je l’avais précisé à Aurélie sur son blog Vues de Chine… et d’ailleurs (voir l’article), les moments sont tout aussi important que les lieux. Le voyage évolue avec le temps, et le voyageur de même, par exemple notre première fois en Inde, nous avions détesté ! Pourtant aujourd’hui l’Inde est pour nous un pays incontournable, un gros coup de cœur même.
Bref tout ça pour dire qu’entre un moment et un autre, les lieux favoris changent, donc il est toujours difficile de répondre à cette question. Et pour être franc, j’ai aimé entièrement ou en partie tous les pays traversés.

- Comment tu fais pour l’argent ? ou Vous devez être sacrément riches !
Et bien non, pas riche du tout même… Là aussi j’avais répondu à Fabrice sur son blog Instinct Voyageur (voir l’article), sur notre façon de voyager, et comment le budget était serré au maximum. Il y a même un moment je recevais tellement d’e-mails sur le sujet que j’avais écris cet article sur le budget d’une journée en Thaïlande (voir l’article).
Chacun a sa façon de voyager, et loin de moi de critiquer tel ou tel voyage, mais si on veut voyager longtemps il faut faire des sacrifices, se concentrer sur le vital et rien d’autre.
Je me rappelle d’une anecdote au Sri Lanka, sur le départ, dans l’aéroport des couples « routards » discutaient du budget pour ce pays, ils certifiaient qu’il n’était pas possible de survivre avec moins de 22US$/jour, qu’ils avaient fait au mieux, pas possible de faire moins. Sauf que nous venions de passer un mois au Sri Lanka pour 300$, soit 10$/jour…
Je pense aussi, que beaucoup en posant cette question s’imaginent que l’on est en « vacances permanentes » et comme tout le monde le sait, les vacances coûtent chères. Mais non, ce ne sont pas des vacances, c’est une façon de vivre. Maintenant 300$/mois cela fait quand même 3000€ par an, et pour cela on travail sur la route quand on peux, on est pas difficile, dès qu’une opportunité se présente on fonce.
Le point de cette question, c’est que non, il n’est pas nécessaire d’être riche pour voyager, et même sur du long terme, il suffit de faire attention et de bien peser ses priorités.

- Meilleure et pire expérience ?
Là aussi très difficile de répondre, pour les bonnes expériences je dirais :
- La traversée du Tibet à vélo fût vraiment intense, physiquement et en émotions.
- Notre séjour au sein d’une famille japonaise, dans une fabrique traditionnelle de saké fût un moment d’échange inoubliable (article à venir).
- Ma première expérience en tant que « teacher » pour les réfugiés birmans sera gravé à vie dans mon cœur, sans doute la première fois que je me suis senti aussi utile.
- Le transmongolien, 4 jours dans un train avec le peuple mongole. J’étais comme l’un des leurs, pourtant tout nous séparait, même le langage (pas UN mot d’anglais…).
- Travailler sur les bateaux de perles en Australie, au milieu de l’Océan, 12 gars seuls au monde, entourés de dauphins, requins et crocodiles de mer, une expérience incroyable.
C’est fou parce-que quand j’y pense, cette liste est infinie ! Je trouve toujours quelque chose d’autre, de toute façon dès qu’il y a échange ou partage avec la population locale (ou animal) c’est une super expérience.
En revanche pour les mauvaises, c’est plus dur à trouver, pas qu’il y en ai pas, mais juste qu’elles ne sont pas majoritaires. Certes nous avons eu des vols, mes chaussures dans un train en Inde, et le téléphone portable de Hihi à Sydney en Australie, ce n’est pas la mort en 5 ans…
Je pense que les pires expériences sont les arnaques, pas les arnaques de tous les jours, les « arnaques sentimentales », celles qui se servent de notre recherche d’échange pour nous soutirez de l’argent ou autre. Celles-ci sont désolantes, et parfois font mal. Un exemple dans cet article.
Mais heureusement elle sont rares !

Question pas « fute fute » :
- Qu’est-ce que tu vas faire quand tu reviens ?
Alors voilà une question qui tue ! Et bien vous savez quoi ? J’en ai aucune idée ! On verra bien le moment venu, je préfère profiter du présent, que trop penser au futur.
Le truc avec cette question c’est qu’elle amène un autre débat, qui va de « tu vas faire comment à la retraite ? » à « le retour à la vraie vie, ça va faire mal ! ».
Commençons par la « vraie vie », plusieurs blogs en ont déjà parlé, mais un commentaire sur Destination Terre de Martine et Yves (voir l’article) m’avais particulièrement marqué. Comme si il y avait une fausse vie… C’est hallucinant. Donc la « vraie vie » serait selon certains, une vie où l’on doit habiter en appartement ou maison, où l’on doit avoir un travail régulier avec des vacances (ou pas) au milieu, acheter des choses pour « se faire plaisir », se marier, faire des enfants, attendre la retraite et mourir, je résume mais en gros c’est ça. Alors je n’ai absolument rien contre ce genre de vie, peut-être même qu’elle me conviendra plus tard, mais elle n’est pas plus réelle ou « vraie » qu’une vie de voyageur nomade ! Le plus important c’est d’être heureux, et si la vie décrite plus haut vous rend heureux, c’est formidable ! Sincèrement.
Mais là où le bas blesse, c’est ceux qui ne sont pas heureux, ceux qui se plaignent à longueur de journée (de leur vie, de leur travail, etc.), mais qui ne font rien pour en changer. Cela les rassurent peut-être de croire qu’heureux ou pas, ils sont à l’abri dans leur « vraie » vie.
Je sais comme il est difficile de tout changer, et je sais qu’on peut se planter à tous moments, mais essayer est tellement important. Et là je ne parle pas uniquement de voyage, mais de tout les défis que l’on peut se donner dans la vie. Il n’y a pas de vraie ou fausse vie, il y a la vie point.
En ce qui concerne la retraite, je suis partie sur le fait que j’en aurais jamais, comme ça aucune attente particulière.

- Combien de pays as-tu visité ?
Alors celle-ci, c’est une question que je dois entendre tous les 3 jours et sans exagérer, en revanche il faut le préciser, cette question vient à 95% d’Asiatiques.
Un truc de fou ! Comme si je comptabilisais les pays… Et de toute façon, ça apporte quoi ?
Un jour un docteur taïwanais m’annonce tout fier : « Et bien moi, j’ai visité 11 pays en 21 jours ! », ouha c’est vraiment enviable… En Asie plus vous en faites mieux c’est, pas grave la culture, les rencontres, l’important c’est le nombre. Nous avions rencontré un autre Taïwanais à l’ambassade birmane à Bangkok :
- « Là je vais au Myanmar, mais après au Laos et peut-être au Cambodge, puis après en Chine. »
- « Sympa comme plan, on va peut-être se voir là-bas. »
- « Où ça ? »
- « Ben au Myanmar. »
- « Je ne pense pas, j’y reste que deux jours. »
- « Tu fais un visa pour deux jours ?! Mais tu y vas pour affaires ? »
- « Non, tourisme. Mais je n’ai que 15 jours. »
- « 15 jours ?.. 15 jours pour les 4 pays !?! »
- « Oui, il faut que je fasse le maximum de pays ! »
- « Pourquoi ? »
- « Ben parce-que c’est cool ! Je peux dire à tous mes amis combien de pays j’ai visité ! Et sinon toi, combien de pays tu as visité ?
- « …………………….. »
Cette politique du nombre est généralisé en Asie, nous avions même vu (je ne me rappelle plus du pays) une affiche pour un tour : « 19 pays en 28 jours » c’était pour l’Europe. Mais où est le plaisir ?
Bref, pour répondre à la question, désolé je ne sais toujours pas combien de pays j’ai visité dans ma vie, et pour être sincère : je m’en tape !

- T’as de la chance !
Alors voilà, le « must du must », l’incontournable, et servit à toutes les sauces. C’est d’ailleurs pour cette affirmation que cet article a vu le jour, j’ai faillit écrire un post juste pour elle, croyez moi il y a de quoi faire !
D’abord je vais séparer en deux groupes les personnes qui me balancent ça à tous va, le premier groupe sont ceux qui n’ont rien d’autre à dire, presque une formule de politesse, un genre de « éclates toi bien ! » ou « Ouha génial, bon vent ! » je ne vais pas m’étaler là dessus, il faudrait un chapitre entier pour parler des conversations de courtoisie et/ou inutiles…
Non, là je vais parler du deuxième groupe, ceux qui pensent vraiment que j’ai de la chance, et donc que c’est parce-que eux n’en ont pas qu’ils ne voyagent pas. Mais quelle bêtise !
Que l’on soit clair : Ce voyage est un choix, la chance n’a rien à voir là dedans.
Ou alors si, en fait je suis chanceux, mais pas parce-que je voyage, je suis chanceux d’être né français, il n’y a qu’à voyager un peu pour comprendre la chance que l’on a, je parle de la France, mais pareil pour la Suisse, le Canada, la Belgique, et tous les pays dits « riches » et libres, je suis aussi chanceux d’être en bonne santé (pour l’instant) et je suis chanceux d’avoir un cerveau qui marche -à peu près- correctement, pour ça c’est vrai, quelque part c’est de la chance. Mais c’est tout ! Le reste c’est un choix, pas facile il est vrai, mais un choix quand même.
Il ne tient qu’à vous de faire de même, se donner les moyens et foncer ! Et encore une fois, ce n'est pas réservé aux voyages, mais à tous les rêves que vous n'avez pas -encore- réalisé.
Au début, je répondais par un sourire forcé à cette affirmation, puis très vite il fallait que ça explose, et m'emportais avec «Mais de quoi tu parles ?! Quelle chance ?!» réaction totalement stupide, puisqu'elle ne sert à rien… Aujourd'hui j'ai mit de l'eau dans mon vin, je continue à faire le sourire forcé, mais quand nous avons le temps j'explique le ridicule de la phrase et là de nouveau deux groupes se détachent, le premier comprend sa bêtise et en rougit presque, mais le deuxième insiste avec des «oh, mais parce-que vous n'avez pas d'enfants» ou des «Facile de parler, moi j'ai le crédit de la maison à payer».
Rraaah mais c’est pas vrai ! Mais on vous a mit un couteau sous la gorge pour faire le crédit ?! Quelqu’un vous a ordonné d’acheter une maison ? C’est vrai que cette société force un peu la main, mais en fait vous êtes libre (même si beaucoup l’ont oublié), libre de vos choix et de vos décisions. Et pour les enfants, pareil ! D’un, personne ne vous a forcé à en faire, et plus important, qui a dit qu’on ne pouvait pas voyager avec des enfants ? Si vous saviez le nombre de familles que nous avons rencontré sur la route, et pas sur des petits voyages, des tours du monde de 2 à 3 ans sans rentrer en France. Allez voir les Rafisamalu sur leur site, vous verrez si le fait d’avoir des enfants freine leurs voyages, au contraire quel « plus » pour leurs futurs, quelle magnifiques expériences.
En plus le mot « chance  » pour notre voyage, est assez disproportionné , vous croyez que c’est la belle vie tous les jours ? Que dormir dans les gares ou aéroport c’est le rêve ? Vous pensez que se trimballer avec sa maison sur le dos est facile tous les jours ? Que de manger dans la rue sans savoir si ça date du mois dernier est quelque chose d’enviable ? Ne vous méprenez pas, cette vie n’est pas plus facile, plus respectable, ou plus « quelque chose », elle est celle qu’on a choisit, celle qui nous rend heureux, rien de plus.
En fait dans ce deuxième groupe, on s’aperçoit que toutes ces phrases, ne sont que des excuses, des excuses pour justifier l’injustifiable, il n’y a pas de véritable raison au « Je ne suis pas heureux, mais je continue… ». Très sincèrement je n’ai rien de spécial, tout le monde peut faire de même, il faut juste se donner les moyens et franchir le pas (petit clin d'œil à Fabrice).

Il aurait été aisé de mettre dix questions/affirmations de plus dans chaque catégorie, mais il aurait fallut écrire un roman ! Disons que le choix s’est porté sur celles qui reviennent le plus souvent.

J'espère que cela aura étanché la curiosité de certains, mais surtout j’aimerai que cet article serve de coup de pouce, ou plutôt de coup de fouet à ceux qui hésitent encore : La vie est courte, Foncez !

Pour « fêter » ces 5 ans, j’ai aussi changé l’en-tête du blog (cela vous plaît ?), depuis le changement de thème je le trouvais un peu triste, et par la même le slogan à aussi changé, « Suivez un voyageur pas comme les autres… » me paraît bien présomptueux aujourd’hui, pas mal de choses ont changé depuis le début de ce voyage, y comprit dans mon comportement et façon de voir les choses, bref je n’adhérais plus à cette phrase. Mais pour parler de voyage avec un titre comme « TetedeChat », la misère ! Surtout pour trouver quelque chose de simple, et de facilement compréhensible…

Donc à partir d’aujourd’hui cela sera : TetedeChat.com, Voyage au bout de la souris.

Une pointe d’humour (à deux balles) ne fait jamais de mal…

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

75 réponses à “5 ans de voyage, 5 ans de questions”

  1. Ye Lili Dit :

    Super article Sandro!!! Avant tout: bon anniversaire pour tes 5 ans vie voyageuse !
    Et toutes mes félicitations… Ton article est tellement sincère, tellement vrai, il fait très très plaisir à lire.
    Et sur le côté « t’as de la chance », t’as entièrement raison: la chance n’y est vraiment pour rien, c’est juste une question de choix, avec toutes les conséquences qui vont avec, point.
    Et alors, vraiment trop drôle: pour les pays que t’aiment, Japon, certains quartiers de BKK et coup de coeur pour l’Inde, ma parole, t’es dans ma tête ou quoi?

    Très bonne route à vous, Sandro et Hihi !
    (et le nouveau design de blog est chouette :) )

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Merci Aurélie !

      Alors comme ça on a les mêmes goûts ;-)

      Cet article, ça faisait un moment que je le « ruminais », il fallait que ça sorte. Heureux qu’il te plaise.

      A+

      Répondre

  2. Maryse et Dany Dit :

    Joyeux anniversaire pour les 5 ans de voyage et de blog. Bonne continuation à vous deux. On vous lit toujours avec intérêt et on prend des notes pour notre prochain départ:)

    Pour la chance et bien nous avons exactement la même opinion. Au retour, nous avons eu droit à toutes ces questions (que nous entendions aussi en route) mais le pire est la satisfaction de certain de dire:  » Maintenant que vous êtes revenu et que vous travaillez, vous devez la trouver dure la VRAIE vie! » ou  » vous ne pourrez plus jamais faire ce truc de fou (voyage) on fait ça une fois dans sa vie » Mais bon, chacun son opinion:)

    Maryse

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Bonjour Maryse, et merci !

      Vous allez repartir ? Excellent ! Ça clouera peut-être le bec à tous les « vous ne pourrez plus jamais faire ce truc de fou (voyage) on fait ça une fois dans sa vie » ;-)

      Il faudrait qu’on se rencontre sur la route, ça me ferait plaisir de rencontrer des voyageurs comme vous.
      Bonne préparation.

      Répondre

  3. lionel Dit :

    Merci Sandro

    Je vais le lire et le relire cet article…j aime beaucoup
    il semble aussi que la culture voyage ne soit pas dans l etat d esprit Francais..pour ce qui est de reactions francaises pleine d excuses a ne pas partir
    les anglo saxons par exemple sont beaucoup plus dans la culture nomade, je ne pense pas d ailleurs que tu peux comparer d ailleurs.. c est le jour et la nuit
    Pour ce qui est de ce que tu decris sur la mentalite asiatique, c est peut etre comme je l ai remarque moi meme en asie =comme s ils cherchaient a recuperer le retard subjectif qu ils croient avoir pris sur le faux privilege d etre une societe moderne de consommation

    merci surtout pour vivre la totalite et l entiere responsabilite de tes choix de vie
    ta contribution est reelle…

    a plus Sandro

    Lionel

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Avec plaisir Lionel.

      « Récupérer le retard….privilège….une société moderne de consommation » cela peut être une piste, mais les occidentaux ne sont pas (trop) comme ça, si ? Je n’ai encore jamais rencontré de français qui m’ait posé cette question… Puis au Japon, ils me la posaient aussi, et eux ne sont pas en « retard », alors je ne sais pas.

      A+ Lionel

      Répondre

  4. alexia Dit :

    C’est fou on est a des milliers de kilomètres l’un de l’autre et j’ai le droit au même reflections deb…!!
    A chaque fois que je dis que mon grand frère fait le tour du monde on me dit  » whaou quelle chance! » ou alors  » mais qu’es au’il faisait comme métier pour être aussi riche?! », alors bien sur je leur hurle dessus en leur disant que ce n’est pas du luxe de vivre comme un nomade mais un choix de vie et que si ils le voulaient vraiment ils pouvaient aussi le faire, et bien sur la réponse qui vient juste derrière c’est « oui mais moi j’ai des crédits ou « moi j’ai des enfants! » exactement ce que tu viens de décrire dans ta news! Et tu te doute bien que ma réponse est exactement la même que la tienne! Alors je suis bien contente de cette news! Gros bisous frero et Joyeux Anniversaire!
    Alexia

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Oh ma petite sœur qui me laisse un commentaire ! Ouha, ça faisait un bail !

      Ben oui, ici ou ailleurs les clichés sont les mêmes… Mais pas besoin de leur « hurler » dessus :D

      Je t’embrasse, et merci pour mon anif.

      Répondre

  5. laurent Dit :

    bravo pour ton article !!!et pour les 5 bougies ;) .bon ok on feras une petite bouffe avec Toby en pensent a toi !!!
    j’espère que l’on se verras avant les 10 bougies ???
    nous vous souhaitons un long voyage a tout les deux =)
    @ plus Maggie &Laurent .

    Répondre

  6. fabrice Dit :

    Bon heureusement, tu as quand même fait cet article!Tant mieux!

    Tu devines que j’ai pas grand chose à rajouter.
    La remarque des asiatiques m’étonne pas.

    Sinon 5 ans non stop, c’est énorme!

    Pour la chance, comme toi, j’explique, quand je suis motivé. C’est pas toujours hein:-)Le truc, c’est que ca jette un froid une fois sur deux….La personne répond plus….Pareil pour toi?Ou je dois y aller un peu trop franco….

    « La vraie vie », sans doute l’expression la plus bizarre. Sans doute est-ce synonyme pour eux de la « vie de la majorité »…Pour ceux qui sont croyants, peut-être y-a-t-il un fond de culture judéo-chretienne. Après tout, les religions du moins occidentales enseignent plutot le travail-famille-patrie non? C’est une piste, qu’en penses-tu?

    Pour le blog, j’aime bien l’image en haut, nettement mieux!
    Par contre, j’ai moins le slogan, pas assez poétique, je sais pas, mais c’est perso hein.

    Merci pour le clin d’oeil;-)

    Ha je sais pas si tu as lu le Manifeste du Voyageur (si tu veut pas la news, je peut te l’envoyer), je t’y verrais bien pour un témoignage sur la prochaine édition.

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Salut Fabrice,

      Oui cela faisait des mois que je retournais cet article dans ma tête, il a finalement vu le jour.

      C’est sûr qu’il faut y aller avec des pincettes pour expliquer que la « chance » n’a rien à voir là dedans, je comprends que cela peut parfois jeter un froid…
      Pour la « vraie vie », tu penses donc que le « travail-famille-patrie » serait considéré comme la « vraie vie », bah peut-être, je n’ai jamais cherché de ce côté, mais tu as peut-être raison.

      Mon slogan n’est pas assez poétique lol bon mon blog ne l’ai pas non plus… Mais je prends note.

      Non, je n’ai pas lu ton manifeste, envoies moi le quand tu as le temps.

      A+

      Répondre

  7. papa Dit :

    HUMMMMM pas facile le sujet je crois qu’il n’est pas évident de faire un choix de vie,
    de faire le choix de sa vie et uniquement de la sienne sans laisser de traces, de blessures,
    de sentiments et autres souvenirs diverses. Le prix ne la liberté d’une personne se paye au
    prix fort pour ceux qui restent.
    Il leurs faut le respect de l’autre, de la compréhension, beaucoup de partage, de soutien et surtout … surtout………….énormément d’amour pour accepter l’éloignement définitif sans date de retour avec la peur du pire, le soucis permanent et la question qui tue
    « combien de temps me reste-il à vivre et vais-je le revoir ????????????????? »

    Je suis un peu hors sujet la question est de savoir si oui ou non on peut choisir sa vie.
    Bien sûr que oui , à une condition, il faut le faire en regardant uniquement devant sans jamais se retourner, sans pensée sans larme ni regret juste avancer froidement vers sa destinée. Une fois les amarres coupées il faudra vivre intensément son futur pour vite créer un passé comme un nouveau né.

    A côté de ça il y a la satisfaction personnelle celle qui conforte ses choix,
    ces témoignages qui saluent le courage, ces mains tendues partout sur les chemins
    le sponsoring cérébrale de ses proches et leurs fierté qui vient, à peine, estomper ce vide.

    Non, choisir sa vie n’est pas aisé mais il faut le faire pour avoir une liberté
    tout au moins une impression car quelque soit le lieu on l’on se trouve
    les hommes dépendront toujours des hommes ……il faut tomber sur les BONS !!!!!

    J’ai parfois du mal à reconnaître mon propre sang mais quoiqu’il advienne je te soutiens,
    je suis avec toi par les ondes, les images et mon cœur. Je sais que la rencontre
    des autres c’est ton fil conducteur, ta raison d’être je sais que ta friandise préférée
    c’est la connaissance du monde je sais aussi bien d’autres choses mais je te les laisse découvrir par toi-même.
    Tu as eu trente cinq ans ce 18 juin, je ne sais pas combien d’anniversaires je pourrai encore te souhaiter mais ma seule certitude c’est que , jusqu’à mon dernier souffle, tu seras et resteras, comme ta sœur et ton frère, ….Mes enfants que j’adore.

    BISOUSSSSSSSSSSSSSSSSS

    Répondre

    • fabrice Dit :

      Si vous me permettez, je trouve votre message touchant.

      Il faudrait que mes parents le lisent…

      Répondre

      • papa Dit :

        Aucun problème de toutes façons ils penseront comme moi même s’ils ne le disent pas c’est comme ça pour tous les parents, la séparation nous prend les tripes, c’est une déchirure mélangée à de la fierté, de la peur ,des angoisses mais au fond de chacun c’est l’amour qui domine malheureusement souvent on a tendance à le masquer pour laisser place à de la colère ou de la morale non pas pour blesser mais simplement pour crier sa peine ,ce manque de l’autre , ce besoin de le savoir là……………Pas facile tous les jours.
        Il faut traduire ces comportements et comprendre…… JE T’AIME…Rien d’autre !!!

        Répondre

    • Sandro Dit :

      Merci papa pour ce message qui en dit long…

      C’est vrai que parfois c’est du « hors sujet », mais ce n’est pas grave, je sais pourquoi tu en parles et c’est bien normal.
      Ce voyage me rend peut-être différent à tes yeux, je le comprends, mais je suis le même ! Bien qu’il est vrai, j’ai évolué (et non pas changé) et ma façon de penser et voir les choses ne correspondent peut-être plus à celles que j’avais avant de partir…
      Ce n’est pas facile tous les jours d’être loin des siens, mais je l’ai choisi.
      Heureusement, vous me soutenez moralement, et ça c’est une vraie chance. Je le vois tous les jours avec Hihi, elle et sa famille n’ont pas les mêmes rapports, elle me parle assez souvent, de cette chance que j’ai d’avoir une famille « derrière » moi.

      Je t’embrasse papa, et comme toi, de près ou de loin, je vous aime. Merci d’être avec moi.

      Répondre

  8. Oreille Dit :

    Hé bien Joyeux Anniversaire !
    (j’aime beaucoup le nouveau header)

    J’ai envie de réagir sur deux points. D’une part, le « t’as de la chance ». Personnellement, j’utilise souvent des phrases bidons dans le genre (même si je préfère les tout aussi nazes « c’est chouette » ou « ah, cool »). C’est juste pour montrer à son interlocuteur qu’on aime bien son idée, même si on n’a strictement rien à lui répondre. Enfin, quand un copain m’annonce un prochain départ en vacances, si je ne connais pas du tout le pays, je réponds surtout « tu me raconteras ». C’est un mélange de politesse et de gentillesse… ça ne veut pas dire que j’ai envie de le lui, juste que je ne veux pas dire froidement « ok » !

    Quant à l’aspect comptable de certains tour du monde, où il faut que tout aille vite, je partage vraiment ton point de vue. Je trouve terriblement triste les récits de tour du monde en un an où il y a quinze ou vingts pays sur quatre continents… Prendre une année pour voir moins que les gens qui partent sur leurs cinq semaines de congés, c’est absurde !

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Merci Madame O., pour l’anniversaire, mais surtout pour apprécier le nouveau header, venant de ta part, ça fait vraiment plaisir !

      Pour la « chance », en fait tu décries le premier groupe (que je n’ai pas développé), ceux qui disent ces phrases comme par politesse, ce groupe là ne me dérange pas, en y repensant je pense même en faire partie…

      Répondre

      • Oreille Dit :

        Des polas et du scotch, je ne peux qu’aimer :)
        Pour ce premier groupe, je crois qu’on en fait tous partie à un moment où un autre, à moins d’être incapable de vivre en communauté ! Ce n’est d’ailleurs pas spécifique au voyage. Si je jalousais tous les gens à qui je réponds ça lorsqu’ils m’annoncent le début d’une nouvelle activité, je serais quelqu’un de très malheureux ! Mais si on veut faire plaisir à nos amis, il faut aussi dire ce genre de phrases, parfois.

        Répondre

  9. Gaëlle Dit :

    Bonjour, bonsoir (on ne sait plus ;) )
    Tout d’abord Joyeux Anniiiiiiiiversaire, Joyeux AAAAAAnniiiiiiversaire… je chante bien fort derrière mon écran, encore une occasion de boire un verre à ta santé et du coup on en profite pour lever une seconde fois le coude à la santé de Hihi.
    Je trouve sympa que tu aies pris le temps de changer d’attitude par rapport à ces questions ‘biiiiiip’, un homme célèbre a dit : « soit le changement que tu veux voir dans le monde », ton mode de vie interpelle, en échangeant avec les personnes qui te posent des questions, tu arroses un peu l’arbre de leurs possibles et permets peut-être la naissance d’une nouvelle brindille qui se transformera -qui sait- en une solide branche (seul le temps nous le dira). Nous avons tous pris nos décisions à la suite d’une succession d’échanges, de rencontres, par quelque médium que ce soit et surement en posant des questions pas toujours « fute-fute » mais les réponses ouvrent la voie.
    Encore merci de ces récits, de ces photos, de l’énergie et de la générosité que tu mets dans ce blog – fênetre ouverte sur le monde avec un regard vraiement agréable-.
    Si vous passez en France -on se sait jamais, ça fait partie du monde aussi- pour l’instant je vis en région parisienne, vous êtes les bienvenus chez moi ! Après tout, ça fait déjà 5 ans qu’on se connait HeArT
    Belle continuation,
    Gaëlle

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Hello Gaëlle ! (hello marche pour les deux ;-))

      Merci beaucoup pour ce message, et pour ta fidélité ! « soit le changement que tu veux voir dans le monde » C’est de Gandhi je crois, et c’est tellement vrai.
      Il y a beaucoup de personne que j’aimerai rencontrer à mon retour, tu en fais bien sûr partie ! Même si en fait, je t’ai déjà vu en chair et en os lors d’une réunion sur les tours du monde (ABM) à Paris en 2005 ou 2006. Bon je n’étais « que » spectateur…
      Encore merci, et promis je passerais, maintenant la question c’est de savoir quand ?..

      Amicalement~

      Répondre

  10. didier entrevan Dit :

    Re bonjour tete d’anchois benquoi tu mappelais bien pied de cochon a la plage mouahahahaah cet article cest tout toi heinnnnnn mdrrrr en tout cas tu profites et tu as réalisé ce que tu avais mis tant de temps a preparer. Allez en te souhaitant bonne continuation et je garde en souvenir notre « escapade de 4 jours a paris  » avec en retour la tarte aux prunes de maman quand tu reviendra elle ten fera une promis elle a congelé des prunes expres enfin jlui ai quand meme dit que ca serait pas demain la veille mouahahahah!!!!! a+++++ l’ami

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Mais tu as le droit de m’appeler comme tu veux ! C’est un droit que seul mes amis ont, alors profites ! Puis comme tu dis, avec tous les noms d’oiseaux que je vous ai inventé…

      Trop cool, alors j’ai une tarte aux prunes qui m’attend ? Elle peut encore m’attendre quelques années ? Merci !
      Je vous embrasse tous les 4.
      A+ poto

      Répondre

  11. NowMadNow Dit :

    Un excellent anniversaire à vous deux! Cinq ans??!! Bon, ça fait presque cinq ans que je vous suis alors, c’est passé à toute allure :)

    Je te souhaite une excellente continuation Sandro!

    Aline

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Merci Aline.

      5 ans que tu me suis ? Ouha, donc tu as connu les début, site en flash (horrible), et les différentes évolutions du site ? J’en ai presque honte… Au fait, tu ne m’as pas donné ton avis sur la nouvelle en-tête, il avait deux opinions que j’attendais, Madame O. et toi ! Ou alors, c’est parce-que tu n’aimes pas, et tu as préféré rien dire… Snif.

      Bonne route !

      Répondre

      • NowMadNow Dit :

        Oui le site en flash! :) Et je trouve cette évolution … « émouvante » (ce terme est nul et mielleux, mais tu comprends le sens): ton site s’est métamorphosé en même temps que toi face à toutes tes découvertes. Tes articles sont mieux écrits, plus centrés, la qualité de tes photos est montée en flèche au cours des années. Mais certaines choses n’ont pas varié d’un iota depuis que je suis venue ici pour la première fois: l’absence d’ego, de jugement moralisateur, de démarche mercantile, un intérêt tellement flagrant pour ce que tu vois et ce que tu vis. Et franchement des sites, des blogs, j’en lis. Le tien est différent et ce; depuis le début.
        Je suis ravie que ton site attire de plus en plus de monde et de curieux.

        Le nouvel en tête me plaît bien! J’avais lu que tu trouvais l’ancien avec la mention « un voyageur pas comme les autres » trop orgueilleuse… Mais Sandro, tu es un voyageur pas comme les autres :) Cela dit, je comprends tout à fait ton envie de changer le slogan. Et les photos que tu as choisie sur le bandeau sont judicieuses, comme des avant-goûts de voyage.

        Bonne route voyageur ;)

        Aline

        Répondre

        • Sandro Dit :

          Merci infiniment pour se message Aline, cela me touche énormément.
          Je suis heureux d’avoir réussit à garder la ligne directrice de ce blog malgré l’évolution, et très fier que tu t’en soit aperçu.

          Dans un sens oui, je ne suis pas un voyageur comme les autres, mais en y regardant de plus près, nous sommes tous des voyageurs pas comme les autres ! Aucun voyageur ne diffère plus qu’un autre.

          Encore merci pour ce message, je suis très fier de t’avoir comme lectrice depuis tant d’années TiM
          Bonne route !

          Répondre

  12. Sophie Dit :

    Très bon anniversaire Sandro !
    C’est toujours un plaisir de lire ton blog et particulièrement cet article

    Continue, continuez votre belle vie et profitez en bien !
    Carpe diem ! valable pour tout le monde !

    Bises

    Répondre

  13. Chris Dit :

    Rien à rajouter, tu as tout dit Sandro ! Alors : merci pour cet article, et joyeux anniversaire !!

    Un petit détail : la dernière photo, c’est Mae Sot ?????? J’ai l’impression d’avoir marché 20 fois dans cette rue !!!

    Répondre

  14. Lucie Dit :

    Je connais votre existence depuis un bout de temps, mais je prends enfin le temps de venir vous lire plus amplement pour votre anniversaire alors ça tome bien! Bon anniversaire de voyage…
    Je dois dire que je suis hallucinée par la réaction « asiatique » au nombre de pays…
    Et sinon l’humour à deux balles, moi ça me fait beaucoup rire… =)

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Bonjour Lucie,

      On peut se tutoyer, non ? Merci pour l’anniversaire.
      Je ne connaissais pas ton blog, mais je vais me rattraper, promis.

      Oui, incroyable ce truc du nombre… Moi je continue d’halluciner…

      Ah donc le nouveau slogan fait sourire ! Alors tu me vois comblé.

      Merci du message, et bonne route.

      Répondre

  15. Martine Destination Terre Dit :

    5 ans, wow! Bravo!
    Ton article va assez dans le sens de nos propres réflexions à Yves et moi (en passant, merci pour le clin d’oeil!) sur la « vraie vie ». Un concept vraiment difficile à comprendre pour certains, je le constate de plus en plus, plus le jour du grand départ approche. Il y a quelqu’un qui nous a écrit dernièrement en disant ceci: en fait, les gens sont peut-être simplement jaloux de votre courage… » C’est peut-être pas faux.

    La question « combien de pays? » me fait bien rire aussi! C’est pas le nombre qui importe, c’est la façon de voyager, de vivre, de profiter du moment présent, etc… Et un pays c’est grand, alors on peut aimer la première fois, y rester longtemps, et la 2e fois, selon le coin visité, on en a marre et on quitte après 1 semaine!

    Bref, ce n’est pas le où mais le comment et le pourquoi qui doivent primer selon moi.

    Un bel article pour un joyeux anniversaire!

    à bientôt!

    Répondre

  16. bacri Dit :

    Bonjour et bon anniversaire
    pour le top trois je remplacerai la Thaïlande par la Birmanie que j’aurai placé première devant le Japon et l Inde le Bangladesh au pied du podium
    on reconnaît les passionnés du voyage au type de travail alimentaire qu’ils sont prêts à faire pour assouvir leur ferveur.

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Bonjour Bacri et merci.

      Pour le top 3, même si je n’adhère pas du tout (mais alors pas du tout) avec tes choix, je ne développerais pas,
      car les goûts et les couleurs ne se discutent pas ;)

      Répondre

  17. ludo Dit :

    putain 5 ans?!?,hallucinant ce que le temps passe,je me rappelle encore lorsque tu m avais parle de ton depart(c etait a la salle de muscul)je t avais encourager du mieux que je pouvais avec mes mots et je t avais demande pour combien de temps comptais tu partir(peut etre une des premiere question pas fute fute?lol)2ou 3 ans si tu n avais pas de soucis de sante et voila 5 ans,ce qui montre deja que tu as une sante de fer et un moral d acier.des questions pas fute futes tu en aura certainement plein d autres,mais il faut ce dire aussi que les gens qui sorte du moule interpelle,on les envies,certains vont meme jalouser(n importe quoi!)mais c est l inconnu qui fait peur,le bon francais moyen(don je fais parti lol)aime sa ptite vie tanquille et aime raller et ce plaindre,c est comme ca(t as oublie? lol),enfin c est un debat sans fin,mais l essentiel c est que tu nous fasse partager ton histoire et qu a travers toi on a un peu,le sentiment de sortir du moule.je parle souvent de toi a mes nouveaux potes aveyronais et toujours avec une certaine fierte tu peux l etre 100 000 fois + de ce que tu as accomplis,continu on a besoin de personne comme toi,fais nous kiffer la life encore 5 ans,moi je signe aves toi(mais je reste ici j ai mon credit maison mdr)comme on peu le dire,chacun ses choix,aller poto moi j te suis avec mon tee shirt(et oui je l ai tjrs)numero 16,a au faite,joyeux anniversaire,aller poto @+

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Et oui ! 5 ans poto !

      En ce qui concerne ta vie (et ton crédit lol ) si tu est heureux, si c’est ton choix, alors il n’y a pas à discuter. Et tu as raison, les réponses aux questions « pas fute fute » peuvent parfois être utiles.
      Merci de parler de moi avec fierté à tes nouveaux potes, les amis sont comme une famille, pas une famille de sang, mais une famille de choix. Je ne vous ai pas oublié, toi et tous les autres.
      Merci pour ton message, et à un de ces 4 l’ami.

      Répondre

  18. Julie Dit :

    Coucou !!!

    Superbe article !
    Espérons que c’est repartip pour 5 ans… minimum ! :p

    Je pense que ceux qui te disent tu as la chance, c’est plus dans le sens :  » tu as de la chance de t’avoir donné les moyens de vivre tes rêves, d’avoir choisi ton chemin, et d’être libre  » alors que ces personnes aimeraient faire ce pas de géant, mais ont peur de s’en donner les moyens, peur de quitter leur sécurité, petit chez eux… Pas bien sécurisant à la vue de tout ce qui se passe, mais qui donne l’illusion : je suis chez moi, donc en sécurité. L’étranger m’est inconnu donc tellement dangereux, mais si exotique et attirant à la fois. Puis, ceux qui te disent cela ne perçoivent que la belle partie de ton voyage : paysages, expériences, rencontres… Et non toutes les galères, les sacrifices aussi. Car partir c’est aussi des sacrifices, des compromis, des chocs. Mais, c’est ce qui fait aussi grandir. Et mieux apprécier le reste après.
    La société est tellement formatée, que dès que l’on n’entre pas dans le moule : « boulot, mariages, bébés, maisons », on est incompris, que l’on soit nomades, ou que l’on préfère faire des études, des voyages, vivre de belles expériences, que de se marier à 25 ans, âge recquis pour fonder une famille ensuite ;-)
    Etre libre, c’est un choix, mais aussi une grande chance !

    Alors oui tu as de la chance, la chance d’oser, la chance d’avancer, la chance de vivre tes rêves et ta vie comme tu l’entends.

    Et oui, tu as de la chance d’être né Français. Il n’y a qu’en voyageant que l’on s’en aperçoit je pense. Chacun se plaint de sa petite vie routinière, de ses petits malheurs… Mais, il suffit d’ouvrir ses mirettes pour voir qu’ailleurs, on peut vivre à 10 dans 8m2, on peut ne pas manger à sa faim, ne pas avoir de quoi se soigner, que des enfants doivent être séparés de leurs parents de longues semaines pour aller à l’école, ou tout simplement, qu’ailleurs on a pas la chance d’être libre, et de pouvoir partir voyager 12 pays en 20 jours ;-) Aller au village voisin est déjà un long périple !

    J’ai mis mes commentaires un peu en vrac désolée TiM

    Alors continue à être chanceux, libre et à nous faire voyager avec toi !!!

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Ma chère Julie,

      « tu as de la chance de t’avoir donné les moyens… », « tu as de la chance, la chance d’oser… la chance de vivre tes rêves »
      Oo Quoi ?! Mais où est la chance là dedans ? Tu peux employer le mot courage si tu veux, mais certainement pas « la chance ». La chance prend acte avec le hasard, la chance est quelque chose que l’on ne maitrise pas, qui ne se décide pas. Pour se donner les moyen, oser, vivre ses rêves, etc. il faut agir ! Rien à voir avec la roue du hasard. Je persiste, et signe : NON, la chance n’a pas de rôle là dedans.

      Ne t’inquiètes pas pour le commentaire « un peu en vrac » ;-) c’est déjà sympa de laisser ton opinion sur ce blog ;)
      Bonne journée.

      Répondre

  19. Nicolas Dit :

    C’est vraiment sympa de te lire, j’aime vraiment la façon dont tu rédiges tes billets, honnête, drôle et avec des anecdotes qui font toute la différence, qui apporte de la vie au truc, tout en délivrant des infos intéressantes!

    Tout ça pour dire que j’admire énormément ton/votre parcours et votre choix de vie, il m’inspire beaucoup et j’espère pouvoir un jour rédiger un billet similaire, dressant un bilan d’années extraordinaires…

    Et j’ai envie de dire : tant pis pour la retraite haha!

    Longue vie à votre trip!

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Salut Nicolas,

      Et bien écoutes ton commentaire me va droit au cœur, surtout que tu parles de mes textes, la partie où je suis le moins à l’aise…
      Je suis ravis de t’inspirer, c’est à 90% pour cette raison que ce blog existe, et continu d’être alimenter. Donc le but est atteins, je suis comblé.

      Bien sûr que ton tour viendra, il suffit de le vouloir, et surtout de se donner les moyens. Après les textes (photos, vidéos, etc.) viendront naturellement.

      Encore merci pour ce message, et bonne préparation.

      Répondre

  20. Marjorie / Histoire à Vivre Dit :

    Eh ben écoute, j’aime ton nouveau design, slogan (le petit zig-zag de la souris est trognon ! TiM Je répète ce que je viens de lire : tes textes sont intéressants, attrayants, enrichissants, et bravo pour cet article !!!!!!! Que de chemin parcouru en 5 ans ! Au sens réel et au sens figuré bien sûr… Au plaisir de te lire…

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Hello Marjorie,

      Désolé de te répondre aussi tard, je n’avais pas vu ton commentaire ! Je suis très heureux d’apprendre que ce nouveau design te plait, mais encore plus de savoir que le contenu te plait tout autant ;)
      Merci infiniment pour ta fidélité, et surtout pour ton soutien, c’est vraiment important à mes yeux.

      A+ et bonne journée~

      Répondre

  21. Julie Dit :

    Hello Sandro,

    Je découvre ton blog, va savoir pourquoi il était passé dans les mailles de mon filet :) Super découverte !

    Au sujet de ton article, je suis bien d’accord avec toi sur le fond. Mais je trouve qu’on ne peut pas en vouloir aux autres de n’avoir pas réfléchi à la portée de SON voyage, SON mode de vie. C’est certainement quelque chose qu’eux n’envisagent pas VRAIMENT car ils n’en ont pas VRAIMENT envie (mais la pub Tahiti douche le leur fait croire). Je ne suis pas sûre que cela conviendrait à tant de gens que ça, le voyage permanent. La plupart ne savent même pas à quoi cela doit bien pouvoir ressembler, donc forcement ils disent des énormités et/ou des banalités.

    Vous avez choisi un mode de vie qui n’est pas commun, et cela a bien sûr des avantages : c’est sympa d’être différent, libéré du joug de la société. On se sent spécial. Mais du coup il ne faut pas trop s’étonner de ne pas être compris de tous (sans parler des différences culturelles…).

    Que certaines personnes prennent leur plaisir à « faire » 14 pays en 20 jours, cela n’est dérangeant pour personne (à part malheureusement pour les émissions de CO2 !). Je ne le comprends pas mais ça ne me dérange pas. Pour quelqu’un qui voyage beaucoup, je trouve que tu juges un peu facilement pour le coup ;) Ce n’est pas ta vision du voyage, mais si c’est celle de certains : pourquoi pas ?

    Comme tu dis, pas mal de gens confondent voyage et vacances. Du coup « Cinq ans de vacances, wouaaaaah t’en as de la chance ! » Ben ouais… Mais c’est révélateur. Quand on me dit « Bonne vacances ! » alors que je pars en voyage, ça me heurte. Vraiment. Alors comme toi je sors mon plus beau sourire forcé. Puis je me dis qu’ils ne sont certainement jamais partis « en voyage ». Ils ne savent tout simplement pas ce que c’est, et on ne peut pas leur en tenir rigueur. On peut éventuellement essayer d’en discuter (mais il faut avoir le temps, l’envie, trouver les mots justes,…).

    Tout ceci est certes un peu agaçant, mais (mises à part les réflexions sur « la vraie vie ») ça part d’un bon sentiment, j’en suis persuadée. Celui de te faire passer le message « Je suis content pour toi », ou juste « Je m’intéresse à ton expérience, je veux en savoir plus ». Les mots sont maladroits, mais on s’intéresse à nous : c’est déjà pas si mal non ?

    Allez, à bientôt, et bonnes routes !

    Répondre

    • Marjorie / Histoire à Vivre Dit :

      Bonjour Julie,
      Je découvre ton formidable blog / site, super super bien fait, original, instructif, créatif, tout !!! Je me suis régalée des Carnets au Japon, vivement la suite dès que j’aurai un autre moment à lui consacrer… Je ne sais pas comment tu as fait les montages, mais j’adore !!!!!!!!!!!!!!!!!! ;(

      Répondre

    • Julie Dit :

      Je suis d’accord avec toi ! Chacun a sa vie, et sa façon de vivre sa vie, chacun a ses rêves et sa façon de vivre ses rêves, et chacun a son voyage et sa façon de vivre ses voyages…
      On pourrait philosopher longtemps sur la question ;) :p

      Répondre

    • Sandro Dit :

      Hello Julie, et bienvenue sur TetedeChat.com alors ;)

      Bon tu m’as laissé un long message, je vais essayé d’y répondre point par point.
      Tu commences avec un « on ne peut pas en vouloir », mais je ne leur en veux pas ! Je donne des réponses à leur questions. Je ne suis pas étonné que nous ne soyons pas compris (c’est plutôt le contraire), c’est entre autres, pour cela que cet article existe, pour leur expliquer.
      Ce qui me gène dans ton message (en fait c’est la seule chose) c’est le mot « juger », cet article est un avis, certainement pas un jugement. Alors ou tu as mal lu, ou j’ai mal écrit, vu que je n’ai pas vraiment un grand talent d’écriture, cela doit venir de moi. Mais quand même, où est-ce que tu as lu que je jugeais les « 14 pays en 20 jours » j’ai dit que je ne les comprenais pas, que je n’en voyais pas l’intérêt, mais bien sûr qu’ils ne me dérangent pas ! Ils font un peu ce qu’ils veulent (même si au fond ce genre de tourisme n’est pas vraiment favorable à la population locale, mais c’est un autre débat). Je trouve même que c’est l’inverse, c’est eux qui me jugent un peu vite avec des « t’as de le chance ! ».

      Ensuite contrairement à toi, quand je travaillais en France et que l’on me disait « bonne vacances » alors que je partais en voyage, je n’avais pas de sourire forcé, pourquoi ? « Vacances » veut dire période de congé d’une personne en activité, ce qui était le cas. Cette période est tout à fait propice à un voyage, mais aussi jouer au tennis, ou rester 2 semaines sur le canapé, donc la phrase est complètement appropriée. Aujourd’hui en revanche, si on me dit « Ah 5 ans de vacances ! » j’aurais un sourire forcé, car ce n’est plus du tout la même chose.

      Sur ton dernier point, tu penses vraiment qu’un gars que j’ai rencontré il y a dix minutes et qui me sort un « Qu’est-ce que tu vas faire en rentrant ? » ou surtout un « Mais quelle chance tu as ! », c’est pour me dire avec maladresse « Je m’intéresse à ton expérience, je veux en savoir plus » ?! Sans blague, c’est ce que tu penses ?! Je te trouve bien naïve là :p Cela veut dire que tu penses aussi que les gens (quand je dis « gens » je m’inclue dans le groupe bien sûr) qui te balancent des « Comment ça va ? » c’est parce-qu’ils s’intéressent à toi et à ta santé ?! Mais alors comme je ne suis pas d’accord ! Ce sont juste des phrases de politesse, des phrases qui permettent de garder un contact social, mais certainement pas des phrases pensées. La plupart (oui, pas tous) n’ont que faire de la réponse, je peux te le garantir.
      Maintenant il est clair, qu’il faut se mettre à la place des gens, et de leur vie pour comprendre leur choix, il serait vraiment présomptueux de penser que c’est facile de comprendre et d’accepter ces choix, on est bien d’accord.

      Je finirai (enfin !) sur deux points, d’abord tous mes articles représentent un avis, le mien. Parfois tranché certes, c’est dans ma personnalité, mais jamais au grand jamais, je ne me permettrai d’écrire pour juger, si c’est ce que tu ressens en me lisant, c’est une maladresse de ma part, j’en suis confus, car ce n’est absolument pas le but et quelque part, cela veux aussi dire que cet article est raté…
      Et deuxièmement, contrairement à ce que tu dois penser, j’ai adoré ton message. J’aime beaucoup la critique construite et justifiée, je trouve que ça tend à l’amélioration. Saches juste (au cas où tu en douterais) que tu es sincèrement la bienvenue sur ce blog, avec tes critiques, bonnes ou mauvaises ;-)

      Bonne continuation, et merci d’avoir prit le temps d’écrire ce commentaire.

      P.S : Super bien fait ton site ! ;)

      Répondre

      • Julie Dit :

        Salut Sandro,

        Merci pour ta longue réponse !

        J’admets y être allé un peu fort en employant le mot « juger » (c’était pour faire un peu ma chieuse). Je crois que je l’ai interprété comme ça car ton texte a un ton (gentiment) moqueur et que la catégorie en question s’appelle « question pas fute-fute » (ce qui est une sorte de « jugement », non ? ;))
        Bon, après on comprend bien que ce n’est pas « méchant ».

        Quand je parlais de vacances/voyage, c’est qu’en fait à dire vrai, je bosse plus en voyage qu’au boulot (faut le dire à personne) : polaroids, photos, articles pour le blog, portraits, stickers à coller… Quand je pars j’ai des vrais projets en tête. Et puis je suis indépendante, alors je n’ai pas vraiment de « vacances » à proprement parler… Mais je vois ce que tu veux dire bien sûr, la différence c’est que pour vous c’est un mode de vie.

        Dernière chose, oui, j’avoue, il est bien possible que je sois naïve. Et je te dis pas les efforts colossaux que je fais pour le rester !!!
        Sans blague, je disais cela en gardant en tête : « …ceux qui n’ont rien d’autre à dire, presque une formule de politesse, un genre de « éclates toi bien ! » ou « Ouha génial, bon vent ! » je ne vais pas m’étaler là dessus, il faudrait un chapitre entier pour parler des conversations de courtoisie et/ou inutiles… »

        Enfin, sache que je suis bien contente d’avoir trouvé ton blog et tes photos. A bientôt !

        Répondre

  22. lionel Dit :

    j aime bien le commentaire ci dessus de Julie
    plus on s absorbe dans la realite de chacun concretement, moins on a de chance de trouver a critiquer.
    Car c est vrai que nous avons tous une tres bonne raison de mener la vie qu on mene. Nos raisons specifiques a nous meme peuvent d ailleurs facilement nous faire zapper les raisons specifiques aux autres.
    Pour etre en paix profonde avec soi et les autres, c est bon de bien realiser cela.
    Merci a Julie

    Répondre

  23. benoit Dit :

    salut Sandro,

    pour les adeptes du « t’as de la chance », tu peux leur montrer un autre exemple de voyageurs comme Toby et toi, ils ont fait une présentation qui résume bien ce que tu dis dans ton article:
    http://www.slideshare.net/nomadznu/nomadznu4

    bonne préparation pour le Canada

    Benoit
    (de Taipei)

    Répondre

  24. morgan Dit :

    Salut,
    je suis tombé sur ton blog par hasard et ton article m’a rappelé de bon vieux souvenir !!!
    moi j’aurais juste ajouté dans les question pas fute fute : « et quand est-ce que vous avez eu le plus peur ??? »

    En tout cas je comprends complètement tout ce que tu as dis pour avoir vécu un peu le même genre d’expérience.. un grand merci à toi pour m’avoir rappelé toutes ces petites choses qui font sourire… ou crier… ou pleurer…

    morgan

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Salut Morgan,

      Bienvenu sur TetedeChat.com alors ;)
      C’est vrai que cette question a aussi été posée, mais j’ai seulement mit les plus récurrentes :p

      Pour le reste : avec plaisir ! Merci pour ton message, et passe le bonjour à Charlotte et Chiquito ;-)
      A+

      Répondre

  25. Canari Dit :

    Bonjour,
    Je suis tombé sur ce blog suite à un article sur focus-numerique.
    Je n’ai pas encore tout vu, tout lu (quand on n’a pas suivi depuis le début, ça fait une bonne dose à consulter) mais je trouve le résultat très bien, principalement les photos (ça change des photos floues ou alors avec une PDC énorme et donc le sujet qui ne se distingue pas bien de l’arrière-plan …).
    C’est une expérience extraordinaire et j’ai une pensée pour les asiatiques qui aiment les chiffres : « combien as-tu fais de voyages » « Un seul … mais il a duré x années ».
    Un détail qui est important, c’est de pouvoir partager ça avec un conjoint.
    Bon, j’ai encore des pages à consulter :-)
    @+

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Bonjour Canari,

      Et bienvenu sur le blog, il y a eu un article sur Focus-numérique ?! Je ne savais pas…

      En tous cas heureux que cela te plaises,

      A+

      Répondre

      • Canari Dit :

        J’y ai pensé (que tu ne savais pas qu’il y avait eu un article), c’est pour ça que j’ai précisé la source de ma visite sur ton blog.
        Tu n’as peut-être pas de temps à perdre avec ça ou bien pas l’envie, mais je pense que ce serait bien d’ajouter une partie (ou une page) au site pour parler de ton expérience « photographique », parler avec plus de précisions de ton matériel, tes techniques.
        par exemple :
        - quel le sac est utilisé pour transporter le réflex + objectifs + accessoire
        - technique HDR
        - utilisation d’un pied pour prendre tel type de photo (de nuit, HDR … ?)
        - utilisation d’une flash dans telles conditions
        - quel objectif pour les paysages, quel autre pour les portraits …

        Vu ton expérience maintenant dans le domaine, je pense qu’on peut t’accorder un certain crédit pour des conseils photos donc tes explications seraient un plus pour les photographes amateurs qui passent sur ton blog.
        J’ai vu tes articles sur le Canon S95, le 40D et le EFS 10-22mm mais tu sembles utiliser maintenant un 7D.
        En tous cas, les photos se sont améliorées avec le temps, et la taille des photos a également évoluée, c’est mieux depuis qu’elles sont plus grandes.
        @+

        Répondre

        • Sandro Dit :

          Ce n’est pas l’envie qui me manque ! Mais le temps… Voyager et écrire est un « jonglage » de chaque jour.
          Mais pour répondre « vite fait » à tes questions :
          -Les objos sont notés sur la page « À propos »
          -HDR j’utilise Photomatix Pro
          -Pas de tripod, pour les HDR je shoot à la main levée en rafale (le 7D monte à 8/s largement suffisant)
          -Je n’ai que le flash incorporé à l’appareil, et je ne m’en sert que très rarement. 95% des cas, c’est pour équilibrer un contre-jour.

          Merci d’apprécier le travail effectué, ça fait vraiment plaisir à lire. Je ferai des articles sur les techniques que j’utilise, mais pas pour le moment.
          Merci pour le message~
          A+

          Répondre

  26. Pierre Dit :

    Passionnant cet article!
    Le grand privilège c’est le passeport français qui ouvre beaucoup de portes et d’avoir pu au travers de l’éducation avoir accès aux opportunités qui permettent de s’épanouir, après le reste est une question de philosophie et de volonté.
    Après les regards de nos contemporains sont basés sur des normes que bien peu se sont mis à remettre en cause.
    « On agit comme ça parce que c’est comme ça. »
    J’ai toujours du mal à comprendre l’intérêt à vouloir mourir riche mais bon on ne changera pas les gens aussi facilement.
    Parfois, le « t’en as de la chance » me fatigue mais j’essaie de garder le sourire et j’essaie de montrer que c’est accessible à un grand nombre. Quelques uns ont franchi le pas à mon grand bonheur.
    Après certains sont très heureux de leur vie, probablement parce qu’ils ne savent ce qui se passe à coté. Eux, ils ont fait leur choix de vie et je ne peux rien leur reprocher.

    Répondre

  27. Pralinette Dit :

    J’avais lu avec beaucoup d’intérêt ton post quand j’étais aux Açores et j’avais pas eu le temps de commenter. Je suis heureuse que tu aies pris la peine de le rédiger car je me posais justement quelques questions sur certains aspects de votre mode de vie :)Franchement, pour moi, toi et Hihi incarnez à mes yeux une façon de voyager vraiment « pure », enfin c’est mal exprimé mais je veux dire par là que vous êtes un peu « l’essence » de ce que représente pour moi le voyage. J’ai énormément d’admiration pour vous, depuis que j’ai découvert ton blog j’ai découvert une autre façon de voyager que le traditionnel bagpack et ça nous a véritablement enrichis Fabien et moi. Et je trouve ça formidable que tu le partages aussi bien, dès que j’ai envie de m’évader un peu hop, je sais sur quel blog me rendre.

    Je suis tellement d’accord avec ce que tu dis sur la question du fric! Ma soeur est carrément obligée de cacher à ses collègues ses destinations pour ne pas se prendre de réflexions! Et combien de fois j’ai dû moucher des gens qui nous faisaient remarquer d’un air entendu qu’on avait des sous à dépenser, alors qu’on n’a pas de logement à nous, donc pas d’emprunt, pas de dernières nouveautés high tech qui servent à rien, nos placards sont remplis de fringues qui ont plus de dix ans, la voiture a été récupérée, ça m’énerrrrrrrve! Et puis je voudrais les voir aussi se laver à l’eau froide, galérer pour trouver le camping, au lieu de se prélasser dans des hôtels de luxe! Bon évidemment ça n’a aucune commune mesure avec ce que vous faites vous, mais fondamentalement on parle pas du même type de voyage.

    Allez gros bisous et faites-nous encore rêver longtemps !

    Répondre

  28. sarah Dit :

    bravo pour cet article. il résume super bien ma philosophie de voyage également. 5 ans sur la route, je suis super admirative! es-tu rentré en france de temps en temps pour faire un break? pour ma part, je suis partie 16 mois (10 mois solo et 6 mois avec une amie), et en fait, j’avais besoin de rentrer à la fin. j’étais fatiguée après aussi longtemps à dormir dans des dortoirs, bus, gare, trimbaler mon sac, manger dans la rue, s’adapter tout le temps à un nouvel environnement. et ya un truc aussi. je crois que j’avais besoin à nouveau de m’ennuyer un peu avant de retrouver de l’énergie. tu gères comment les passages à vide? en 5 ans il y en a eu forcément?

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Bonjour Sarah,

      Et merci pour ton message (saches que je suis passé quelques fois sur ton blog aussi, mais en mode « discret »).
      Alors non, en 5 ans et demi maintenant, je ne suis jamais rentré en France. C’est normal d’être fatigué, épuisé même parfois, mais le voyage a plusieurs dimensions, il faut en jouer.
      Des hauts et des bas il y en a toujours, voyage ou pas, en revanche des « passages à vide » ….non. Pas pour moi en tous cas. Je trouve toujours ça stimulant, dans le cas contraire, j’arrêterais.
      A+

      Répondre

  29. Jean Chaumier Dit :

    Bonjour,
    excellent article qui pointe bien la notion de choix individuel et de philosophie de vie à adopter et surtout à réaliser.
    Bonne continuation.
    HeArT

    Répondre

  30. yannick Dit :

    Bonjour,

    cela fait 2 ans que je lis régulièrement ton site, puis, un an de voyage à la roots plus tard avec ma compagne, et de retour en France je le rédcouvre avec plaisir. Et cet article exprime TOTALEMENT mon point de vue et mes réflexions sur le voyage. Avec une voyageuse nous avions même imaginé créer un tee shirt avec les 10 réponses aux questions les plus posées.
    Le voyage est un mode de vie pas seulement un loisir. Il faut savoir casser les habitudes et les contraintes qui nous sont « imposées » par la bien séance.

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.