Dabbawallahs, les supers livreurs

29 août 2010

News

Si je vous disais qu’il existe un groupe d’illettrés, qui livre 200 000 repas à domicile par jour, que cela dure depuis plus d’un siècle, et que leur taux d’erreur est de 1 pour 16 millions; oui, vous me prendriez certainement pour un fou…

Pourtant ce groupe existe bel et bien, et c’est à Mumbai que ça se passe.

Ils se nomment les dabbawallahs (« dabba » pour « boite », et « wallah » pour « personne »), vous pouvez les apercevoir à 11h30 précise près de la gare Churchgate, c’est ici qu’ils réunissent les repas des 4 coins de la ville, afin d’être redistribué.

Exemples de "dabbas" (boites)

Plusieurs raisons incitent les indiens à vouloir un repas préparé « maison », voici les principales : les restrictions alimentaires liées à leur différentes religions, l’hygiène, et économique (bien sûr). Alors pour 6€/mois ils s’offrent les services de dabbawallahs, ce qui leur évitera aussi de traverser cette ville engorgée 24h/24.

Les dabbawallahs commencent dès le matin, où ils doivent passer de porte en porte, afin de récupérer les petits plats préparés par les épouses, mères, etc.

Ensuite direction la gare Churchgate pour classifier tous ça, à coup de points de couleur, ou lettres, bref totalement indescriptible à nos yeux…

Les gamelles sont transportées sur vélo, ou sur de grands plateaux qu’ils mettent ensuite sur leurs têtes !

Puis c’est reparti à travers les rues encombrées de cette ville de fous, les repas sont alors distribué aux employés sur leurs lieux de travail, et sans une minute de retard (12h30).

Parfois le « dabba » parcours 70Km de distance !

Ils sont dans les 5000 dabbawallahs, pour la plus part originaire de Pune et ses environs, ils ont un salaire de 80/110€ par mois, et pour ce prix ils travailleront tous les jours (jamais de grève) et quelque soit le temps (mousson inclut). Une partie de leurs salaire est reversé à une association (le Trust) qui leur procure une sorte de couverture santé, mais elle s’occupe aussi de scolariser leurs enfants.

Ils existe des dabawallahs au Bangladesh, mais nulle par ailleurs en Inde, ils ont bien essayé de s’implanter à Delhi, sans succès…

Aujourd’hui avec les chaînes de restaurations rapide, certains se posent des questions quant à l’avenir de cette profession. Moi pas, entre un cheesburger et un bon petit plat de maman, le choix est vite fait !

 

, ,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

4 réponses à “Dabbawallahs, les supers livreurs”

  1. Benoit Dit :

    Dis, ils livrent à Taipei, aussi?

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Ben vu que tu n’es pas marié, c’est ta mère ou grand-mère qui préparera le repas ?
      Vu qu’elles habitent en France et toi Taiwan, ça va en faire du trajet ! :D

      Mais si tu paies l’avion au Dabbawallah, pourquoi pas ? ;-)

      Répondre

  2. papa Dit :

    C’est génial d’organisation mais on l’avait vu à la Tv sur un reportage il y a 1 ou 2 ans.

    Répondre

Laisser un commentaire à Benoit

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.