La jungle de Piedras Blancas

19 avril 2015

Dernières, News

Depuis Manuel Antonio, nous voulions voir un côté moins touristique du pays, pour se faire nous avons choisi d’aller dans le Sud-Est, près de la frontière avec le Panama. Notre but était d’atteindre le parc national Corcovado.
Aucun bus n’y allait directement, nous avons dû faire un arrêt dans un village de backpackers/surfers Dominical, ici nous devrons attendre presque 4h, pour avoir  la connexion…

attente_bus_dominical

attente_bus_dominical_pluie_hihi

Malheureusement la pluie s’est aussi invitée…

attente_bus_dominical_hihi_pluie

Seuls sous notre abris-bus…

attente_bus_dominical_pluie_deluge

Le bus arrive enfin, nous ne savons pas trop où s’arrêter, on choisira un petit village appelé Rico Claro.
Le lendemain nous apprendrons que les règles ont bien changé pour visiter Corcovado, avant il fallait réserver un peu à l’avance, puis on était libre de faire ce qu’on voulait, aujourd’hui il faut un guide, un guide qui demande 100 à 150US$ par personne et par jour ! Ouha… Apparemment cela serait pour protéger la faune, et parce-que beaucoup de braconnage (les chercheurs d’or, et tout et tout) donc peut-être dangereux pour nous, je ne sais pas si ces raisons sont véritables ou non, ce que je sais c’est que nous n’avons pas les moyens ! Aucune de ces règles sont là pour protéger nos porte-feuilles, snif…
Alors nous irons visiter un autre parc, bien moins connu, mais beaucoup plus facile, car gratuit !
Il suffit de prendre un bus local pour un ou deux dollars, il vous laisse à un croisement, de là 6km à marcher.
Le truc c’est qu’à Piedras Blancas (c’est son nom) il n’y a rien d’approprié, pas de chemin, pas de camp, rien. Nous nous sommes donc arrêtés dans une « lodge » qui fait face au parc (où les prix sont disons …pas les nôtres) pour demander des informations.

marche_pour_parc_piedras_blancas_costa_rica

parc_piedras_blancas_costa_rica_fourmis_paysage

– « Bonjour, euh on vient d’arriver, on ne sait pas grand chose sur les lieux, est-ce que vous pouvez nous informer un petit peu ? »
– « Vous avez une chambre ici ? »
– « Non… » Et là je me dit, elle va m’envoyer paitre.
– « Alors ne faisons de circuit guidé que par groupe, et en général seulement avec les clients »
– « Ah ok… »
– « Mais si cela ne vous dérange pas de faire un tour seuls »
– « Pas du tout, au contraire ! »
– « Bon alors dans ce cas j’ai ceci qui pourra vous aider »
Et elle nous tend une carte plastifiée, avec plusieurs circuits à faire dans la jungle.
– « La seule chose que je vous demande, c’est de la ramener quand vous avez fini »
– « Absolument ! Merci beaucoup ! »
Et nous voilà parti, au cas ou cela vous intéresserez l'hôtel s’appelle (ils ont été tellement sympas, et gratuitement ! Je peux leur faire un peu de pub) Esquinas Rainforest Lodge, pour info ils sont 100% neutre en carbone, très « eco-friendly », bon en revanche, comme dit plus haut les prix vont avec… Ils ont un site web (avec du français qui plus est), alors si ce genre d’endroit vous dit, n’hésitez pas !

parc_piedras_blancas_costa_rica_arbre_2

Il avait plu la veille, donc difficile d’observer des animaux, à part quelques singes, de loin, nous n’avons pas vu grand chose. Mais la ballade dans la jungle valait bien le détour :

parc_piedras_blancas_costa_rica_arbre

parc_piedras_blancas_costa_rica_champignons_2

parc_piedras_blancas_costa_rica_champignons_bois

parc_piedras_blancas_costa_rica_foret_2

parc_piedras_blancas_costa_rica_champignons

parc_piedras_blancas_costa_rica_feuilles

parc_piedras_blancas_costa_rica_foret

Heureusement il y avait mes copines : les fourmis !

parc_piedras_blancas_costa_rica_fourimis_2

Oui, je m’éclate toujours autant à essayer de les capturer sur écran.

parc_piedras_blancas_costa_rica_fourmis_3

parc_piedras_blancas_costa_rica_fourmis_4

parc_piedras_blancas_costa_rica_fourmis

parc_piedras_blancas_costa_rica_fourmis5

parc_piedras_blancas_costa_rica_riviere

parc_piedras_blancas_costa_rica_panneau_laguna

parc_piedras_blancas_costa_rica_insect

parc_piedras_blancas_costa_rica_hihi

Rien d’exceptionnel, mais nous avons apprécié cette nature (encore) intacte, et même préservé du tourisme (nous étions les seuls ce jour là !). Nous avons bien fait de passer de ce côté, même le village où nous dormons montre un autre côté du pays, des gens plus simples, plus « tranquilles », qui vivent à un rythme différent. C’est bon de savoir qu’il y a encore des coins comme ça sur terre, et spécialement au Costa Rica.

parc_piedras_blancas_costa_rica_fruit

Étant tout le temps resté du côté Océan Pacifique, nous sommes curieux de voir à quoi ressemble le côté Atlantique (ou plutôt mer des Caraïbes). Pour cela il faudra faire un GRAND détour, car pas de route qui traverse le pays à cet endroit, ce n’est pas grave, on a le temps. Et puis je peux vous dire d’avance, que ce long trajet valait largement la chandelle.

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

6 réponses à “La jungle de Piedras Blancas”

  1. papa Dit :

    C’est souvent en évitant des zones ultra polluées par le fric que l’on tombe sur des gens bien plus authentiques , qui sont hors de la spirale à $ et peu préoccupés par des profits à outrance.
    Une belle traversée du pays pour rejoindre la mer des Caraïbes , enfin j’espère , on verra sur les prochaines news.

    Grosses bises à plus p’tit

    Répondre

  2. Mat Dit :

    C’est le scarabée qui est énorme ou vous avez utilisé un objectif macro ?

    Répondre

  3. Julie la Blogtrotteuse Dit :

    Je ne connaissais pas du tout ce coin, c’est une jolie découverte.

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.