Dormir en gare

7 août 2010

News

En 4 mois de voyage en Inde, nous avons passé 250h dans les trains (plus de 10 jours!), les distances sont énormes, et les trains sont d’une lenteur…
Je ne compte même pas les moments passé en gare, à attendre :
-Que le jour se lève, quand vous arrivez à 4h du matin, les hôtels sont bien sûr fermés…
-Que le train arrive, car il est souvent en retard, notre record : 12h d’attente!
Mais aussi les fois où nous avons dû y dormir… Certes la plupart des gares possèdent quelque chambres et dortoirs, mais si vous ne réservez pas à l’avance, c’est toujours complet.
De Trichy, nous nous sommes arrêtés quelque jours à Bangalore (capitale de la région), mais comme rien de très intéressant, nous avons continué jusqu’à Mumbai, arrivée : 21h15
Pendant notre premier voyage en Inde, j’avais tout fait pour ne pas passer par cette ville, rien ne m’attirais, bien au contraire… Alors cette fois-ci nous y sommes passé « pour voir », histoire de confirmer, ou pas, mon pressentiment.
Nous arrivons en gare, à l’heure! Mais fatigués, le trajet a été long, et Hihi a chopé une tourista… Je la laisse avec les sacs, et m’en vais trouver un hôtel. De nuit, pas facile de s’y retrouver, à cette heure tout est complet, mais surtout les prix sont « hors normes »! Incroyable, 20, 30, 40Euros pour des trous à rats! Après deux heures de recherche le moins cher que j’ai trouvé : 15 euros, nous n’avons jamais dépassé plus de 4/5Euros pour une nuit d’hôtel, hors de question de payer si cher! Je reviens dépité, et annonce à Hihi que nous allons devoir dormir là, désolé… Elle me répond que ce n’est pas grave, que j’ai « essayé », et qu’il y a des centaines d’indiens qui dorment à la gare, pourquoi pas nous? Bon c’est vrai après tout. Nous attachons nos sacs ensemble, Hihi étale un sari sur le sol pour s’y allonger, je cale ma tête sur le sac, et nous voilà partie pour une nuit mémorable.

Allez, 10 secondes pour retrouver Hihi dans la gare, top!

Au début nous ne sommes qu’une poignée à être allongé, mais très vite nous sommes rejoint par une véritable marée humaine, nous sommes presque collés les uns aux autres (pas de photo à ce moment, trop fainéant pour sortir l’appareil…). Seuls les cafards peuvent circuler librement, sur nos jambes, bras et parfois tête. Attention, ce ne sont pas les petits cafards de France, non, non, ici ils font entre 5 et 8 cm de long, et sont presque immortels! On a beau les smasher dans tout les sens, ils se relèvent toujours…
La fatigue prend le pas sur l’inconfort, et nous dormons, par saccades, vingt minutes, une heure, à chaque fois réveillé par un insecte, un rat, un bruit, un cri, j’ai pourtant des boules Quies. Parfois entre deux sommeils, je reste 2/3 minutes à observer, à ma gauche une femme s’est endormi, derrière un petit vieux pervers lui glisse sa main sur les jambes, et en face de lui une autre femme, qui elle ne dort pas encore, lui met un coup de ceinture à travers la tronche, en lui disant un truc du genre : « T’as pas honte?! ». À ma droite, un groupe d’hommes s’est allongé, l’un d’entre eux semble se masturber, discrètement sous son pantalon, mais au milieu de tous… Parfois, je lève les yeux au ciel, ou plutôt au plafond, les pigeons y sont rois, ils défèquent sans cesse, alors je tourne ma tête légèrement, afin de ne pas recevoir une mauvaise surprise en plein visage. Il fait chaud, très chaud et humide, et pas de ventilateur, nos peaux sont moites et sales, la nuit n’en finit plus, nos tee-shirts collent, et nous commençons à sentir « la rose »…
Vers 5h30, nous sommes à nouveau réveillés, cette fois-ci par la police, et à coup de bâton dans les sacs, « Debout! Debout! », en voyant nos têtes d’étrangers, ils restent un peu stupéfiés, leur coups de bâton deviennent plus « soft », mais comme tout le monde on doit se lever.
Cette nuit, il y avait au bas mot, un millier d’indiens étendus sur le sol, si la plupart attendaient leur train, un grand nombre viennent juste pour dormir, chaque soir. J’ai peine à imaginer que cette expérience est lieu toute les nuits… Pourtant si je n’avais pas le choix? Encore une fois j’apprécie la chance d’être né français, et d’avoir heureusement le choix!
Un peu groggys, nous mettons nos sacs sur les épaules, et découvrons cette ville (que je hais déjà…) de jour, tout semble plus facile, mais Hihi est fatiguée, et toujours malade. Je la laisse dans un abri-bus avec les sacs, et de nouveau pars à la recherche d’une chambre « abordable »…

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

7 réponses à “Dormir en gare”

  1. Lionel Dit :

    euh…comment dire,
    si tu avais l intention d ecrire des articles pour Lonely Planete ou le guide du routard pour faire rever sur les voyages en Train Indien et te faire en meme temps un peu de ble avec…
    ce dernier article…
    OUBLIES LE!!!! ,)

    mais
    comme la vie est extraordinaire et qu on peut creer de la valeur avec tout..

    ca peut quand meme le faire
    si tu ecris un livre avec
    du genre =

    Les peregrinations d un voyageur pas comme les autres
    ou bien
    Le Voyage dans tous ses etats
    ou bien encore
    La face cachee du grand reve d ailleurs

    bien a toi,)

    Lionel

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Salut Lionel,

      Oh mais non je n’ai aucune de ces intentions! Et puis toutes les vérités sont bonnes à dire ;-)

      Et merci pour les proposition de titres, je mets ça de côté ;)

      A+

      Répondre

  2. chaux cedric Dit :

    Pour repondre a Lionel , j en ai vraiment marre de ces guides touristiques ou programmes tele a la travelling channel ou tout est fantastique et magnifique.

    Certes il y a des choses merveilleuses a voir, mais leur experience me rappel bien plus mes voyages en Inde qu’un program de voyage edulcore.

    75% du voyage c est des galeres, des attentes ( tout du moins pour le backpacking ). Des galeres qui se transforment en aventures dans nos memoires … apres quelques annees.

    Répondre

    • Sandro Dit :

      Bonjour Cedric,

      Les émissions dont tu parles sont à mettre dans la case « Si j’ai des moyens suffisants », car la plupart se déroule dans des palaces, et hôtels 5 étoiles, il faut faire rêver.
      Mais le backpacking c’est autre chose…
      En revanche, je suis loin d’être d’accord avec tes 75%!!! Ça fait 4 ans que je voyage, cela voudrait dire que j’ai passé 3 ans en galère! Heureusement, non.
      Mais c’est vrai, les galères en font partie intégrantes, allez 15 à 20% maxi.

      P.S: Si tu veux répondre à un commentaire (comme avec Lionel), tu peux cliquez « Répondre à ce commentaire » en plus de ton message sur le site, il recevra un email avec ta réponse ;) A+

      Répondre

  3. papa Dit :

    Regarder ce mode de vie depuis l’Europe me parait irréel
    Même si je sais que cela existe et souvent en pire, il m’est difficile
    D’admettre la misère quotidienne de plus de la moitié de la planète.

    Encore une fois impuissant mais pas moins révolté je me
    Demande parfois si l’homme marche vraiment sur ses jambes.

    Pour vous il en reste une solide expérience une forte dose
    De complicité, de sérénité et d’amour, je ne vois que çà
    Pour ne pas se laisser emporter par un « pétage de plombs »
    Et rester solidaire …..Galère ou pas !!!!!!!!!!!!! BRAVO.

    Tu nous la fait un peu série Américaine de base
    Style…..je sors de la gare découvrir cette ville que
    Je n’aime déjà pas……………..A SUIVRE…..
    Bon !!!Alors à suivre…………….

    Je me souviens d’un de tes reportages ou vous mangiez
    Des araignées, des cafards….le tout grillés…..la prochaine
    Fois que vous dormirez dans une gare pense à prendre
    Un petit barbecue …..On ne sait jamais…une p’tite faim !!

    Allez, mes enfants, encore un peu de punch
    Gros bisous et à plus …………….

    Répondre

    • Sandro Dit :

      « Tu nous la fait un peu série Américaine de base » vraiment? Non, non… Il n’y a rien d’américain là dedans, le sujet « Dormir en gare » était terminé c’est tout ;-)

      Sinon pour le BBQ, on y pensera la prochaine fois…

      Bise.

      Répondre

  4. Lionel Dit :

    en tous les cas, tout acte remarquable, dans la definition de = digne d etre remarque (avec accent aigue mais je suis sur clavier english))
    aussi contradictoire dans son fond, fait couler beaucoup d encre,)) Lol

    c est bon signe Sandro, signe que tu es dans la valeur authentique et donc le plus proche de vivre libre, humain et universel,)

    merci de ta constance a rester si open et interessant a suivre,)

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.