Nouvel an à Rio de Janeiro

15 avril 2016

Dernières, News

La nouvelle année approche et je ne sais toujours pas où aller, j’hésitais entre São Paulo et Rio de Janeiro. En faisant des recherches sur le net « Foz do Iguaçu – Rio = 50US$ », non mais j’ai bien lu là ?! Je pars en agence, histoire de confirmer :
– « Bonjour, je cherche à partir sur Rio, le moins cher possible ! »
– « Le bus donc ? »
– « Euh… Oui. Si c’est moins de 50$ »
– « ???…..Non il faudra compter 80 voire 100$ »
– « En bus ?! »
– « Ben oui, c’est plus de 1500 Km tout de même »
– « Mais il y a un avion qui part demain pour 50$ »
– « Pour Rio ?! »
– « Oui »
– « Vous devez vous méprendre monsieur »
– « Ben regardez. Demain à 12h30 »
Elle se met à tapoter sur son clavier, avec un petit sourire en coin
Ses yeux s’écarquillent, elle appelle tous les autres agents « Hey ! Venez voir ! Un vol à 50$ pour Rio ! »
Et là ils passent tous, un par un derrière son écran, tous étonnés, ils scotchent le doigt de sa main qui montre le prix. Ça commence à un peu trop durer à mes yeux…
– « Bon alors ?! Je peux l’acheter ou pas ? »
– « Euh, oui, oui »
– « Ben c’est partie alors »
Et me voilà avec le billet en main …Rio j’arrive !
À peine arrivé, je pars à la recherche d’un logement, sur le net ils disaient qu’il était préférable de loger dans le quartier Botafogo, pratique et moins cher que Copacabana. Alors c’est ici que je laisse le bus, tout à l’air tranquille, je peux apercevoir 4 ou 5 guest-houses, c’est parfait.
– « Bonjour, vous avez des lits de libres ? »
– « Oui, ils nous en restent quelques uns »
– « Cool ! Combien ? »
Il me donne le prix en Reals (monnaie locale), le temps de faire le calcul dans ma tête …et :
– « De quoi ?! Mais c’est presque 50$ ça ! »
– « Ben oui. On est un des moins cher en plus »
– « Non mais de quoi ? On m’a dit que ce quartier était moins cher ! »
– « Mais C’EST le moins cher »
– « Excusez moi… Je ne comprends plus rien… 50US$ pour un lit en dortoir, ce n’est pas cher pour vous ? »
– « Ben en cette période, non »
– « Cette période ? »
– « Le nouvel an quoi »
– « Donc hors nouvel an c’est combien ? 30, 40 $ ? »
– « Non, 10 ou 12 »
– « …………………………10 ou 12 !!! Vous augmentez vos tarifs de 400% ?! »
– « À peu près oui, et pareil pour le carnaval »
Alors là super… Moi qui était tellement content d’avoir trouver un vol à bas prix, et « Pan ! » une bonne claque dans la tronche. Comme je ne suis pas au courant des tarifs, des augmentations, et des logements à Rio, je ne peux pas savoir si il me dit la vérité, ou ment effrontément face à ma belle tête de touriste. Je pars donc faire la tournée des auberges de jeunesse du quartier, et alors ? Il ne m’avait pas menti… Le pire, c’est que même à ce prix là, c’est plein ! Archi-plein !
J’en trouve un à 40$ la nuit en dortoir de 10 (oui, vous avez bien lu…), c’était le moins cher,  et en cette période vous êtes obligés de prendre un « package » de 5 nuits minimum, payées d’avance, ben oui, autant bien vous bloquer sur place.
Est-ce que c’était une si bonne idée Rio pour ces fêtes de fin d’année ?
Allez une petite visite du centre :

Bibliothèque digne de Harry Potter

Bon comme vous pouvez le voir, le centre n’est pas vraiment inoubliable…

…allons (en bon touriste) visiter le fameux Christ, et par la même, nous donner un peu de hauteur.
Mais pour cela, il faudra faire 1h45 de file d’attente, et ce n’était pas la « pire » des heure…

Les billets en mains, un petit train vous emmène au pied de la statue

D’ici on peut apercevoir le Pain de Sucre

Et le voici enfin

Il y a 350 personnes au mètre carré, tous voulant faire selfies, une abomination… Le christ de Bolivie me revient en tête, quelle différence !

En revanche la vue… Imbattable.

C’est ça qui faut que j’aille voir, le fameux Pain de Sucre…

…alors après un petit tour sur la plage Copacabana, une nouvelle file d’attente de 2h cette fois-ci…

Ici pas de train, mais téléphérique.

La vue est somptueuse, mais ce qui m’attire l'œil, c’est eux :

Ne sont-ils pas trop mignons ?

Après une bonne heure à les chasser de l’objectif, le soleil est près de l’horizon.

C’est ici que pour la première fois, je ressens la magie de Rio.

Les jours suivants j’irais m’essayer à toutes les plages des environs, un monde !

Une folie

Ici les tongs se vendent n’importe où…

…et les tenues restent toujours légères

Et même si le culte du corps est roi, les magasins pour personnes obèses sont légions, avec bien sûr, des modèles adaptés.

Malgré cette « folie » et ces extrêmes,

Et oui madame, assis le soleil ne passe pas les « pliures »

ben je me sens bien ici, je ne pourrais même pas vous l’expliquer, c’est comme ça.

Couché de soleil nuageux sur la plage d’Ipanema

Les pâtés de sable locaux…

Et bien sûr leur amour du football

Près des plages, de quoi s’entrainer, certains endroits payants

Certains gratuits

7 scènes sont en construction pour les concerts de la Saint sylvestre.

La promiscuité de l’auberge de jeunesse a ses inconvénients, pas de vie privée, pas de tranquillité, un sommeil de m…, du bruit tout le temps, et impossible trouver une salle de bain de libre ! Mais elle a aussi des avantages, et le numéro un est bien sûr : Les rencontres. Je peux vous dire qu’en cette période, il y avait du monde. Et surtout des …argentins.
Certains sont devenus des amis (oui, nous sommes toujours en contact), moi qui suis « difficile » en amitié, là en une semaine, une dizaine de personnes mémorables croisent ma route. Bref, tout ça pour dire, que malgré les prix gargantuesques, et cet inconfort journalier, je ne regrette absolument pas d’être là.
Le soir du réveillon sur la plage de Copacabana (désolé pas de photos, mais pour ceux que ça intéressent, j’avais mit une petite vidéo du feu d’artifice sur la page Facebook, si ça vous dit, c’est ici) je suis bien entouré, car en plus de mes potes, nous sommes plus 3 millions sur la plage, trois MILLIONS ! Et pourtant ça danse, ça rit, ça chante, tous ensemble, aucun souvenir négatif, simplement une vague de gens qui fêtent la nouvelle année, au même endroit, avec le même état d’esprit. À minuit les feux sont tirés de bateaux disposés à 500m du bord, une merveille.
La fille qui m’accompagne est brésilienne, elle me dit qu’on annonce un français qui va chanter sur scène, je lui réponds qu’elle doit se tromper, et là qui je vois arriver ? M ! Oui Matthieu Chedid à la guitare en duo avec un brésilien !
L’impensable… Vraiment une super nuit, nous sommes restés jusqu’à l’aube, certains avaient planté leurs tentes pour attendre le soleil, puis premier bain de l’année.
Alors est-ce que c’était une bonne idée Rio pour le nouvelle an ? Même si je ne suis pas sûr de vouloir réitérer cette folie (surtout avec ces prix !), la réponse est oui, mille fois oui.

 

,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

3 réponses à “Nouvel an à Rio de Janeiro”

  1. cathy Dit :

    quelquefois certains endroits qui ne paraisent pas top au 1er abord reservent bien des surprises!

    Répondre

  2. plage copacabana Dit :

    Vraiment de très belles photos de Rio et pas seulement de la plage de Copacabana , mais celle du funiculaire ou du pain de sucre ou encore ce batiment superbe – très bon post qui va me servir pour mon périple prochain sur le Br lol esil

    Répondre

Laisser un commentaire

sSs lol l..l..l fFf TiM Oo HeArT DeaD AiE >< == =/ =) ;;;; ;-) ;) ;( :wink: :p :o :D :) :( .PP.