Yangon en passant par Pyay

9 juin 2011

News

Après Bagan et avant de rejoindre la capitale, nous voulions retrouver le calme d’un petit village. Deux routes pour aller à Yangon, la grosse nationale, et la « cabossée » qui passe par Pyay (le petit village). Mais voilà, alors qu’il y a deux ou trois bus par jour par la nationale, les bus qui passent par Pyay se font beaucoup plus rares, on m’annonce « un par semaine », en précisant « mais le jour change tout le temps », super…
On va dire qu’on a eu de la chance, il nous a fallut attendre « seulement » 2 jours. Mais à cause de ça, notre timing devient plus serré, notre avion est seulement dans 5 petits jours, et nous n’avons pas encore visité Yangon.
Le bus devait partir vers 13h00 pour arriver vers 22h00, le plan était de dormir deux nuits à Pyay, avec un bonne journée de marche dans les environs entre les deux, puis passer les trois derniers jours à Yangon, bien entendu cela ne s’est absolument pas passé de la sorte…
D’abord le bus était plus une épave qu’autre chose, et au bout de trois heures de route : panne. On s’arrête (presque deux heures), ils réparent comme ils peuvent, puis on re-pare pour …5 minutes, et panne de nouveau. Je ne vais pas vous donner les détails (trop long), mais simplement vous donner la fin.

Il est presque une heure du matin maintenant, et nous sommes à notre 7ème et dernière panne, je sors avec le chauffeur et regarde se qu’il se passe. Le moteur est à l’agonie, je ne sais pourquoi, ils vident le réservoir de son essence dans des grands containers en plastique, mais en se faisant la moitié se renverse sur le sol… Le bus entier a les pneus dans l’essence, et c’est a ce moment là qu’ils décident tous d’allumer leur clope, comme si de rien n’était ! Je vais chercher Hihi à l’intérieur, et lui demande de me rejoindre avec les sacs, manquerait plus qu’on crame avec !

– « Ne vous inquiétez pas, Yangon n’est plus qu’à 8h de route »
– « Mais on ne va pas à Yangon ! »
– « Ben où alors ? »
– « Pyay. »
– « Pyay ?! Bon… Le prochain bus qui passe, on l’arrête et vous montez dedans, pas la peine d’attendre ici. »
– « Quoi ? Et il va nous emmener gratuitement ? »
– « Oui, ne vous inquiétez pas, on s’occupe de tout. »
Et effectivement, un bus s’arrêta et nous prit pour passagers. Nous avons finalement atteint notre but vers 9h du matin… Je ne vous dit même pas la fatigue ! On a dormi toute la mâtiné. Mais vu que c’était notre seule et unique journée ici, il fallait se bouger et surprise, ce n’est pas un petit village, plutôt une petite ville. Son temple est unique, pas par son design, mais cette sensation de tranquillité qu’il donne, des famille entière viennent ici, se reposer et discuter. Nous faisons de même, la vue est très nature, nous aurions tant voulu faire un tour à vélo dans les bois, et près de la rivière. En contre bas, une statue géante :

Le lendemain, nous devons déjà plier bagages, nous arrivons à Yangon vers 18h00, largement le temps de trouver un hôtel me direz vous, oui… mais non :
– « Combien de nuits vous voulez rester ? »
– « Trois. »
–  » Et après ? Mandalay ? »
– « Non, non, après : Thaïlande ! »
– « Ah, vous partez. »
– « Oui, nous avons un vol dans trois jours »
– « Euh… Monsieur, je vois que votre visa est expiré ? »
– « Oui, mais on fera une extension à l’aéroport. »
– « Mais… »
– « Quoi ? Ce n’est plus autorisé de rallonger son visa à l’aéroport ?! »
– « Si, si, mais je ne suis pas autorisé à vous prendre dans l’hôtel… »
– « Je ne comprend pas… »
– « Nous avons reçu une note de la police, qui nous interdit d’accepter des gens dont le visa est terminé. »
– « Mais… Vous me dites qu’il est autorisé de prolonger le visa, mais interdit de dormir dans votre hôtel pendant les jours d’extension ? »
– « Pas QUE mon hôtel, TOUS les hôtels, à Yangon du moins. »
– « C’est une blague ?! »
– « Vraiment désolé… »
Je suis un peu décontenancé, nous qui voulions nous reposer et bien profiter de ces derniers jours, et bien non, jusqu’au bout ! J’avertis Hihi, et part une nouvelle fois à la recherche d’une chambre.
Mais toutes les portes se ferment à la vue de mon visa… C’est la police qui a donné cet ordre, peut-être devrai-je négocier directement avec eux ? Cette idée me vient trop tard, il est déjà 21h00, le poste de police ne reçoit plus…
Alors quoi maintenant ? On va dormir dehors à Yangon et pendant 3 nuits ?! En passant devant la porte d’une guest-house où j’avais essayé de « négocier », je me dis qu’il n’y plus rien à perdre, autant aller jusqu’au bout :
– « Mais monsieur je vous ai dit tout à l’heure que ce n’était pas possible ! »
– « Je sais bien, mais où je vais dormir ? Il n’y a aucune solution ! En plus je ne suis pas tout seul ! » Et je dépose les deux passeports sur le comptoir. Le manager a l’air intrigué par celui de Hihi.
– « Monsieur, je suis vraiment désolé mais je ne peux rien faire… »
– « Allez, on ne dira rien, mon amie ne va pas dormir dehors. » Ben oui, obliger de jouer la carte de la pitié.
Il prend son passeport, l’ouvre et ses yeux s’illuminent.
– « Ah mais votre amie est Chinoise ! »
J’allais lui répondre « Non, Taïwanaise ! » d’un ton sec, mais je me suis retenu :
– « Bah, pourquoi ? Cela changerai quelque chose ? »
– « Oh oui, la police nous dit bien d’être très accueillant avec les Chinois, ils sont très important pour ce pays, ils y investissent beaucoup d’argent ! », c’est vrai que le seul gouvernement qui supporte la junte birmane, c’est le gouvernement chinois…
Ce que peu de personnes savent, c’est que sur la page de renseignement d’un passeport taïwanais, il n’est mentionné nulle part « Taïwan », juste « République de Chine ». La différence avec le passeport chinois ? Eux c’est marqué « République Populaire de Chine », cela se joue à pas grand chose… Alors pourquoi ne pas marquer « Taïwan » ou « Taïwanais » ? Parce-que l'empire du milieu ne l’autorise pas !
Pour en revenir à notre histoire, le gars est maintenant sûr d’accueillir une Chinoise et nous laisse une chambre en nous demandant « de rester discret ».
Nous visitons la ville à pieds et en bus, au final c’est le Shwedagon Paya, une immense pagode, qui nous aura le plus marqué. Allez, photos :

La pagode ci-dessus est au milieu d’un rond point ! Vous pouvez mieux le voir ci-dessous, photo de gauche.

HDR*

HDR*

HDR*

L’entrée du Shwedagon Paya.

HDR*

HDR*

Nous pouvions presque assister à la libération de Aung San Suu Kyi, vu que nous étions toujours en Birmanie à ce moment là. Mais beaucoup trop de monde… Pour se consoler on a la photo du journal local, avec nos pauvres têtes (surtout la mienne) après presque 5 semaines de voyage au Myanmar…

Nous avons eu notre avion en temps et en heure, l'extension de visa s’est faite « comme une lettre à la poste ».
Le vol est pour Bangkok où mon père et ma sœur nous attendent…

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

17 réponses à “Yangon en passant par Pyay”

  1. Yves Destination-Terre Dit :

    Bureaucratie, quand tu nous tiens… Du moins, la fin fut heureuse. Comme quoi parfois nos origines peuvent nous être salutaires dépendemment où l’on se trouve.

    Répondre

  2. 4 petits suisses dans un bol de riz Dit :

    Et bien, là c’est toi qui prend de l’avance! Un mois jour pour jour après notre retour de Yangon, j’ai toujours une bonne centaine de photos du paya Shwedagon à trier (mais aucune aussi réussi, je crains…) ;)

    Quel lieu incroyable, n’est-ce pas?

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Ah mais non ! Cela fait (déjà) 7 mois que l’on a quitter le Myanmar ! Alors le retardataire, c’est moi !
      C’est gentil de complimenter mes clichés TiM

      Et oui ! Un lieu incroyable, une sérénité au cœur de la ville.

      P.S : J’attends de voir tes prises de vue, alors au boulot ! ;-)

      Répondre

  3. Pralinette Dit :

    Purée que de péripéties pour la fin de votre voyage…Tout est bien qui finit bien mais vous avez pas dû rigoler.
    C’est quoi ces photos DE DINGUE que tu nous postes?? Celles avec le ciel tout nuageux sont juste hallucinantes! Et j’adore le contraste des couleurs sur celles avec les statues. Ah tu nous étonneras toujours par la beauté de tes prises de vue…
    Bon retour à Bangkok! Tu dois sûrement connaître mais nous on adore manger à Roti Mataba et au Royal India, c’est cro bon :p

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Des « photos de dingues » ? Cela doit être des HDR que tu dois parler… Ce sont trois photos identiques prises avec des expositions différentes, puis mises ensemble à l’aide d’un logiciel. Ça te plait ?

      Je ne connais pas le Royal India, mais faut dire qu’en Thaïlande je mange thai, rien ne vaut l’Inde pour manger indien ! :p

      Répondre

  4. papa Dit :

    Comme quoi on à toujours besoin d’un petit Chinois chez………….. Elle vous a sauvé sauvé la mise à son vrai faux passeport « Made in China » BRAVO !!!!!!

    Bon courage bisoussssssssssss

    Répondre

  5. NowMadNow Dit :

    Quelle histoire!!
    Donc sans le passeport « chinois » de Hihi, vous étiez interdits d’hôtels pendant trois jours??! Il faudrait que vous fassiez une compilation des pires histoires absurdes qui vous sont arrivées sur les routes… :)

    Aline

    Répondre

  6. Chris (Taoyuan - Taiwan) Dit :

    Drôle d’histoire…. mais qui finalement se termine bien.
    Bravo !! les photos sont magnifiques et le voyage aussi. =)
    Bon courage et bon voyage.
    Chris (Un Français à Taiwan)

    Répondre

  7. Alexis - Objectif Voyage Dit :

    Wahoo ! Tes photos sont à couper le souffle… Celle du temple avec les nuages est superbe ! :p
    L’anecdote du passeport est pénible sur le moment mais ça deviendra un sacré souvenir de voyage !

    Répondre

  8. Sébastien Dit :

    salut l’ami
    et bien aujourd hui en caledonie nous sommes le 18 juin !!! quel jour !!! je ne t’ai jamais demandé ton age, mais tu dois feter quelque chose comme 20 ans ! je te souhaite un très bon anniversaire, profite bien de cette journée, tu me diras comme toutes les autres … et tu as bien raison !
    une grosse bises à Hihi, et plein de gros bisous à toi pour ton anniversaire !
    kiffe ta life !

    seb

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Ouha, j’y crois même pas que tu t’en souviennes, merci !
      T’es en N. Calédonie, c’est vraiment un endroit que j’aimerai mettre devant mon objectif ;-)

      Merci pour les bises, on t’en renvoi un gros tas !

      Répondre

  9. Marjorie / Histoire à Vivre Dit :

    Merci Sandro pour tes aventures toujours haletantes lol ! C’est quoi cette photo avec le ciel noir ? Un tsunami se préparait-il ? lol Très beaux clichés en tout cas, et tout ce doré ! Magnifique ! =)

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.