Jaisalmer, aux portes du désert du Thar

30 novembre 2010

News

Après Udaipur, Jaisalmer est notre deuxième « gros morceau » du Rajasthan. Située complètement à l’Ouest, elle est sans doute une des villes les plus aride du pays, d’ailleurs elle se situe aux portes du désert du Thar.

HDR*

Au Sud de la ville s’étend le Gadi Sagar, sorte de réserve d’eau entourée de temples.

Malheureusement l’eau est à son plus bas niveau.

À quelques centaines de mètres, des femmes creusent et déplacent des pierres, sans doute pour préparer l’irrigation de la (courte) mousson. Nous les prenons en photo,

et très vite le mot « money ? » se fait entendre, nous essayons de leur faire comprendre que d’un notre budget est serré, et de deux, que ce n’est pas notre genre de donner de l’argent. Et bien elles nous comprennent ! Et nous proposent de les aider à leur besogne, nous nous exécutons…

Quelque coup de pioches par-ci, par-là, puis transport de la terre (avec la tête !), finalement une complicité se créait, et maintenant c’est elles qui demandent à être photographier !

Jaisalmer est aussi entouré de remparts,

et en son centre un fort qui malheureusement se détériore d’année en année, et à cause de quoi ?

HDR*

L’eau ! La réponse est peut-être surprenante, mais c’est pourtant bien l’eau qui cause une dégradation avancé des murs de la cité, et pour cause, cette construction a été créée afin de résister aux grosses chaleurs et à la sécheresse, mais pas à l’eau importer aujourd’hui pour tout les touristes désireux d’avoir de l’eau pour leur douche, laver leur affaires, etc. Alors si vous passez par là, prenez un logement à l’extérieur du fort, cela permettra de réduire les importations de ce précieux liquide.

HDR*

HDR*

HDR*

Hihi n’était jamais montée sur un chameau,

on se met donc à la recherche d’un petit tour dans le désert, malheureusement les prix sont bien au dessus de nos moyens… Alors nous prenons la direction de l’office du tourisme, qui nous propose un deal pour le quart du prix de tout ce que l’on nous a proposé jusqu’à maintenant, so let’s go !

Hihi va à dos de chameau jusqu’aux premières dunes de sable (les dunes Sam), elle est ravie de sont baptême ! On nous avez décrit des dunes gâchés par les détritus, mais il n’en fût rien, on est toujours en hors saison donc presque aucun touriste !

HDR*

Le couché de soleil était tout simplement splendide.

HDR*

En quittant Jaisalmer on pensez en avoir fini avec le sable, mais il n’en était rien (à suivre…)

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

12 réponses à “Jaisalmer, aux portes du désert du Thar”

  1. Benoit Dit :

    Grandiose! Ça fait envie.
    Par contre, n’as tu pas déjà montre une photo de Hihi sur un chameau?

    Répondre

  2. fabrice Dit :

    tu m’énerves avec ces photos ;-)
    tu maîtrise bien le HDR, tu prend combien de cliché à différentes expo pour une photo?

    Répondre

  3. Benoit Dit :

    Ah ben voila, tout est clair desormais!

    Répondre

  4. Gaëlle Dit :

    MERCI !
    A paris il fait super froid, je rêve de voyage et de chaleur. Vos post, en plus de raviver de magnifiques souvenirs, me réchauffent le coeur et les yeux. Je n’ai qu’un mot : MERCI !
    J’ai un deal à vous proposer : échange petits glaçons parisiens ramassés sur les voitures (ah glagla, ce matin le thermomètre affiche -1), pour vous rafraichir contre sable chaud pour nous réchauffer.

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Avec plaisir !

      Bon pour le deal, euh… Comment dire… Je veux bien t’envoyer du sable chaud, mais gardes tes glaçons parisien, ça va, le froid et moi, cela fait un moment que nous sommes fâchés ;)

      A+

      Répondre

  5. ludo Dit :

    whouaaaahaha,ptdr,-1,je rigole,-14 chez moi hier matin,meme pas mal,lol,et quand on vois les photos du desert,la on ce dis qu on est pas sous les memes latitudes,mdr,bien, au risque de ce repeter,de bien belles photos encore qui nous donne bien envie surtout en ce moment,aller @ +poto

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Et lui comment il fait le chaud (ou plutôt le froid…) avec ses -14 ! Je trouve que c’est pire -1 à Paris, que -14 à la campagne personnellement, parce-que toi tu as les vaches pour te consoler, les parisiens non :D
      Je ne suis pas sûr du sens de cette phrase, mais bon…
      A+ poto

      Répondre

  6. Carol Dit :

    Excellent blog. Pour l’épisode des femmes travaillant aux pierres, il est certain qu’elles demanderont de l’argent à quelqu’un qui a autour du cou un appareil valant 3 années de leur salaire. Aux normes canadiennes, ce sera comme de rencontrer quelqu’un avec une ferrari autour du cou… Il faut éviter, d’après moi, ce genre de démonstration de richesse lorsque l’on visite des pays en développement.

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Merci Carol.

      Je ne pense pas que l’appareil fasse grand chose, à ce niveau là ce n’est pas comme si on se promenait avec une Ferrari (au Canada, ou en Europe) mais carrément avec une navette spatiale, qu’est-ce qu’ils en ferait ? Qui achèterai ça ? Surtout que même sans appareil ils quémandent quand même, le fait d’être « blanc » suffit. C’est le jeu, il faut juste connaître les règles.

      Répondre

Laisser un commentaire à Benoit

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.