Tour gastronomique à Lima

19 septembre 2015

Dernières, News

Une précision pour ceux qui vont (et viennent) aux Galapagos, même de Quito (la capitale) l’avion n’est pas direct, il s’arrête toujours dans une ville plus au Sud : Guayaquil. Alors vu que j’étais pressé de rejoindre le Pérou (je vous dis très vite pourquoi) , au guichet d'embarquement :
– « Je voudrais descendre à Guayaquil, mais mon vol est officiellement jusqu’à Quito »
– « Ce n’est pas possible »
– « Non, mais je ne demande pas de remboursement, juste m’arrêter à la connexion »
– « Je ne sais pas… Cela me paraît compliqué »
– « Comment ça ? Il y a bien des gens qui s’arrêtent à Guyaquil dans cet avion, alors faites comme si j’étais l’un d’eux »
– « Oui, mais vous ne l’êtes pas »
– « Ouha ! Et ben faites tout comme ! »
– « Ce n’est pas si facile »
– « Facile ?! Je descends, et hop un passager en moins ! Qu’est-ce qui n’est pas facile ? »
– « Vous avez un sac en soute… »
– « Et ? »
– « Il va falloir le rediriger sur Guayaqui »
– « Rediriger ?! Non, juste le diriger »
– « Non, ça je ne peux pas, c’est redirection ou rien »
– « ……………………………………. »
– « Alors ? »
– « Ben ok, mais c’est du sûr ? »
– « Il y a de grandes chances que ça marche »
– « Ah parce-qu’il faut considérer le critère chance ? »
– « Oui »
– « Super… »
Avant de sortir de l’avion, j’ai demandé (36 fois) au steward si mon sac serai bien là, il m’a certifié que oui, et même appelé un gars du contrôle aéroport par radio, et au final …j’ai bien récupéré mon sac.
Ce qui me faut maintenant c’est un bus pour Lima, plus de 30h de route, je savais qu’il n’y avait rien à cette heure, mais au moins je peux réserver pour demain matin.
C’est parti pour traverser un tiers de l’Équateur + la moitié du Pérou à grande vitesse, mais pourquoi ? J’y arrive…
Le bus est confortable, mais c’est leeeeeent, en plus j’ai horreur de traverser les pays à vitesse grand V, c’est tellement mieux de prendre le temps, découvrir bout à bout, petit à petit. Mais alors pourquoi ?!? Je vous dis ça dans quelques lignes.
Ça y est, nous sommes enfin à Lima ! Maintenant je dois joindre le quartier Miraflores, les hôtels sont bien situés, et il y a quelques guesthouses à petit budget. Il fait déjà nuit, je suis fatigué, mais très heureux d’être là. Pourquoi ? Parce-que depuis 6h du matin quelqu’un m’attend derrière cette porte, quelqu’un que je ne vois pas (assez) souvent, l’une des rare personne qui est nécessaire à mon équilibre. Mais Quiiiiiiiii ?! Ok, j’arrête le suspens, pour ceux qui n’avaient pas encore compris, m’a petite sœur est venue me rejoindre pour deux semaines ! Et après les embrassades, la première chose que l’on a fait : Manger.
Et à Miraflores il y a du choix, d’ailleurs apparemment, Lima est, en plus d’être la capitale du pays, la capitale de la gastronomie d’Amérique du Sud (et je confirme !).
Nous n’avons pas eu à aller bien loin pour notre  premier repas, et découvrir qu’ici le maïs est géant…

repas_lima

De jour ce quartier est toujours aussi sympa, une route qui longe la mer, un tas d’équipements sportif (gratuit), avec une ribambelle de gens qui courent, patinent, skatent, etc. Bon il est vrai que c’est le côté « riche » de la ville, c’est ici que l’on trouve les personnes aisés.

Le centre ville est sympa aussi, mais rien de vraiment original :

De loin on aurait cru à des pizzas en plastique (genre pour « montrer » comme dans les restaurants japonais), mais non, elles sont bien réelles…

Non, autant vous le dire tout de suite, c’est pour la nourriture que je me rappellerai de Lima (en plus des belles filles de Miraflores…). Voici un petit extrait de ce que nous avons ingurgité :
D’abord EL Enano, petit restaurant rapide, peu cher, et bon, leur spécialité ? Sandwiches, vous en avez a tous les goûts…

…mais ce que je retiendrai c’est leur jus de fruits frais, servis à la carafe, le top !

On s’est arrêté dans celui-là aussi, mais pas spécialement pour le lieu, c’était par curiosité, des dizaines de petites places comme ça affichaient au menu « Salchipapas », il nous fallait savoir ce qu’est une Salchipapas !

Et bien voilà :

Des frites (bien grasses), des morceaux de saucisses, une sorte de mayonnaise (ou ketchup au choix) et un œuf pour couvrir le tout. Pas vraiment ma tasse de thé, mais on a essayé.

Après tout ce gras, le lendemain on a fini léger : Salades !

Un autre immanquable à Lima, c’est de goûter des ceviches (marinade de fruits de mer) et pour se faire rien de mieux que EL Vedico de Fidel :

On s’est mangé les doigts !
Mais le meilleur pour la fin, pas intentionnellement, non en fait on s’était pointé une première fois mine de rien :
– « Bonjour, une table pour deux s’il vous plaît »
– « Bonjour, vous avez réservé ? »
– « Non… »
Petit sourire en coin de l'hôtesse d’accueil
– « Je suis désolé nous sommes complet »
– « Sans déconner ? Mais il y a des tables vides là ! »
– « Non, non, elles sont aussi réservées »
– « Bon… »
Pas pour aujourd’hui, mais deux jour après :
– « Vous êtes complets ? »
– « Non, pas aujourd’hui »
– « Cool ! »
Le restaurant ? Maido
La cuisine ? Fusion japonaise et péruvienne.

Comme vous pouvez le voir avec ces images, et le sourire d’Alexia, on a vraiment apprécier.

Des desserts de fou…

Un bémol ? Le prix… Mais ce n’est qu’une fois de temps en temps.
Il est temps de laisser derrière nous cette orgie de nourriture, et d’aller découvrir le pays.
Bien sûr ma sœur voudrait voir tous les sites touristiques, elle n’a que deux semaines, mais j’aimerai qu’elle puisse aussi apprécier d’autres côté du Pérou, alors plutôt que d’aller directement à Cuzco, nous allons nous arrêter quelques jour à Ayacucho, petite ville perchée à plus de 1700m d’altitude.
Et pour ce faire, encore un coup de bus Cruz del Sur, sans doute les plus confortables du continent.

 

, ,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

7 réponses à “Tour gastronomique à Lima”

  1. Cathy Dit :

    yummy toute cette nourriture ca donne bien envie daller gouter…..feras tu un articke sur le fait que tu sois devenu vegetarien ? ;)

    Répondre

    • Sandro Dit :

      VégétaLien, pas végétarien… Je ne sais pas pour l’article, peut-être sur le pourquoi j’ai arrêté tous produits animal, ou peut-être sur « Comment voyager en étant végétalien », on verra, je ne suis pas sûr que ça intéresse, et surtout, que ça soit dans la ligné du blog, bref, on verra ;-)

      A+

      Répondre

  2. Philippe N Dit :

    Désolé pour le message précédent (que je ne peux pas effacer), erreur de manip. Je voulais juste dire : Punaise, la taille du mais Oo !

    Répondre

  3. Papa Dit :

    Je te redis les mots d’Alexia à son retour en France: c’était bien , la bouffe est trop bonne mais chère ,je me suis tuée les jambes quand j’ai du descendre puis remonter le Machu Picchu j’avais oublié l’eau en bas et il n’y en avait pas à vendre en haut,voilà le bref résumé de ta sœurette avec en prime la phrase suivante « OUAIS MOI JE VOULAIS ALLER A CUBA » ,pas au Pérou mais c’était quand même bien……………………bla bblabbblllaaa toujours en train de rouscailler la p’tite dinde.

    Bisous p’tit à plus pour la suite .

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.