Curitiba, la ville écolo

6 août 2018

Dernières, News

Je reste un peu plus que prévu à Rio, malgré la fin officiel du carnaval.
Avec Julia le temps passe vite, et nous passons nos soirée à discuter et refaire le monde, cela ne s’arrête jamais et je ne m’en plains pas. Mais il va falloir partir, d’un mon voyage doit continuer, et de deux, le sien aussi. Car oui, elle doit partir dans 2 semaines pour trois mois en Europe …rejoindre son ami. Alors nous nous séparons.
Je suis un peu perdu, mais que faire ? Mon karma m’a toujours bien servi, je lui fais confiance, le chemin n’est pas encore terminé. En plus mon intention de partir en Afrique dès maintenant, tombe à l’eau. En effet le troisième passeport de ce voyage est presque plein, il vaudrait mieux le refaire avant de traverser l’Atlantique. Mais où ?
Il faut que je trouve un lieu pour au moins 3 semaines sur place, ou un endroit que j’aime, ou un endroit qui ne me coûte pas cher. Je contacte mon pote français du Paraguay (ce n’est pas si loin, juste 35h de bus…) si il peut me loger pendant le renouvellement, il m’accueille à bras ouverts. Le pauvre avec les lenteurs du consulat français, mon nouveau passeport ne mettra pas 3, mais 7 semaines à se faire ! Stéphane si tu me lis, merci, merci mille fois !

Et de 4 !

Mais je pense toujours à Julia, et nous sommes toujours en contacte. Puis au bout d’une semaine elle m’annonce « Tu me manque trop j’arrive ! » De quoi ?
– « Tu veux venir au Paraguay ? »
– « Oui te rejoindre »
– « Mais tu vas bientôt partir en Europe »
– « Je reste une semaine avec toi, et je repars »
– « Bon ok »
Je suis un peu sur le c.. mais heureux.
Nous passerons une semaine ensemble, sans aller nulle part, juste mieux se connaître et profiter du moment.
– « Je dois partir »
– « Je sais… »
– « Mais attends moi »
– « Comment ça ? »
– « Je ne peux pas rompre comme ça par internet, et mes billets d’avion sont déjà prit. Je pars en Europe, met tout en ordre, et on part ensemble en Afrique »
– « Quoi ?! T’es sérieuse ? »
– « Oui, enfin… si t’es d’accord »
– « Bien sûr que je suis d’accord, mais tes études pour devenir juge ? »
– « On verra ça, pour l’instant je veux juste être avec toi »
– « Alors let’s go ! »
Et voilà, nous allons partir en Afrique ensemble, incroyable la vie… Je la laisse reprendre le bus de 35h, un peu triste certes, mais maintenant je sais que ce n’est que temporaire.
Une fois les 7 semaines passées, et mon passeport (enfin) en main, je quitte hélico le Paraguay, je n’ai rien contre ce pays, mais rien pour non plus, et puis Stéphane aura enfin son appartement pour lui tout seul (le pauvre).
Cela fait déjà plus d’un mois que Julia est partie maintenant, plus que deux semaines avant son retour, j’ai le temps d’aller découvrir d’autres lieux. Vu que je dois retourner à Rio, regardons la carte. Qu’est-ce qu’il serait intéressant de visiter en chemin ?
Plusieurs lieux s’offrent à moi, mais lequel choisir ? Je Google le nom des villes pour voir à quoi elles ressemblent, et celle qui m’attire le plus se nomme Curitiba. C’est décidé, Curitiba it is !
L’auberge que je dégotte est au dessus d’un petit café branché, et première au Brésil, les dortoir sont des « capsules ». Un peu comme au Japon, mais en moins luxueux.

Chacun sa « case », j’ai trouvé ça super sympa.

Nous étions en pleine période de manifestation, ceux qui étaient pour la destitution de la présidente (Dilma Rousseff) et ceux qui étaient contre. Avec au milieu des partisans de l’ancien président Lula, et bien sûr ses détracteurs : « Ambiance »

Mais moi la politique… Et puis je suis venu découvrir Curitiba, alors ne nous laissons pas décourager par quelques perturbations.

Un marché digne de ce nom

Un centre ville agréable et propre

Les transports en commun sont très pratique, et les arrêts de bus originaux

J’avais déjà vu ce genre d’arrêts à Bogota, mais ici c’est quand même plus mignon

Un ovni ?!

Non un musée…

Les photos sont interdites à l'intérieur, mais cela valait le détour

Et voici le jardin botanique …immense !

J’ai adoré cette cité, de la verdure partout, si je devais choisir une ville pour vivre au Brésil, je voterais pour Curitiba.
Malheureusement je ne suis pas le seul à penser cela, ces dernières années le calme et la sérénité de la ville ont attiré des millions de Brésiliens. Il est aujourd’hui difficile de maintenir la fluidité des transports, et son côté écologique.
Car j’ai aussi apprit qu’elle était une des ville les plus « verte » au monde, en effet elle compte 50 mètres carrés d’espace vert par habitant, les enfants sont dès le premier âge, à l’école, éduqués au recyclage.
Il est par exemple possible d’échanger des déchets contre de la nourriture ou des tickets de bus ! De ce fait, 90% des habitants recyclent. Et 80% des curitibanos utilisent le réseau de transport en commun.
Mais cette explosion démographique enraille la machine, plus de monde sur la route, plus de voitures, et moins facile de recycler…
N'empêche que vu d'extérieur (côté touriste) c’est vraiment un agréable endroit.
Je quitte Curitiba enchanté, pour rejoindre Rio. Julia arrive dans seulement trois jours, la suite se fera à deux.

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.