Premiers pas au Myanmar : Argent, étoile et internet.

10 avril 2011

News

Avant de passer une frontière je m’arrange toujours pour vérifier le taux de change du prochain pays, le Myanmar ne fait pas exception sauf que, quand je tape sur internet la valeur d’un dollar Américain en Kyat (devise Birmane) cela m’affiche 6.5K et sur mon guide (2009) il est écrit qu’un dollar équivalait à 1100K… Je sais bien que les fluctuations boursière sont fréquentes, mais à ce point ?! Aucune banque ne vend de Kyat ailleurs qu’au Myanmar, impossible de vérifier l’information avant d’arriver sur Yangon, nous partons donc avec des dollars en poches. Sur place le manège était loin d’être terminé.
On pourrait croire que rien ne vaut une banque pour changer son argent, et bien au Myanmar ce n’est pas le cas, pendant que dans la rue des « changeurs à la sauvette » me proposent 900K pour un dollar, la banque ne m’en propose que 450. C’est à en perdre son latin. Mais c’est quand même bien plus, que les taux affichés sur le net. Nous avons de la chance, Hihi n’a pas de mal à trouver un bon taux de change à Chinatown, nous y apprenons par la même qu’il y a une monnaie parallèle : le dollar Myanmar, qui équivaut au dollar Américain. Il sert dans les grands hôtels, pour payer les tickets d’entrée ou les taxes d’aéroport.

Le "dollar Myanmar"

Nous y apprenons aussi qu’un bon tiers de nos dollars n’ont aucune valeur ici, pourquoi ? Parce-qu’ils sont pliés. Vous avez bien lu, pas déchirés, ou coupés, simplement pliés ! Personne ne veux d’un billet avec une pliure, nous sommes condamnés à voyager avec nos dollars coincés au milieu d’un livre. Et pendant tout notre séjour nous devront jongler avec les dollars Américain, ceux du Myanmar, et les Kyats, une vraie partie de plaisir.

Deux jours qu’on est là, deux jours qu’il pleut des cordes. En s’imaginant que le temps serait plus clément au Nord nous partons pour Mandalay, mais la pluie nous tient la grappe pour deux jours de plus… J’en profite pour aller dans un cyber café :
– « Désolé pas de connexion aujourd’hui. »
– « Ben pourquoi ? »
– « Le temps est mauvais, cela doit faire des interférences. »
– « …???… »
Le troisième jour le soleil décide de pointer son nez, nous en profitons pour aller faire un tour (à vélo) sur le pont U Bein, le plus long pont en tek du monde.

Ici les pêcheurs se mouillent jusqu’à la taille, et une canne ne leurs suffit pas, il en ont une dans chaque main ! les prises sont petites, mais nombreuses.

Le pont est devenu un lieu touristique, même pour les locaux, des barques vous emmènent de chaque côté de la rive,

et de nombreux restaurants ont ouvert leur portes. Bon, « restaurant » je m’entends, deux planches en bois, un réchaud, une casserole et c’est partie.
Sur le chemin du retour, un drapeau aux couleurs inconnues fait son apparition, Mandalay aurait son propre fanion ?

Ces couleurs deviennent récurantes, on en voit partout, et même au dessus des bâtiments gouvernementaux. Pas possible, elles doivent être importantes. Il nous a fallut du temps pour comprendre, et surtout pour y croire, le drapeau faisait la première page des journaux,

il fallait en avoir le coeur net :
– « C’est quoi ce drapeau ? »
– « C’est le drapeau du pays. »
– « Comment ça le drapeau du pays ?! Il  y a 5 jours quand nous sommes arrivés le drapeau ne ressemblait pas à ça. »

ancien drapeau

– « Oui, oui, il a changé hier. »
– « Hier ?! Comment ça ? Pourquoi ? »
– « Ils ont décidé de changer nos couleurs, pour aller avec le nouveau gouvernement. »
– « Mais le vote a lieu la semaine prochaine ! »
Il plisse ses yeux, et me donne un petit sourire en coin, puis m’annonce :
– « Des astrologues leur ont dit de le changer hier, alors ils s’exécutent. »
– « Des astrologues ?! »
– « Oui, nous croyons beaucoup à l’astrologie, c’est d’ailleurs pour cela que l’on a déplacé la capitale du pays, les étoiles nous l’avaient demandé. »
– « ……… »
– « Maintenant le plus important, c’est de brûler au plus vite tous les anciens drapeaux. »
Bon, alors si les étoiles leur ont demandé…

Aujourd’hui le temps nous a fait grâce, je retourne donc, confiant, au cyber café :
– « Ah désolé, aujourd’hui pas de connexion. »
– « Mais pourquoi ? Il fait beau aujourd’hui ! »
– « Oui, mais pas dans tout le pays, peut-être qu’il y a des interférence ailleurs. »
J’apprendrais plus tard, que les « interférences » venaient des grosses têtes qui dirigent le pays, avec des élections en approches les communications avec l’extérieur étaient bridés, contrôlés, et internet plus que le reste.
En 5 semaines nous avons seulement eu 3 connexions (à nous deux), sans jamais pouvoir poster un article…

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

31 réponses à “Premiers pas au Myanmar : Argent, étoile et internet.”

  1. Arnaud Dit :

    Salut Sandro,

    Le pays a l’air difficile à voyager, mais riche en enseignements !
    Bon courage avec les billets de banque, et merci pour ton article.

    Pour info, si le gouvernement bloque l’accès à internet, tu peux contourner le blocage en modifiant les paramètres de connexion du navigateur, en passant par un Proxy situé dans un pays où la connexion est « libre ». Grâce à ça j’ai pu contourner le blocage de Facebook dans un cyber-café lorsque j’étais au Vietnam.

    Bonne route !

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Le proxy c’est bien(c’est ce que j’utilisais en Chine), mais si il n’y a pas de connexion, on ne peut pas faire grand chose…
      Et puis quand il y avait connexion, cela mettait dans les 10 minutes pour ouvrir UN email ! La misère…

      A+ Arnaud

      Répondre

  2. Pralinette Dit :

    Eh ben dis donc c’est pas cool pour les billets…Une fois j’avais dû feinter pour refourguer un billet de 50 euros que mon lapin avait grignoté (oui monsieur avait des goûts de luxe!), c’est pas là-bas que j’aurais réussi :p
    C’est la première fois que je vois pêcher de la sorte, ils se mouillent y a pas à dire!
    J’espère que le temps va aller en s’améliorant pour que tu puisses continuer à nous mettre plein de belles photos

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Ton lapin a grignoter un billet ?! Tu lui as donné avec sa salade ou quoi ? :D
      Je ferais de mon mieux pour les photos ;-)

      P.S : Tu m’as gâté cette fois-ci, 5 commentaires d’un coup ! Merci ^^

      Répondre

  3. NowMadNow Dit :

    C’est surréaliste cette histoire de drapeau et d’astrologues :) Sans parler des billets, ça devait être un vrai casse-tête…

    Aline

    Répondre

  4. Tim d'HotelHotel Dit :

    Impressionante cette série d’anecdotes! Pour l’histoire des billets, c’est apparemment le gouvernement qui leur impose ça… J’avais lu ça chez theverygoodtrip

    Répondre

  5. fabrice Dit :

    Je vois que cela a pas trop change depuis 2007 où je suis passé. Toujours ce probleme avec les billets et le net. Même pour envoyer un mail, c’était galère. Il fallait en effet passer par hotmail mobile et c’était hyper lent!

    Répondre

  6. papa Dit :

    C’est pour ces différences que tu parcours la planète à la recherche
    d’autres cultures, d’autres parfums, d’autres VIES ……
    Chaque kilomètre qui t’éloignera de hier sera un Ailleurs, un Monde ,
    un Endroit. C’est cette richesse que tu cherchais et que tu croises chaque jour,
    c’est cette richesse que tu partages avec nous, c’est cette richesse qui te fera
    grandir.
    Merci pour tes récits et tes superbes photos mon p’tit mec.
    Bye ,bye à plus

    Bissssssssssssss

    Répondre

  7. Yves Destination-Terre Dit :

    Salut Sandro,

    Tu vas me trouver répétitif mais je dois t’avouer que tes photos sont superbes! Les photos que j’ai apprécié le plus sont celles où l’on voit des gens qui pêchent avec de l’eau jusqu’à la taille. C’est peut-être nostalgique de ma part, je ne sais pas, mais plus jeune, en Gaspésie, on pêchait l’éperlan de la même façon, à la différence près que l’eau était glaciale et que nous ne restions jamais très longtemps.

    Nostalgie aussi pour ce plat de ce qui me semble être des crevettes (mes racines gaspésiennes qui se manifestent encore) et celle de gauche. C’est du crabe?

    Enfin, difficile de renier mes origines question bouffe, mais tout ceci m’a vraiment mis l’eau à la bouche. Et inutile de te dire que tes articles me font découvrir le Myanmar sous un oeil différent.

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Merci Yves.
      Je ne connaissais pas du tout cette région « Gaspésie » (même de nom), tu m’as donné envie d’y faire un tour, je note ça sur ma liste ;-)
      Oui, ce sont des beignets de crevettes, et des crabes, sur les photos. Nous n’avons pas goûté aux crabes, mais les beignets n’étaient pas mauvais.

      A+

      Répondre

      • Yves Destination-Terre Dit :

        Salut Sandro. Très bel endroit, la Gaspésie. J’y ai vécu une grande partie de ma jeunesse, d’où mon attirance vers la mer (et ses fruits, sans mauvais jeu de mot). Enfin, si jamais tu visites cet endroit du monde et que je suis disponible, il me fera plaisir de te suggérer quelques bonnes adresses. À bientôt.

        Répondre

  8. sony Dit :

    Merci ptit frère pour ces récits tjrs aussi interessants et ces photos qui font rêver… bisou

    Répondre

  9. Joe Le Merou Dit :

    Pour le taux de change, la dernière fois que je suis passé, il était bizarrement beaucoup plus intéressant de passer par le marché noir que par les banques officielles.
    Sinon, en ce qui concerne l’astrologie, il faut savoir qu’une nouvelle capitale a été crée ex nihilo (c’est d’ailleurs une ville quasiment fantome) car l’astrologue du dirigeant de la Junte l’avait conseillé :o

    Répondre

  10. ludo Dit :

    ca a de quoi calmer n importe qui toute ces histoires de billets,et d astrologues,desfois on ce dit que c est pas mieux ailleurs mais pas pire non plus,mdr,encore une experiences qui t enrichiras,et bonnes photos comme dab,@+ poto

    Répondre

  11. Pralinette Dit :

    Je t’en prie Sandro, ce n’est vraiment pas un effort de laisser des commentaires sur ton blog, à vrai dire si j’avais plus de temps j’aurais déjà lu et commenté tous tes billets hihi!
    Mon lapinou était super sage (il vivait en totale liberté et ne faisait aucune bêtise), mais une fois j’ai fait tomber par terre une enveloppe avec deux billet, un de 50 et un de 10, évidemment monsieur a croqué celui de 50, heureusement je suis arrivée à temps!

    Répondre

  12. cathy Dit :

    …peut etre quen france aussi on devrait commencer a prendre en compte lastrologie…;)

    Répondre

  13. Tristox Dit :

    Oui nous avons connu les memes galeres et les paiements du train en dollars de bonne qualite et rendu de monnaie en dollars abimes.Avez vous pris le train entre Mandalay et Bagan? Une experience unique et presque sans soubressaults.La Birmanie est une terre incroyable ou tout peut sembler fou.Meme d’envoyer 10 cartes postale de les faire obliterer et que seulement 3 arrivent a destination.On a payer des timbres 10 fois le prix affiche sous pretexte qu’ils etaient old et ils etaient de 2005 et pour finalemne tles trouver a Mandalay.Un voyage unique et passionnant qu’on n’a pas relater sur le blog.On a meme pas essaye Internet

    Répondre

  14. PF Dit :

    Énorme l’histoire du drapeau. Vive les étoiles. J’avoue que pour le moment ça ressemble à un drôle de pays remplie de contraste. A voir…

    Répondre

  15. Arnaud Dit :

    Bonjour à tous !
    Je suis récemment tombé sur un reportage français à propos de la Birmanie. Assez hallucinant ce pays !

    BIRMANIE : la dictature de l’absurde
    http://www.happy-world.com/fr

    Bonne journée

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Bonjour Arnaud,

      Oui j’ai vu cette vidéo il y a quelques semaines, et c’est très bien fait.
      Mais 2 ou 3 semaines au Myanmar suffisent pour découvrir toute ces choses « hallucinantes » ;-)

      Bonne journée à toi.

      Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.