Bénévolat en Taïlande, du 11 juillet au 8 octobre 2008

27 mars 2009

Carnets de route

Me voilà à nouveau seul, et de nouveau en Thaïlande, vu que j’ai quelque mois avant que Hihi me rejoigne, pourquoi ne pas voyager différemment?

J’ai passé le dernier mois en Australie à scruter les annonces de bénévolat, et finalement trouvé une! Direction Mae Sot, ville frontière avec le Myanmar. Pour y faire quoi? Enseigner le français à des étudiants birmans!

Une fois arrivé, on se rend vite compte que ça ne va pas être facile, pas de séparations entre les classes, un niveau d’anglais très bas, pire pour le niveau de français, alors comment communiquer? Le premier jour, la frousse m’envahis, j’en menais pas large…

Mais très vite, j’ai trouvé ma place parmi eux, plus que ça, pour la première fois dans ce voyage, je me sentais vraiment utile.

L’école s’appelle le BSHOH (Boarding High School for Orphans and Helpless youth) j’ai pour mission d’enseigner le français et l’informatique à des élèves âgés entre 12 et 24 ans, mais aussi enseigner l’anglais à quelque maîtresses birmanes. Les journées sont épuisantes, mais j’en redemande! Un vrai bonheur.

Ça aura aussi permis à découvrir qu’est-ce qu’un camp de réfugiés birmans.

Où les enfants regardent la télé de la porte d’entrée…

Voici les 4 classes, donc tout mes élèves!

Les enfants ne sont pas que des étudiants, ils sont aussi (du moins pour quelque uns) des artistes.

Les symboles du pays sont bien affichés.

Et la cours de récréation toujours animée!

Ce fut une incroyable expérience, sans doute la plus marquante de ce voyage.
Je reviendrai, c’est sûre!

Pour voir les photo de Thaïlande ’08 ICI

Pour plus d’infos, vous pouvez lire les news sur ce sujet:

Voyager différemment…
Enseigner à Mae Sot
Le camp de réfugiés de Mae La
Vous avez dit: « French teacher »?
Cérémonie de départ
Le dilem de la mendicité infantile

 

, , ,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

Les commentaires sont fermés