Taïwan, du 1er avril au 11 juillet 2011

11 décembre 2010

Carnets de route

Il fallait retourner à Taïwan, d’abord parce-que nous devions préparer un grand départ (un changement de continent), mais aussi parce que nous avions quelques projets à commencer et à finir.
D’abord le livre de Hihi allait arriver, donc il fallait préparer sa venu avec l’éditeur, et proposer les photos qui iront avec. Mais aussi il fallait « propulser » le projet de galeries photos et cartes postales sur les réfugiés Birmans.
Les démarches ont prit du temps, pas aisé de trouver des lieux qui permettent d’afficher une galerie gratuitement ou presque. Ensuite, il fallait promouvoir le tout.

Donc nous avons donné plusieurs réunions à travers le pays, sur la situation des  Birmans, mais aussi sur le voyage en général, il fallait attirer le plus de monde possible. Nous avons eu la chance d’avoir des amis en « béton » qui nous ont tendu les mains à chaque fois (merci à vous tous !).

En plein scéance d'autographes...

Nous avons même fait une émission de télé :
– « Maggie a son propre show télé maintenant ! »
– « Maggie du restaurant l’Olivier ? »
– « Oui ! »
Nous connaissons Maggie depuis le Taiwan Best Trip
– « Ça te dirais de faire partie de son show »
– « Non… »
– « Comment ça non ? »
– « Je ne suis pas un fan de télé, alors je passe, mais vas-y si tu veux… »
– « Moi je ne sais pas cuisiner comme toi ! »
– « C’est quoi le rapport ?! »
– « C’est une émission culinaire, elle se déroule en 2 temps, tu l’invites d’abord chez nous, tu lui cuisines quelque chose, puis elle nous invite chez elle et nous cuisine quelque chose. »
– « Ouais, mais non… »
– « Allez ! Ça sera bon pour la galerie, et le livre ! Penses aux Birmans… »
–  « Ah la bonne excuse ! »
– « Arrête avec tes préjugés, il nous faut un peu de pub ! »
– « Bon… »
Et me voilà donc embarqué dans un show télé, super… L’équipe était vraiment sympa, mais l’émission en elle même…

Pendant que Hihi se fait maquiller, j'ai le temps de faire le c... sur le plateau

Je vous dirais, je n’ai pas vu le résultat final (nous étions déjà au Canada) mais rien que le tournage… Disons que je n’aimais pas ce genre « télé », aujourd’hui je l’aime encore moins…
Mais voilà c’est fait, nous avons fait notre boulot, espérons que maintenant tout marche sur des roulettes.
Nous en profitons aussi, pour aller voir le festival dédié à la déesse Mazu.

Le grand départ est proche, nous nous gavons une dernière fois de fruits « bas prix » à Taïwan (comme les litchis), et donnons les derniers ajustements à nos sac.

Je pars le premier, rendez-vous de l’autre côté du Pacifique.

 

, ,

Nouveau sur ce blog ?

Souscrivez au flux RSS par E-mail pour ne rien rater des prochaines mises à jour !

Les commentaires sont fermés